Attention manip pacte 2012 Institut Justice Attention manip : le "pacte 2012" de "l'Institut pour la Justice" attention manip le pacte 2012 de l institut pour la justice 11624

Depuis quelques jours, un appel à signer un “Pacte pour la justice” en vue de l’élection présidentielle de 2012 circule sur internet, émanant de l’Institut pour la Justice (IPJ), que mes lecteurs connaissent bien, hélas pour eux.

Dans un premier temps, j’ai consacré à cette initiative le traitement que je réserve à toutes celles de l’IPJ, c’est-à-dire mon plus profond mépris.


 [Lire l'article complet sur maitre-eolas.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

donc si on résume: un jeune

donc si on résume: un jeune tue un autre en le poignardant pendant que d'autre lui assène des coups (l'empêchant donc de se défendre, si possible) tous ont donc participé au meurtre.
On relache les porteurs de coups, et on fini par relacher l'assassin qui doit pointer au commissariat. résultat: un tueur est dans la nature prêt à recommencer à tuer.

un jeune qui a porté "deux coups mortels" pointe au commissariat

Le petit Censier voulait séparer deux jeunes gitans qui se battaient, a pris des coups des deux jeunes,en particulier des coups de canif de douze centimètres de long de la part de l' un d' entre eux, et les médecins légistes ont établi que ces coups de couteau étaient tous deux mortels. Mais le jeune qui a tué n' ayant pas eu d' avocat - pourquoi ? alors que c' est un droit - il a été relâché pour vice de forme - n' est- ce pas là une erreur et même une faute, grave, de la justice ? -. Maintenant, il "pointe" deux fois par semaine au commissariat et est en liberté cinq jours sur sept... Mais est-ce là un moyen juste pour modérer une violence mortelle ?

un jeune qui a porté "deux coups mortels" pointe au commissariat

Le petit Censier voulait séparer deux jeunes gitans qui se battaient, a pris des coups des deux jeunes,en particulier des coups de canif de douze centimètres de long de la part de l' un d' entre eux, et les médecins légistes ont établi que ces coups de couteau étaient tous deux mortels. Mais le jeune qui a tué n' ayant pas eu d' avocat - pourquoi ? alors que c' est un droit - il a été relâché pour vice de forme - n' est- ce pas là une erreur et même une faute, grave, de la justice ? -. Maintenant, il "pointe" deux fois par semaine au commissariat et est en liberté cinq jours sur sept... Mais est-ce là un moyen juste pour modérer une violence mortelle ?

Un autre article

Pour ceux qui voudraient aller plus loin, on trouve sur "aequivox.fr" une analyse détaillée des techniques argumentatives utilisées dans cette vidéo. Apparemment, cela s'apparente bien à de la manipulation !

A lire ici : http://www.aequivox.fr/billets/chronique-rhetorique/quand-les-emotions-devancent-la-raison-le-pacte-2012-pour-la-justice/

Un sentiment naturel n' est pas manipulatoire

Nous avons signé un pacte pour la justice, pas l' exemple d' une vidéo, qui ne venait qu' ensuite. Les sentiments d' un père sont subjectifs, mais compréhensibles, à moins d' être un avocat froid, qui manipule des chiffres - 82OOO et des poussières et non 80 000 !- lui-même, prétentieux : qui s' imagine qu' il est meilleur que tous les avocats de l' institut pour la justice, parce que c' est une association, et que nous ne pourrions pas reprendre ses arguments point par point, traite ceux qui ont un esprit, une intelligence et pas seulement un intellect glacial, de manipulateurs, insulte très grossièrement ceux qui ne sont pas de son côté, refuse de comprendre et de défendre un père en deuil ! Je ne le choisirais pas comme avocat et ne serai plus de ses lecteurs. Je n' ai jamais rien lu d' aussi tristement tordu! Il a dû vouloir susciter plus de pitié que ce père, qui, bien que policier n' a pas pu secourir ni défendre son fils.
!