Sms Sarkozy Appel Républicain contre Sarkozy réactions déclarations Sarkozy Marianne Appel Républicain, SMS : ils pètent un câble... de télécommunication appel republicain marianne sarkozy sms sarkozy ils petent un cable appel republicain marianne

Charognards antisémites, dénonciateurs de juifs, terroristes staliniens, et apprentis fascistes... les journalistes, intellectuels et critiques politiques ont les oreilles qui sifflent. Les courtisans pètent un câble. Marianne (la vraie), relève-toi, ils sont devenus fous !

Le SMS (surtaxé) de Sarkozy

APPEL REPUBLICAIN MARIANNE SARKOZY Rama Yade, s'exprimant au micro de Jean-Michel Apathie le 8 février 2008 et défendant son héros Nicolas Sarkozy, débecte sa haine du journaliste : "On a l'impression de voir des charognards, c'est une véritable chasse à l'homme. Il n'y a pas de morale". L'attaque est absurde, indigne d'une représentante du gouvernement et cruelle pour... Nicolas Sarkozy, un "charognard" étant un animal se nourrissant de cadavres en décomposition....

APPEL REPUBLICAIN MARIANNE SARKOZY Carla Bruni, première dame de France, s'exprime le 13 février 2008 dans l'Express : "Si ce genre de sites avait existé pendant la guerre, qu'en aurait-il été des dénonciations de juifs ?". Quelques heures plus tard, dans un communiqué qui fera date, elle s'excusait. Pour une potentielle émissaire personnelle du président, qui passe une semaine à peaufiner librement le texte de l'interview, c'est pathétique. En plus, Internet n'existait pas, pendant la guerre...

L'Appel (très surtaxé) Républicain de Marianne

appel republicain sarkozy monarchie elective

APPEL REPUBLICAIN SARKOZY François Fillon, vendredi 15 février 2008, dénonce la coalition des perdants liés par leur anti-sarkozysme primaire, stigmatisant "l'acharnement que mettent certains responsables politiques qui n'ont pas été élus par les Français, pas été choisis par les Français, à tenter de déstabiliser" celui qui les avait battus dans les urnes il y a moins d'un an. François Fillon justifie à lui seul cet appel républicain, sa définition de la République ? Entre deux élections, les perdants doivent se taire ! La France est donc bien, selon Fillon, une monarchie élective, quinquennale en l'occurrence.

APPEL REPUBLICAIN SARKOZY MARIANNE Yves Jego, porte-parole de l'UMP, samedi 16, sur iTélé, il expédie ainsi son verbe distingué : "On revient aux méthodes staliniennes (...) c'est une manipulation, c'est le bal des revanchards, c'est la coalition des aigris, qui veut utiliser une période politique particulière pour essayer de reprendre ce que le suffrage universel ne leur a pas donné (...) C'est exactement la méthode des procès staliniens." Il déclarait déjà la veille sur le site Internet du Figaro que les Français ne se laisseront pas "voler leur victoire de mai 2007 (...) C'est la première fois que l'on veut «abattre» avec tant de force un président de la République alors qu'il n'y a pas de crise politique et sociale, ni même de grèves massives. (...) Ce terrorisme intellectuel malveillant suscite une révolte dans l'opinion, qui n'accepte plus cette méthode de lynchage permanent". C'est trop beau, aucun commentaire.

APPEL REPUBLICAIN MARIANNE SARKOZY Roger Karoutchi, secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement, dernier en date à s'être lâché. Au sujet du Sms de Sarkozy, il n'a pas hésité à assimiler les "attaques" contre Nicolas Sarkozy à celles subies par Jean Zay "mi juif, mi protestant" cible de la presse d'extrême-droite sous le gouvernement de Vichy. "Cela a contribué au fait qu'il soit assassiné", a-t-il même précisé. Au sujet de l'Appel Républicain, "Il y a des types qui n'ont toujours pas accepté que Sarkozy gagne les élections. C'est du déni de démocratie (...) et du fascisme rampant". Ni plus ni moins.

Ils sont devenus fous

Concluons seulement que les journalistes sont des charognards antisémites, dénonciateurs de juifs, et assassins de résistants. Concluons aussi que les "intellectuels" français de tous bords sont des terroristes staliniens, des revanchards mauvais perdants pris en flagrant délit de déni de démocratie. Et enfin que les critiques politiques sont des voleurs de victoires démocratiques, des chasseurs de président, et une coalition d'apprentis fascistes. Mais les Français ne se laisseront pas avoir...

Ils sont fous, totalement fous, des durites ont lâché, des bielles ont coulé, ils prennent feu ! Ils ont paumé les cale-pieds et cassé la direction... On est dans la panade... mais Garry Kasparov se fera un plaisir de nous rappeler que, finalement, les fous ont toujours été les plus proches des rois... au jeu d'échecs (Mathurin Régnier).

 

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :