Bettencourt Courroye espèces Suisse Bettencourt : Le juge Courroye savait dès 2010 que des biftons arrivaient de Suisse bettencourt le juge courroye savait des 2010 que des biftons arrivaient de suisse 12532

L'avocat René Merkt, qui supervisait les avoirs des Bettencourt dans les banques genevoises, racontait dès octobre 2010 qu'il avait été requis par Patrice de Maistre pour organiser des transferts d'argent liquide.

Les transferts d'argent liquide qui relancent l'affaire Bettencourt étaient connus de la justice depuis l'automne 2010. Effectués entre la Suisse et la France, ces mouvements - dont la justice soupçonne que certains seraient liés au financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 - avaient été évoqués par l'avocat genevois de la famille Bettencourt au cours d'un interrogatoire conduit par un juge suisse en présence du procureur Philippe Courroye et de deux policiers parisiens.


 [Lire l'article complet sur lepoint.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :