Chiffres cancers enfants Cancer : nos enfants peuvent déjà nous accuser cancer enfants epidemiologie augmentation 3409

Dimanche 15 février avait lieu la journée internationale de sensibilisation aux cancers de l'enfant. L'occasion de diffuser des chiffres pas franchement joyeux. Chaque année, 1800 enfants sont atteints de cancers, soit un sur 600 ! Et 500 d'entre eux décèdent de leur maladie, ce qui en fait la deuxième cause de mortalité après les accidents.

Cancers enfants

Un enfant sur 600 atteint d'un cancer chaque année

Les chiffres publiés par l'Union Nationale des Associations de Parents d'Enfants atteints de Cancer ou LEucémie (unapecle) sont issus d'études de la Société Française du Cancer de l'Enfant. Chaque année environ 1800 enfants sont atteints de cancer en France, ce qui fait un sur 600. Si les taux de guérison ont considérablement progressé en 20 ans (de 30 à 70%), ces maladies restent néanmoins la deuxième cause de mortalité des enfants de plus de 1 an après les accidents. Environ 500 d'entre eux décèdent chaque année et les enfants guéris en sortent très souvent avec des séquelles importantes.

D'autre part, les tumeurs malignes détectées chez les enfants ne sont pas de la même nature que celles relevées chez les adultes. Il s'agit de maladies rares, telles que des tumeurs cérébrales ou des leucémies, qui correspondent à 1% du nombre de cancers détectés chaque année en France (tous âges confondus).

Une augmentation constante, de 1 à 2% tous les ans, depuis 30 ans

La surveillance des cancers de l'enfant est relativement récente en France. Elle est réalisée par deux registres nationaux spécialisés, l'un sur les hémopathies malignes depuis 1990 et l'autre sur les tumeurs solides depuis 2000. Cependant, des études internationales plus globales ont déjà été menées à leur terme.

En 2004, le Centre International de recherche sur le Cancer (CIRC) concluait d'une grande étude européenne, basée sur plus de 100 000 cas de cancers infantiles répartis sur 30 années, que le nombre de cancers avait augmenté de manière significative de 1 à 1.5% tous les ans. Une autre étude publiée en 2001 par les chercheurs du Cancer Research Campaign (CRC) révélait une augmentation du même ordre (de 1 à 3% par an) dans le Nord-Ouest de l'Angleterre entre 1954 et 1998.

Ondes électromagnétiques, pesticides, pollution de l'air, de l'eau, trou dans la couche d'ozone, stress... les causes de ces cancers et de leur augmentation progressive sont totalement inconnues et il y a malheureusement fort à parier qu’elles le resteront encore longtemps. Rappelons qu'il a fallu près de cinquante années pour que le tabac soit reconnu cancérigène !

Le titre de cet article fait référence au film "Nos enfants nous accuseront", dont voici la bande annonce :

 

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

pour les "puissants"

peu importe, ce ne sont que dommages collatéraux.

Sauf que...

... leurs enfants... ou devrais-je dire leurs petits enfants (vu l'âge moyen de notre triste gérontocratie agonisante), baignent et mangent aussi dans cet environnement globalement malsain.

Mais pour voter les lois qui s'imposent en matière d'environnement et plus particulièrement de nutrition, encore faudrait-il qu'ils soient pourvu de la capacité d'autocritique (les politiques ont inventé le "responsable mais pas coupable" pour des fautes directes, rappelons le!)... et arrivent encore a aligner 10mn de lucidité par jour.

Pas gagné...

et sauf que ...

les "puissants" s'imaginent si puissants qu'ils pensent que leur argent et leurs relations pourront résoudre tous les problèmes éventuels de leur propre sphère.

... et sauf que...

Un 'riche' n'a pas le même régime alimentaire qu'un smicard

... et sauf que ...

les "revenus modestes" ne peuvent pas comme les "riches" se requinquer régulièrement en vacances d'été, d hiver, de printemps, de week end etc ...

cancer

Il y a comme un problème avec le chiffre! 1 enfant sur six cent, dans la population française, si l'on compte 18 millions d'enfants, cela voudrait dire 30 000 cancers, pas 1800. (il y a un peu plus de douze milions d'élèves en France)
1800 cas de cancer, c'est un enfant sur 10 000.

après à calculer les stat

1800 cancers par ans est à comparer avec le nombre d'enfants naissant par an, pour avoir la probabilité qu'1 enfant est un cancer dans sa vie. 18 millions=nombre d'enfant de 0 à 18 ans, en fait par ans c'est entre 700 000 et 1 millions ...

A VOIR D'URGENCE..

..le témoignage du docteur André Gernez dont les découvertes scientifiques sont tout simplement mises de côté.

http://Groundziro.blog4ever.com/blog/lirarticle-260970-1040936.html

Encore des stats à la con !

Comme le fait remarquer sam plus haut, ces chiffres ne veulent rien dire : on ne sait pas de quoi on parle ! De là à en tirer des conclusions, c'est un peu rapide à mon goût.

Donc il s'agirait d'une « augmentation » de 1 à 2 % du taux de mortalité lié aux cancers d'on ne sait pas qui, mais sur 30 ans ! On ne sait pas qui ? Donc aucune conclusion n'est possible. Exit.

Si, on calcule, de la même manière (en supposant, pour être gentil, qu'elle est correcte !!??!!), le taux de mortalité lié à autre chose qu'un cancer, quelle est son évolution ces 30 dernière années ? Aucune idée ? Donc aucune conclusion n'est possible. Exit.

Cessez un peu de vous sentir coupable de tous les malheur du monde (et des non-malheurs aussi, si possible...). Il y a des arguments autrement plus réels et tangibles pour « taper sur les riches » que des pseudo-lamentations sur des pseudo-stats. Là, ça sent beaucoup trop la mauvaise foi.

Nous l'acceptons chaque matin

Cette triste situation n'est qu'une des conséquences du contrat que l'on signe chaque jour ou on ne fait rien...
Je vous rappelle ci-dessous ce contrat.

Le Manifeste du citoyen : J'ACCEPTE (auteur anonyme)

1) J'accepte la compétition comme base de notre système, même si j'ai conscience que ce fonctionnement engendre frustration et colère pour l'immense majorité des perdants,
2) J'accepte d'être humilié ou exploité a condition qu'on me permette a mon tour d'humilier ou d'exploiter quelqu'un occupant une place inférieure dans la pyramide sociale,
3) J'accepte l'exclusion sociale des marginaux, des inadaptés et des faibles car je considère que le prise en charge de la société a ses limites,
4) J'accepte de rémunérer les banques pour qu'elles investissent mes salaires à leur convenance, et qu'elles ne me reversent aucun dividende de leurs gigantesques profits (qui serviront a dévaliser les pays pauvres, ce que j'accepte implicitement). J'accepte aussi qu'elle prélèvent une forte commission pour me prêter de l'argent qui n'est autre que celui des autres clients,
5) J'accepte que l'on congèle et que l'on jette des tonnes de nourriture pour ne pas que les cours s'écroulent, plutôt que de les offrir aux nécessiteux et de permettre à quelques centaines de milliers de personnes de ne pas mourir de faim chaque année,
6) J'accepte qu'il soit interdit de mettre fin à ses jours rapidement, en revanche je tolère qu'on le fasse lentement en inhalant ou ingérant des substances toxiques autorisées par les états,
7) J'accepte que l'on fasse la guerre pour faire régner la paix. J'accepte qu'au nom de la paix, la première dépense des états soit le budget de la défense. J'accepte donc que des conflits soient créés artificiellement pour écouler les stocks d'armes et faire tourner l'économie mondiale,
8) J'accepte l'hégémonie du pétrole dans notre économie, bien qu'il s'agisse d'une énergie coûteuse et polluante, et je suis d'accord pour empêcher toute tentative de substitution, s'il s'avérait que l'on découvre un moyen gratuit et illimité de produire de l'énergie, ce qui serait notre perte,
9) J'accepte que l'on condamne le meurtre de son prochain, sauf si les états décrètent qu'il s'agit d'un ennemi et nous encouragent à le tuer,
10) J'accepte que l'on divise l'opinion publique en créant des partis de droite et de gauche qui passeront leur temps à se combattre en me donnant l'impression de faire avancer le système. j'accepte d'ailleurs toutes sortes de divisions possibles, pourvu qu'elles me permettent de focaliser ma colère vers les ennemis désignés dont on agitera le portrait devant mes yeux,
11) J'accepte que le pouvoir de façonner l'opinion publique, jadis détenu par les religions, soit aujourd'hui aux mains d'affairistes non élus démocratiquement et totalement libres de contrôler les états, car je suis convaincu du bon usage qu'ils en feront,
12) J'accepte l'idée que le bonheur se résume au confort, l'amour au sexe, et la liberté à l'assouvissement de tous les désirs, car c'est ce que la publicité me rabâche toute la journée. Plus je serai malheureux et plus je consommerai : je remplirai mon rôle en contribuant au bon fonctionnement de notre économie,
13) J'accepte que la valeur d'une personne se mesure à la taille de son compte bancaire, qu'on apprécie son utilité en fonction de sa productivité plutôt que de sa qualité, et qu'on l'exclue du système si elle n'est plus assez productive,
14) J'accepte que l'on paie grassement les joueurs de football ou des acteurs, et beaucoup moins les professeurs et les médecins chargés de l'éducation et de la santé des générations futures,
15) J'accepte que l'on mette au banc de la société les personnes âgées dont l'expérience pourrait nous être utile, car étant la civilisation la plus évoluée de la planète (et sans doute de l'univers) nous savons que l'expérience ne se partage ni ne se transmet,
16) J'accepte que l'on me présente des nouvelles négatives et terrifiantes du monde tous les jours, pour que je puisse apprécier a quel point notre situation est normale et combien j'ai de la chance de vivre en occident. je sais qu'entretenir la peur dans nos esprits ne peut être que bénéfique pour nous,

