Hécatombe Brassens police condamnation Brassens : les cas tombent brassens hecatombe police 10600

Un jeune homme condamné pour avoir chanté l'Hécatombe de Brassens. Une trentaine d'autres arrêtés par la police. Gare aux gorilles !

Georges Brassens police

1953, le grand Georges fredonne l'Hécatombe, chansonnette retraçant l'épopée de quelques "mégères gendarmicides" de Brive-la-Gaillarde qui se ruèrent un beau jour sur une poignée de malheureux "gendarmes mal inspirés". 2011, à Cherbourg, un jeune homme de 27 ans est condamné à 200 euros d'amende et 40 heures de travail d'intérêt général pour outrage. Sa faute ? Avoir fredonné un couplet de la beuglante à sa fenêtre... alors que passaient, en contrebas, quelques pandores peu mélomanes.

Toquée chorale

Mercredi, à Toulouse, pour protester contre cette condamnation, une trentaine de personnes se sont retrouvées devant le commissariat central pour entonner - dans la joie et la bonne humeur - quelques strophes du brûlot anarchiste. Mais la représentation a tourné court. Les condés de la ville natale de Claude Nougaro n'ont guère apprécié le spectacle... Les choristes ont été encerclés puis arrêtés pour finalement être conduits au poulailler où ils ont dû décliner leur identité. Finalement, ils ont été relâchés mais 29 d'entre eux sont convoqués dans les prochains jours.

Tout cela au moment où la Cité de la Musique célèbre Brassens. Allant même jusqu'à organiser des ateliers intitulés : "Jouer Brassens en famille (à partir de 7 ans)". Outrage ! Une exposition qui ne déplairait aux rugbymen de tous poils (dont pas mal de flics, d'ailleurs), qui ne se lassent pas de brailler en choeur, lors de troisièmes mi-temps bien arrosées : "Mort aux vaches, mort aux condés (zob !) à ces enfants de putes de la sûreté..." Mais passons.

Outrage à la nation

Car, dans notre cas, nous ne sommes pas en présence de simples citoyens assoiffés de culture, pas plus que de fêtards avides de biture. C'est le commissariat qui l'affirme : il s'agit de "militants de l'ultra-gauche" qui ne chantaient pas seulement "Hécatombe", mais d'autres textes insultants et constitutifs d'outrage à la nation et aux forces de l'ordre. Ahrg... L'"ultra-gauche" renait de ses cendres... mais que fait le GIGN ?

Une idée pour la prochaine fronde : chanter la BO du "Gendarme de Saint-Tropez"...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

égalité fraternité casse-toi

...parce qu'on a vachement d'humour dans la police!

des fois, je me dis: "Puutain, puuuutain! Heureusement que je suis con, hein... Sinon, je serais chômeur!"

http://www.dailymotion.com/video/xayg8n_font-et-val-tournee-95-egalite-frat_music

C'était le Val d'une autre époque...

Brassens

C'est à la fois une honte et marrant ça...
Je n'ai jammais vu aucune force de l'ordre arrêter les suporters qui tendent un bras bien nazi dans les tribunes du parc des Princes. Ce doit être plus grave d'être poète que d'être adepte d'une secte qui aime les petits moustachus....

Le temps ne fait rien

Le temps ne fait rien l'affaire. Quand on est con, on est con ! Qu'on ait 20 ans, qu'on soit grand-père. Quand on est con, on est con!

yop

"Mort aux vaches, mort aux condés, vive les enfants de Cayenne, à bas ceux de la sureté"
certainement inspiré de Brassens, mais ceux les mots d'une chanson de Parabellum, vieux groupe de rock alternatif

Sinon On pourrait, en lieu et place d'Hécatombe, fredonnez Renaud (que je ne compare pas à Georges) avec l'Hexagone...

ëtre né sous le signe de l'Hexagone, c'est pas c'qu'on fait de mieux en ce moment, et le roi des cons sur son trône... me dites pas qu'il est allemand...

ou alors : La france est un pays de flics, a tous les carrefours y'en a 100, pour faire régner l'ordre public ils assassinent impunément.

Et Victor Hugo pour finir : La police est comme la mélasse pour on se débat, plus on s'enlise.

bon d'accord c'est primaire, mais j'ai trop bu et ça me défoule !
bises
K.

Correction

Le "mort aux vaches, mort aux condés, vive les enfants de Cayenne, etc" est une chanson bien plus vieille que Brassens : Cayenne, d'Aristide Bruant.

INQUISITION

BONJOUR

Vous voyez petit a petit on vous supprime des liberté comme la grenouille dans une casserole pleine eau et que l'on chauffe petit a petit jusqu’à l’ébouillanté
on fait de vos enfants des tchoutchous (des ânes)puis ont s'en prendra aux intellos aux livres
puis on gérera votre consommation votre jardin compris puis on vous imposera lourdement assez pour vivre pas assez pour vous enfuir pour la bonne cause puis on gérera votre santé et ensuite le 4eme Reich débutera comme la si bien dit Marianne JAMES" français vous avez de la merde dans les oreilles" mais maintenant je rajoute vous l'avez aussi dans les yeux.
bon courage

Propos séditieux

Ce qui me chagrine le plus c'est que cette histoire donne encore raison à Gilles Servat...
Dommage qu'il est quasi impossible de retrouver le texte de la chanson sur le net....

"Vive la liberté de parole,
dépêche toi d'ouvrir ta gueule
dépêche toi d'en profiter
avant que le maire de Moulin ne prenne le pouvoir un beau matin et t'interdise de chanter!"

http://www.4shared.com/audio/XYqm0pIZ/Celtic_-_Gilles_Servat_-_Propo.html

Déjà que ses prophéties pour l'an 2010 font froid dans le dos.
Il avait déjà annoncé les dérives sécuritaires, la pollution, et même les oiseaux morts! (à cause des gaz de schiste?).

Litanies Pour l'An 2000 (en 1974 !!!!)
http://www.youtube.com/watch?v=o1KNtGqmFTM

Heu vous en voyez beaucoup

Heu vous en voyez beaucoup vous des flics !!!!??? Que quelque gendarmes de provinces face du zèle c'est pathétique, mais ça va pas plus loin.

Le pathétique c'est que les

Le pathétique c'est que les gendarmes sont suivis par le système judiciaire.
Qu'ils sont encore actifs pour recommencer, que la liberté de parler de chanter , de vivre disparait ...
... petit à petit et que ne pas le voir est dramatique.

Le gendarme protège NOS libertés, en principe !
il fait maintenant le contraire !

Donc le gendarme (les polices ..) se transforment en gardiens de prison !

Arrêtons-les !

Non de non, ces bonshommes ne passeront pas. Ils ne sont ni bons, ni hommes, il faut les arrêter. Serrons les couilles, camarades ! Comme une digue impassible, barrons la route au rang de marée noire qui déferle sur la liberté. Ce n'est déjà pas très clair et ils vont tout dégueulasser.

Mor Aucon.
http://moraucon.blogspot.com/2011/06/la-peine-de-mor.html

Brassens : manifestation réprimée au commissariat Cité à Paris

Brassens : manifestation réprimée au commissariat Cité à Paris
Dailymotion

http://www.dailymotion.com/video/xji2y1_brassens-et-les-cognes_news

Brassens : manifestation réprimée au commissariat Cité à Paris

Brassens : manifestation réprimée au commissariat Cité à Paris
Dailymotion

http://www.dailymotion.com/video/xji2y1_brassens-et-les-cognes_news

Brassens : les cas tombent

L'image du gendarme, on aime l'égratigner, c'est de bonne guerre car ils ont bien souvent la main lourdes, à fortiori envers les libertaires.

https://www.youtube.com/watch?v=ZZkinBwX2Ao