Boris Boillon fureur financement libyen campagne Nicolas Sarkozy 2007 Boris (Bruce) Boillon : la fureur qui craint boris bruce boillon la fureur qui craint 12748

Il y a, dans le financement libyen (potentiel) de 50 millions d’euros de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, un personnage central : Saleh Bachir, l’ancien directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi.

Ce même Bachir a pu s’enfuir en Tunisie lorsque son patron s’est fait coincer par l’armée de libération nationale libyenne (et les troupes françaises). De là, celui que les libyens recherchent désormais pour escroquerie, a été aimablement accompagné à Tunis jusqu’à son avion par l’ambassadeur de France himself, le superbe et talentueux Boris Boillon.


 [Lire l'article complet sur reflets.info]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :