police aux frontières juges mensonge zone d attente PAF Roissy A Roissy, la police cache au juge les conditions d'enfermement des étrangers a roissy la police cache au juge les conditions d enfermement des etrangers

A l'audience du 22 Avril 2008, un juge du tribunal de Bobigny s'est retrouvé confronté à deux versions divergentes ; celle de la police, et celle de deux jeunes dominicains en instance d'expulsion. Le juge a enquêté et a constaté que la police avait menti. Les conditions de rétention, à Roissy, violent les lois et les règlements en usage sur le sol français.

Le 22 Avril 2008, deux dominicains, qui demandent le droit d'asile à la France, sont présentés au juge des Libertés et de la Détention (JLD) du Tribunal de Bobigny, chargé de statuer sur la régularité des procédures de maintien en zone d'attente des étrangers en quête d'admission sur le territoire. Durant l'audience, les deux étrangers en instance d'expulsion affirment qu'ils sont restés plusieurs jours dans les locaux de la police situés dans l'aérogare, ce que les lois françaises interdisent formellement. Les représentants de la police aux frontières (PAF), une avocate et un commandant, affirment, eux, qu'ils ont séjourné de façon régulière au centre d'hébergement prévu à cet effet, allant même jusqu'à donner les références des lits dans lesquels ils ont dormi.

sans papiers PAF Roissy

La police a menti à la Justice

Contrairement à toute attente, la juge Florence Géry demande à se rendre sur place pour vérifier. Et une fois dans les locaux, si la Croix-Rouge confirme avoir enregistré les noms des personnes impliquées, c'était uniquement pour qu'ils prennent une douche et qu'ils changent de vêtements, quelques heures avant l'audience. La juge précise, dans son procès verbal, que la Croix-Rouge « déclare que le centre d'hébergement est complet depuis quelques semaines et que les personnes retenues sont obligées de demeurer dans les aérogares ». La PAF a donc menti.

Onze personnes dans 16 m²

Mais la juge n'en reste pas là et demande à visiter les locaux réservés aux étrangers dans les aérogares de Roissy. La description qu'elle en fait est sans appel : « Le local de retenue dans l'aérogare 2A est de 16 m2 environ. Il n'a pas d'aération ni de fenêtre. Il est vitré sur l'un des côtés (vitre sur toute la largeur et à mi-hauteur), ce qui interdit toute intimité même aux heures de sommeil. Il comporte seulement 3 bancs scellés et 3 lits de camps ». Les locaux, lors de la visite, abritaient onze personnes... dans seize mètres carrés ! Certaines y étaient depuis quatre jours. Les deux dominicains n'y seront, eux, restés que deux jours et deux nuits. Bien trop longtemps pour la juge qui les a remis en liberté dans la foulée.

Le Syndicat de la magistrature et l'Association nationale d'assistance aux frontières pour les étrangers (Anafé) déclarent, dans un communiqué commun, être « scandalisés que l'administration ait permis de laisser séjourner des personnes plusieurs jours dans une telle indignité et qu'elle ait dissimulé la réalité des conditions de retenue à l'autorité judiciaire ». Est-ce que les juges, maintenant, vérifieront systématiquement les affirmations des représentants de la PAF ? Si Roissy est la principale zone d'attente pour les étrangers non admis en France et les demandeurs d'asile, il en existe une centaine d'autres. Il va y avoir du sport...  enfin peut-être.

(Affaire rendue publique par l'Anafé et relayée par Mediapart)

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Conséquences.

Tous les fonctionnaires du ministère de l'intérieur impliqués étant assermentés, y aura-t-il des conséquences ?

Mais alors un policier peut mentir?

Incroyable. Un policier est assermenté et donc, forcément sa parole est plus forte que celle de toute autre individu non fonctionnaire. On pensait naïvement que ça disait toujours la vérité, un policier.
C'est vraiment stupéfiant !
A qui se fier alors?

La PAF a des soucis en ce moment après les "miles" récoltés pour chaque étranger expédier dans son pays d'origine maintenant voici les agents "pinocchio" pour couvrir le manque de moyens.
Question: y'aura t-il des sanctions à l'égard de ces ripoux ou au contraire Hortefeux le réservera une belle promotion?

Emachedé,
Blog Cpolitic : Actualités Politiques traitées avec Humour via des affiches de cinéma détournées
http://cpolitic.wordpress.com

Quand les "Miles" dévissent les droits de l'homme...

(Slam que j'ai fait en soutien aux sans papiers sur Radio libertaire)

Hortefeux Airlines

Tous les gens naissent égaux
Sauf quand ils sont pauvres noirs ou nés gros
Le lien social est la ficelle du string
Qui scie les fesses de Martin Luther King
Et tout là haut si le pasteur voit ça
Il a confirmation que le dream ne paie pas.
Car la sécurité ça crée l’empire et non l’emploi.
Dans ton immeuble tu t' fous que ton voisin
Soit Polonais, Suisse, Italien
Mais tu ne voudrais pour rien
Qu'il soit Sénégalais, Peul ou Malien
Pourtant tu sais qu'la faim c'est moche
Que pour la fuir ils ont vidé leurs proches
Et sont venus nourrir en France
Un bout de leur congo ou de leur Casamance
Tu ris en te tenant les côtes
Tandis qu'ils s'échouent sur nos côtes.
Ou dans des trains d’atterrissage
Lors d’un ultime passage.
Dans des charters post colonisation
Ils crèvent d'un cancer du colon.
Mais toi t'es qui et surtout tu fais quoi ?
T'es déjà cuit lorsque tu restes coît.
Tandis que tous les p'tits shérifs
A Dakar, Saint D'nis ou Sétif
Ont empoigné un cruciforme
Pour revisser en somme
La case de l'oncle Tom.
Tri sélectif dans la poubelle humanitaire
On leur vole leur cerveau
Après avoir pillé leur terre.
Et tout c'que trouve la France "affaire"
Pour bloquer l'hémorragie sanitaire
C'est un Tampax sécuritaire.
Aux frontières à l'école
Partout vidéo et contrôle
L'état surveille ses plantations
De pure misère et de béton.
L'humanité dans son cursus
vient de nous démontrer une fois de plus
L'avortement des trois foetus
Qu'elle avait osé baptiser
Fraternité, égalité et liberté.
Devant tout ça faut pas qu'nous oublions
Que peine planchers, charters ou plafonds
Trop souvent nos consciences et nos actions
Font aussi de la rétention.
Catherine

Ces gonzesses alors !

Tiens, au passage je remarque que c'est encore UNE juge qui a demandé à se rendre sur place pour voir de ses yeux voir. Comme les juges d'instruction Michèle Ganascia et Fabienne Pous avaient demandé une perquisition à l'Elysée dans l'affaire Borel. Ces dames -que je salue ici bien bas- ont-elle génétiquement moins confiance dans la "parole officielle" des assermentés de tous poils ? Ou "marcheraient-elles moins dedans" ?

Question qui paye les 9000

Question qui paye les 9000 à 15000 euros pour l'asile des étrangers? Qui paye les hôtels et les logements dans lequel l'état place ces personnes qui entrent en France. Qui paye les services de la police des frontières qui les hébergent en zone police? Qui paye pour les médecins et hôpitaux, qui paye l'équivalent de la cmu et la gratuité du transport en commun et même la prime à l'emploi de ces personnes. Qui paye les primes au retour volontaire de 300 à 7000 euros? Qui paye les projets d'accompagnements professionnels dans les pays d'origine? Qui paye les allocations et la gratuite de scolarisation des enfants de parents sans papier? Qui paye pour l'accueil et la prise en charge totale des mineurs qui arrivent seuls en France? Qui cotise pour la CMU et les dégradations sur les biens privés et publics? Je vais répondre: nos impôts car je connais certains sans papiers et ils ont plus de droits que moi et ils ont bien raison d'en profiter de la bêtise de nos dirigeants. Alors, arrêtez de nous emmerder avec vos conneries les flics ne font que leurs boulots et doivent en avoir marre de tant de flux migratoires. Ps suis pas raciste, en plus je suis noir, avec ces conneries on est mal vue en France. L'immigration non contrôlée tue l'intégration. Sans rancune.