Etats-Unis fonds retraite pensions américains faillite 1000 milliards de dollars : le discret fiasco des fonds de retraite US 1000 milliards dollars discret fiasco fonds retraite us 3585

Bloomberg a enquêté. Les fonds de retraite américains sont en pleine déconfiture, et cela date de bien avant la crise financière. Un trou de 1000 milliards de dollars, des Etats qui n'assurent plus, et des faillites qui s'annoncent...

Retraites US : faillite des fonds de pension

Un exemple parmi tant d'autres : la Chicago Transit Authority (CTA), la deuxième entreprise de transports publics aux Etats-Unis, affiche un trou de 1,5 milliards de dollars pour l'année 2007. La firme ne pourra plus payer ses retraités à partir de 2013 !

Mille milliards de milles sabords !

Cette situation catastrophique est généralisée aux Etats-Unis. En décembre, le Center for Retirement Research de l'Université de Boston a évalué à 2 900 milliards de dollars le passif de ces fonds, contre un actif de moins de... 2 000 milliards. Comble du cynisme, les fonds de retraite affichent des résultats comptables corrects, en vertu de normes comptables peu regardantes. Les trous mirobolants pourront ainsi n'apparaître que dans une dizaine d'années, ce qui limite les possibilités d'intervention d'urgence des Etats. Sauf que dans dix ans, il sera trop tard. Par temps de crise financière, les actifs fondent comme neige au soleil et les fonds sont au bord de l'abime.

L'effet boule de neige... qui fond au soleil

Conséquence directe : les émissions d'obligations de pension sont de plus en plus fréquentes. Il faut bien boucher les trous... mais cette solution de facilité est éminemment dangereuse, et ça commence à se voir : les obligations sont fourguées à des taux élevées, de l'ordre de 8%, quand les rendements des placements des fonds de pension ne dépassent pas les 3%. Généralement, les placements sont constitués à 60% en actions, 30% dans des titres à revenu fixe, 5% dans l'immobilier et le reste dans des investissements très risqués, tels que les hedge funds et les produits dérivés. Une gestion de bon père de famille... déjanté.

Certains Etats y perdront deux fois, ayant participé aux émissions d'obligations des fonds qui ne seront bientôt plus en mesure de rembourser, et devant ensuite renflouer les pertes. "Nous sommes très près de la faillite (...) Le budget est hors de contrôle, le Trésor est en triste état", explique l'économiste José Villamil, à propos de l'Etat de Porto Rico qui subit les errements de son régime de retraites publiques. En vertu de la loi, les États doivent garantir les dettes des fonds de pension public, mais ils se dégagent au maximum. Le contribuable paiera les dégâts et les retraités seront indemnisés, mais à des taux très inférieurs à ce qu'ils miroitaient.

"Pitoyable"

Du coup, en catastrophe, les législateurs innovent en "détournant" les cotisations retraite des nouveaux embauchés pour financer les versements aux retraités actuels. C'est le cas de l'Alaska, du Michigan et de Porto Rico. Il ne s'agit ni plus ni moins que d'un détournement de fonds façon Madoff ! Mais c'est légal...

"C'est pitoyable, n'est-ce pas ?" déclare Frederick Rowe, membre du Conseil d'examen du fonds de pension du Texas, qui surveille l'État et les collectivités locales sur ce sujet. On ne lui fait pas dire.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Pas si pitoyable que ça...

"Du coup, en catastrophe, les législateurs innovent en "détournant" les cotisations retraite des nouveaux embauchés pour financer les versements aux retraités actuels."

En fait, devant l'inéluctabilité de la chute du systême de retraite par capitalisation, les autorités des états US redécouvrent par la force le systême de retraite par répartition ! Cela devrait donner à réfléchir aux citoyens français sur le sujet...

Ça y ressemble en effet,

Ça y ressemble en effet, sauf que dans ce cas là, les nouveaux arrivants cotisent sans que ça leur ouvre de droits !

Il fallait l'inventer.

Dans l'article VO, vous trouvez même des témoignages de salariés concernés qui n'étaient même pas informés de cette situation et qui le découvrent plusieurs années après.

@micalement

+1

L'évidence de cette remarque saute au yeux !...

pas de souci, balkany leur expliquera comment faire

aux américains, pour que comme en France, les pauvres vivent très bien.

http://www.youtube.com/watch?v=0ZBYh7y8UDI

Poudre aux yeux

Chacun actuellement tente de nos faire croire que nos économistes et nos pouvoirs exécutifs ignoraient tout de l'arrivée de la crise actuelle et c'est complètement faux .

Si personne n'a compris ce qui se passe depuis 2001 c'est bien
dommage .
La réalité c'est que nous sommes dans une position économique, sanitaire, écologique, politique et sociale qui tourne au dangereux fiasco.

Mieux vaudrait une bonne guerre qu'une guerre civile dans les rêves de nos gouvernements .

Si tous les citoyens faisaient une liste des trahisons de leurs gouvernements pour favoriser des intérêts multinationaux privés au détriment de leur rôle premier "défendre les intérêts du pays et des citoyens", mais ce serai la guerre civile !

Heureusement pour eux, les citoyens ont rapidement oublié que les gouvernement ont mis des années à révéler ce qu'ils savaient, il valait mieux faire du pognon que de protéger les intérêts des citoyens. (santé, écologie, économie)

Tout est de plus en plus chaud partout dans le monde à cause de la crise et ce n'est que le début.
Ca sent la guillotine et ça les gouvernements n'aiment pas trop, ils préfèrent la chair à canon ...
Tout est bon pour nous faire oublier le nombre de scandales qui s'ajoutent à la crise économique actuelle .

(Sang contaminé, anciens sites d'uranium non dépollués, pollution électro-magnétique, pollution atmosphérique, pollution des cours d'eau, pollution des mers, affaires politico-financières, corruption des syndicats, magouilles dans les affaires juridiques,impunité des politiques, protections de criminels contre l'humanité, médicaments inutiles ou dangereux, matières dangereuses utilisées dans les produits de consommation courante, engrais et pesticides etc...

La liste des choses qui étaient connues pour être dangereuses mais dont personne ne nous a protégé est tout simplement énorme et sans précédent dans l'histoire de l'humanité.
Bienvenue au XXI ème siècle, et ça continue encore et encore....)

Article très intéressant

Salut,

J'ai repris cet article sur mon site ainsi que deux commentaires. Et j'invite les gens à lire aussi deux autres articles au sujet des retraites.

Retraites - Vieillit-on plus longtemps ? NON ! On nous ment ! en voici la preuve :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1591

De toute façon, il n’y a aucun problème de retraites :

http://mai68.org/spip/spip.php?article959

Bien à toi,
do
http://mai68.org/spip

Pyramide de Ponzi

Si les cotisations de la répartition ne peuvent pas payé les retraité trop nombreux (deux retraités pour un actif demain matin suivant radio café du commerce....)
Alors comment les bénéfices tirés des même entreprises pourront le faire ?

Sinon, un système qui paye une bonne rente aux premiers entrés et promet la même chose au nouveaux arrivants massivement attirés pour plus tard tout en mangeant le capital, ça ne vous rappelle rien ?