17) J'accepte que les industriels, militaires et politiciens se réunissent régulièrement pour prendre sans nous concerter des décisions qui engagent l'avenir de la vie et de la planète,
18) J'accepte de consommer de la viande bovine traitée aux hormones sans qu'on me le signale explicitement. J'accepte que la culture des OGM se répande dans le monde entier, permettant ainsi aux trusts de l'agroalimentaire de breveter le vivant, d'engranger des dividendes conséquents et de tenir sous leur joug l'agriculture mondiale,
19) J'accepte que les banques internationales prêtent de l'argent aux pays souhaitant s'armer et se battre, et de choisir ainsi ceux qui feront la guerre et ceux qui ne la feront pas. Je suis conscient qu'il vaut mieux financer les deux bords afin d'être sûr de gagner de l'argent, et faire durer les conflits le plus longtemps possible afin de pouvoir totalement piller leurs ressources s'ils ne peuvent pas rembourser les emprunts,
20) J'accepte que les multinationales s'abstiennent d'appliquer les progrès sociaux de l'occident dans les pays défavorisés. Considérant que c'est déjà une embellie de les faire travailler, je préfère qu'on utilise les lois en vigueur dans ces pays permettant de faire travailler des enfants dans des conditions inhumaines et précaires. Au nom des droits de l'homme et du citoyen, nous n'avons pas le droit de faire de l'ingérence,
21) J'accepte que les hommes politiques puissent être d'une honnêteté douteuse et parfois même corrompus. je pense d'ailleurs que c'est normal au vu des fortes pressions qu'ils subissent. Pour la majorité par contre, la tolérance zéro doit être de mise,
22) J'accepte que les laboratoires pharmaceutiques et les industriels de l'agroalimentaire vendent dans les pays défavorisés des produits périmés ou utilisent des substances cancérigènes interdites en occident,
23) J'accepte que le reste de la planète, c'est-à-dire quatre milliards d'individus, puisse penser différemment à condition qu'il ne vienne pas exprimer ses croyances chez nous, et encore moins de tenter d'expliquer notre Histoire avec ses notions philosophiques primitives,
24) J'accepte l'idée qu'il n'existe que deux possibilités dans la nature, à savoir chasser ou être chassé. Et si nous sommes doués d'une conscience et d'un langage, ce n'est certainement pas pour échapper à cette dualité, mais pour justifier pourquoi nous agissons de la sorte,
25) J'accepte de considérer notre passé comme une suite ininterrompue de conflits, de conspirations politiques et de volontés hégémoniques, mais je sais qu'aujourd'hui tout ceci n'existe plus car nous sommes au summum de notre évolution, et que les seules règles régissant notre monde sont la recherche du bonheur et de la liberté de tous les peuples, comme nous l'entendons sans cesse dans nos discours politiques,
26) J'accepte sans discuter et je considère comme vérités toutes les théories proposées pour l'explication du mystère de nos origines. Et j'accepte que la nature ait pu mettre des millions d'années pour créer un être humain dont le seul passe-temps soit la destruction de sa propre espèce en quelques instants,
27) J'accepte la recherche du profit comme but suprême de l'Humanité, et l'accumulation des richesses comme l'accomplissement de la vie humaine,
28) J'accepte la destruction des forêts, la quasi-disparition des poissons de rivières et de nos océans. J'accepte l'augmentation de la pollution industrielle et la dispersion de poisons chimiques et d'éléments radioactifs dans la nature. J'accepte l'utilisation de toutes sortes d'additifs chimiques dans mon alimentation, car je suis convaincu que si on les y met, c'est qu'ils sont utiles et sans danger,
29) J'accepte la guerre économique sévissant sur la planète, même si je sens qu'elle nous mène vers une catastrophe sans précédent,
30) j'accepte cette situation, et j'admets que je ne peux rien faire pour la changer ou l'améliorer,
31) J'accepte d'être traité comme du bétail, car tout compte fait, je pense que je ne vaux pas mieux,
32) J'accepte de ne poser aucune question, de fermer les yeux sur tout ceci, et de ne formuler aucune véritable opposition car je suis bien trop occupé par ma vie et mes soucis. J'accepte même de défendre à la mort ce contrat si vous me le demandez,
33) J'accepte donc, en mon âme et conscience et définitivement, cette triste matrice que vous placez devant mes yeux pour m'empêcher de voir la réalité des choses. Je sais que vous agissez pour mon bien et pour celui de tous, et je vous en remercie.

bravo et merci

Voilà un texte qui me touche profondément. Il resume parfaitement le sentiment d impuissance que nous ressentons tous (presque tous). En lisant ce texte, je m entendais crier autour de moi l absurdité de notre monde, et recevoir en retour là consternante remarque que c est comme ca, que c est le prix du progrès, qu on est bien content d être dans cette société et de profiter de ses avantages. L ironie du texte est parfaite. Si je denonce, on me taxe de communiste, de révolutionnaire, ou les deux, le monde est comme il est. Notre économie ravage tout. Le contrat est biaisé. L actualité nucléaire illustre encore notre soumission aux puissant. On se rappelle de Tchernobyl et du nuage qui s arrêta à nos frontières, pour finalement constater une augmentation des cancers et des problèmes de naissance à cette période. De façon générale, l augmentation des cancers est constante. Nos familles, nos animaux, tous en payons le prix. Le tabac tue ? Et notre nourriture, notre air, notre eau... ce sont les banquiers qui dirigent le monde, et tout le reste en découle. Pauvreté, famine, productivité, guerre, compétition. Pour peu que nous soyons un peu lucide, il est difficile d être optimiste.

ABSOLUMENT

Depuis l'enfance on vit dans un monde façonné par les puissants, et nous grandissons dans cette atmosphère alors on devient comme ils le souhaitent et on vote pour eux on achète comme eux on veux toujours mieux plus que son voisin. C'est la nature de l'homme, dans la vie il y a les bergers et les moutons je pense que nous sommes tous des moutons ont est le reflet de notre civilisation et de notre éducation nous sommes conçus pour sa assouvir nos besoins naturels mais on est par trop influencé par la société. Peut-être que notre cerveau souffre d'une lésion qui nous empêche de constater la tournure du monde et l’état dans le quel nous laissons la terre que nous avons reçu en héritage de nos parents au générations futureS, la terre meurt petit à petit sous le poids de l’humanité;C'est comme un coeur et ce coeur s'arreterra de battre un jour ET CE SERA LA FIN! eh oui la triste fin !
Je pense que c'est une fatalité.Comme dans de nombreuses histoires le personnage assiste à sa fin sans ne rien pouvoir faire c'est le "destin"
Il est dur mais peut être bien qu'il faut l'accepter, non pas se résigner mais essayer.
L'humain à été capable de créé de nombreuses armes plus destructrices les unes que les autres je pense qu'il serait donc aussi capable de créé un remède au cancer qui est un des plus grands jeux de hasard, il tombe sur n'importe qui riche ou pauvre femme ou homme petit ou grand blanc ou noir on doit s'entraider dans les moment durs SOLIDARITÉ !
Mais c'est la vie elle est trop courte pour combattre toute ces injustices,alors on fait rien et on reste vautré devant son ordinateur à attendre que le film se déroule sous nos yeux et à lacher une larme de temps en temps en se croyant épargner par la catastrophe mais sachez que la roue tourne . . .

je suis tout à fait contre

je suis tout à fait contre l'utilisation des pesticides et je suis pour la santé, le bien être, le droit à l'éducation... pourtant les statistiques que vous annoncez (1 enfant sur 600 est atteint d'un cancer) sont erronées (ou mal présentées), en effet il y a en france environ 12 millions d'enfants (personnes de 1 à 15 ans) et environ 1800 enfants ont un cancer... soit 1 enfant sur 8000 environ (l'échelle de grandeur n'est pas la même, ce qui n'enlève rien au problème)