Chômage pauvreté quartiers sensibles rapport Observatoire national zones urbaines sensibles 44% des mineurs de banlieue vivent sous le seuil de pauvreté 44 des mineurs de banlieue vivent sous le seuil de pauvrete 6360

Chômage et pauvreté sont les principaux maux qui minent les quartiers sensibles, a révélé lundi le rapport de l'Observatoire national des zones urbaines sensibles.

Quatre ans après les émeutes en banlieue, la pauvreté et le chômage persistent dans les quartiers défavorisés, où un tiers des habitants et près d'un mineur sur deux vivent avec moins de 908 euros par mois, malgré les efforts annoncés en matière de politique de la Ville.


 [Lire l'article complet sur lexpress.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :