Devenir apiculteur rêve Julien Orain abeilles.pertes massives L'apiculteur tremble pour ses abeilles apiculteur tremble pour ses abeilles 5491

Devenir apiculteur, c'était son rêve de gosse... À 26 ans, Julien Orain possède un cheptel de 3 millions d'abeilles à Campbon, en Loire-Atlantique. Mais il se trouve confronté chaque année à des pertes massives.

Du 15 au 19 septembre, il évoquera son inquiétude sur l'avenir des butineuses et de leur miel au Congrès international des apiculteurs, à Montpellier.


 [Lire l'article complet sur ouest-france.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :