Education civique sixieme Bonjour les enfants, aujourd'hui, nous allons apprendre à discriminer ! bonjour les enfants aujourd hui nous allons apprendre a discriminer 10747

Vendredi. La semaine est finie pour beaucoup d’élèves mais il faut faire les devoirs et préparer les contrôles pour la semaine prochaine.

Au programme pour une classe de 6ème, des élèves de 11 et 12 ans : le cours d’éducation civique.


 [Lire l'article complet sur lmsi.net]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

foulard & co

Bonjour,
Toute propagande est odieuse, surtout lorsqu'elle vise les enfants, et tend à les faire adhérer à ce qui n'est jamais qu'une opinion: Revendiquer son appartenance religieuse, (comprendre: communautaire) constitue l'agoniste d'un trouble à l'ordre public...Peut être. Mais mieux vaudrait en discuter et en débattre avec les enfants qu'imposer les conclusions de l'académie en la matière.
Je suis pourtant favorable sur le fond à l'interdiction du prosélytisme religieux à l'école. Et je suis dans le même temps hostile à toute démarche qui risquerait de renforcer les tensions entre les diverses communautés qui peuplent les établissements scolaires.
Ceci étant posé, c'est du débat amical, et non de l'ostracisation et de la contrainte que pourront naître compréhension mutuelle, tolérance, et surtout remise en question des coutumes communautaires et religieuses.
La remise en cause des tabous d'origine religieuse, observée en 68, procédait d'une contestation spontanée liée à des débats tout aussi spontanés, pas d'une réflexion imposée par l'administration, et conclue avant même le commencement du débat, par une loi contraignante, ostracisante, et souvent mal acceptée.(Mal acceptée par les musulmans).
L'important, le but à atteindre, est de faire réfléchir, pas de casser le thermomètre.
Les enfants d'origine musulmane sombrent dans le communautarisme et le sexisme? C'est en effet regrettable. Mais, paraphrasant Marx, je me dois de rappeler que "La libération de la femme sera l'oeuvre de la femme elle même". Inutile d'espérer pouvoir l'imposer par la force. Inutile, donc, nuisible...
Les lois anti-voile ou anti-burqa n'ont fait que renforcer l'usage des ces tristes attributs vestimentaires, symboles d'infériorité et de fanatisme assumé. Ces deux lois ont apporté une sorte de légitimité à l'absence de réflexion critique.
Dans les années 60, le fanatisme et les tabous religieux ont été vaincus par la philosophie, la sociologie, et le débat contradictoire, trois disciplines enseignées. L'aptitude à remettre en question des croyances n'est pas innée.
Ça n'est pas perdre son temps que s'adonner à l'étude des sciences humaines, comme en atteste la pauvreté intellectuelle des américains, issus d'un pays où philo et socio sont tenues pour des disciplines méprisables et inutiles. D'où le succès des sectes dans ce malheureux pays*.
Mais, dans tous les cas, on ne solutionnera pas le problème du voile en quelques mois, via une loi, même pertinente. Un loi ne vaut que si elle est acceptée par tous, ce qui n'est pas le cas.
Patrice
*Désolé. Je ne suis pas xénophobe. Les américains ne sont pas stupides. C'est chaque américain qui est...