chercheur critiqué Gaucho Un chercheur muté pour avoir dénoncé le Gaucho chercheur mute avoir denonce gaucho 4397

Comme Vergeat, alias Lino Ventura dans Adieu Poulet, Marc-Edouard Colin s'est retrouvé un beau matin muté à Montpellier. Loin de l'image du flic pugnace qui dérange les moeurs de la province, notre homme n'avait fait que démontrer l'impact calamiteux de l'insecticide Gaucho sur les abeilles.

A croire que cela dérangeait du monde, y compris jusqu'au sein du respectable Institut national de la recherche agronomique (Inra), ex-employeur de ce vétérinaire spécialiste des abeilles. « Après l'étude publiée en 2000, on m'a demandé d'arrêter le sujet et on m'a coupé les crédits. Et je me suis retrouvé à Sup'Agro de Montpellier ! », raconte le chercheur.


 [Lire l'article complet sur midilibre.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

ETRE MUTE POUR AVOIR SU GARDER SA DIGNITE

savoir dire non à ses responsables hiérarchiques / c'est un devoir d'être humain. Théodore Monod n'a t il pas perdu son travail pour la même raison que ce chercheur de l'INRA spécialiste des abeilles ! certains en ont perdu la vie... cela s'appelle LE DROIT A LA DESOBEISSSANCE
BRAVO j'espère avoir le courage de le faire le jour où cela se présentera.
Isabelle citoyenne du monde