Cannes dons SDF déconseillés A Cannes, les SDF privés de sébille cannes dons sdf mendiants prives sebille 4627

Après "À Cannes, on enferme les ordures" et "On n'accepte plus ceux qui font le trottoir", un nouveau slogan est à l'affiche dans la cité des festivals : donner directement aux SDF accentuerait "la spirale de l'alcoolisme et de la drogue". Cannois, dorénavant, donnez aux associations ! Pour le bien de l'Humanité... en bikini et lunettes noires.

Dons aux SDF de Cannes

Jeudi dernier, la municipalité de Cannes dévoilait dans Nice-Matin sa nouvelle campagne publicitaire. Près d'un millier d'affiches et 10000 tracts ont été distribués et placardés à l'initiative de la Mairie, dans les commerces et sur les murs de la ville. Objectif : convaincre les citoyens de ne plus donner de la main à la main aux SDF. "Donnons mais donnons utile" dit le slogan. "Vous souhaitez vraiment aider les sans-abri ? N'encouragez pas la mendicité : donnez directement aux associations !" conseille donc la municipalité à ses citoyens.

Contre "la spirale de l'alcoolisme et de la drogue"

L'objectif est louable : selon la municipalité, bonne mère, donner aux SDF "entretient et accentue la spirale de l'alcoolisme, de la drogue, et donc de l'isolement et de la marginalisation". Mais attention, David Lisnard, premier adjoint (UMP) au maire et initiateur de la campagne, n'est "pas contre la main tendue. Mais il faut la tendre dans la bonne direction" déclare-t-il, ajoutant que Cannes doit être "une ville accueillante, sécurisée, où on n’a pas des bandes qui obstruent les passages souterrains". Deux en un : sauver les gueux de l'alcool et de la drogue, tout en rendant Cannes plus sûre et accueillante, qui s'en plaindrait ?

Heinh... qui s'en plaindrait ?

Peut-être les associations qui aident les plus démunis : "C'est en parlant avec les gens qu'on sait exactement où ils en sont, ce qui leur manque et en quoi on pourrait les aider. Ce n'est sûrement pas en les ignorant", explique Monsieur Fournier, secrétaire général du Secours populaire à Cannes. Peut-être le PS local, aussi, pour qui "la municipalité de Cannes stigmatise les mendiants, pauvres d'entre les pauvres, et les désigne à la vindicte populaire en les associant à la dépravation et l'insécurité. Pire, la municipalité incite les Cannois à faire preuve de méfiance et d'égoïsme à l'égard des plus faibles d'entre nous, ceux que notre société a définitivement rejetés".

"Immoral"

Peut-être aussi Noël di Giovanni, président de l'Union patronale des restaurateurs et limonadiers de Cannes : "Comment M. Lisnard peut-il appeler à ne plus donner à des êtres humains ? C'est immoral. Il s'honorerait au contraire à tout mettre en oeuvre pour remettre ces gens-là en selle et l'UPRL est prête à lui apporter son aide" a-t-il déclaré. Et finalement, peut-être les SDF eux-mêmes... "Il nous faut à peu près une quinzaine d'euros par jour. Si vous les avez pas, vous crevez", s'inquiète Benoît, un jeune sans-abri (propos rapportés par M6). "Cela nous permet d'acheter au moins un pain, mais les gens ne sont pas obligés de donner", explique Jean-Pierre qui vit dans la rue depuis 1971.

"SDF", entre "épaves" et "stationnement abusif"

A Cannes, la population permanente de SDF est d'environ 300 personnes, un chiffre qui explose durant la saison estivale. Une population régulièrement mise en valeur par la mairie, qui avait déjà publié deux brochures didactiques très subtiles, comparant les SDF à... des poubelles ! "À Cannes, on n'accepte plus ceux qui font le trottoir" disait l'une d'elles sur fond de sacs poubelles vautrés sur le pavé. Autre indice sur la considération que porte la municipalité aux mendiants locaux, le dépliant "Allô Mairie" distribué aux Cannois, listant les services offerts par la ville... qui classe les SDF à côté des "Épaves", du "Stationnement abusif", et des "Bruit ou nuisances de voisinage" dans la liste des motifs d'appel de la police municipale...

Une idée... Et si on arrêtait de verser des indemnités aux chômeurs... beaucoup étant alcooliques et drogués, pour reverser le tout au MEDEF, vrai créateur de richesses ?

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

quelle horreur

Orwell, chaque jour un peu plus.