algues vertes affiches France Nature Environnement FNE Bretagne Affiches choc : FNE totalement blanchie affiches sur les algues vertes fne totalement blanchie 10393

Bonne nouvelle : nos enfants pourront continuer à gazouiller sur des plages infestées d'algues vertes... sur les affiches de France Nature Environnement (FNE). Le Jury de Déontologie Publicitaire a rejeté les plaintes en bloc, et la Région Bretagne annule son action en justice.

Algues vertes affiches FNE

Une victoire totale pour FNE.

En février, au moment du Salon de l'Agriculture, l'association avait placardé quelques affiches à sensation dans les couloirs du métro (certaines avaient d'ailleurs été censurées). Un enfant s'amusait sur une plage, dont le sable était à peine visible, caché sous un épais duvet d'algues vertes. Une campagne taxée de "scandaleuse" par le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire, et de "particulièrement déplacée" par Nicolas Sarkozy soi-même. Dans la foulée, plusieurs plaintes étaient déposées, devant la Justice et le Jury de Déontologie Publicitaire (JDP). On allait voir ce qu'on allait voir... et on a vu !

Une "réalité reconnue"

Le 2 mai, le JDP a rejeté les plaintes en bloc, notamment celle de l'agence de développement touristique de la France, Atout France. Les plaignants considéraient que "cette publicité porte gravement atteinte à l'image de la Bretagne" et qu'elle "est de nature à induire en erreur le public sur la réalité de l'état des plages bretonnes". Mais le Jury en a décidé autrement, estimant que le message "dénonce une réalité reconnue et qu'il n'est nullement trompeur ou dénigrant". D'autre part, précise le JDP, "les termes employés sont seulement de nature à appeler l'attention du public et des pouvoirs publics, ce qui fait partie des objectifs poursuivis par l'association France Nature Environnement, et demeurent acceptables au regard du but d'intérêt général poursuivi".

Justice est faite...

Côté justice, FNE a déjà été assignée par deux fois, par Interbev et Inaporc, en février. Le Tribunal de Grande Instance de Paris avait alors jugé que l'association avait simplement fait usage (licite) de sa liberté d'expression dans le but de dénoncer une question d'intérêt général. Rien de plus. Cerise sur le tourteau (d'algues vertes) : le conseil régional de Bretagne vient d'annoncer avoir retiré sa plainte pour atteinte à l'image de la région. Elle devait être jugée ce vendredi. Tout est bien qui finit bien, donc.

"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries, que sa connerie sur des choses intelligentes" - Devise Shadok.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :