Attentats Anthrax Etats-Unis enquête FBI Anthrax : un suspect, un suicide, beaucoup de questions anthrax un suspect un suicide beaucoup de questions

Après sept ans d’enquête, le FBI dit avoir trouvé son coupable, suicidé fin juillet. Mais aucune preuve irréfutable ne le désigne.

Il y a sept ans, peu après les attentats du 11 septembre 2001, des envois de lettres empoisonnées à l’anthrax faisaient cinq morts et dix-sept malades, provoquaient l’évacuation du Congrès, des décontaminations de bureaux de poste et surtout des millions de paniqués.

On avait entendu parler d’Al-Qaeda ou de l’Irak (la peur du terrorisme biologique qu’a suscitée la vague d’attaques à l’anthrax a aidé l’opinion à soutenir la guerre en Irak, estime le journaliste Philippe Coste) avant que, début 2002, la poudre utilisée soit identifiée comme d’origine américaine.

Après sept ans d’investigations menées par dix-sept enquêteurs, le FBI a déclaré la semaine dernière avoir résolu son enquête et trouvé le coupable : Bruce Ivins, un biologiste de 62 ans qui travaillait au laboratoire militaire de Fort Detrick dans le Maryland. On ne saura pas ce que le scientifique pense de ces accusations : il s’est suicidé le 29 juillet.


 [Lire l'article complet sur rue89.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :