Christine Boutin bombe atomique chantage non-dénonciation crimes délits fonctionnaire Christine Boutin : une "bombe atomique" passible de prison ? christine boutin du chateau aux oubliettes en passant par la case prison 11901

Une "bombe atomique"... qui ressemble méchamment à un chantage et qui pourrait révéler une non-dénonciation de délits par une fonctionnaire : Le chemin (de croix) de notre défenseure nationale de l'honnêteté intellectuelle est plutôt étroit... et fort peu catholique.

Christine Boutin bombe atomique
© Medef via wikimedia

Sévèrement urnée, Christine Boutin...

Une presque-candidate à l'élection présidentielle et ancienne ministre-députée-maire-présidente de conseil général (...) annonce qu'elle est prête à balancer une "bombe atomique" (voir ici ou ) si elle n'obtient pas ses signatures. De manière fort cavalière, notre Chevalière de la Légion d'Honneur (décorée par le chef de l'Etat en janvier 2011) menace ainsi Nicolas Sarkozy qui, selon elle, bloque sa candidature. Et personne ne bronche.

Elle n'est pas belle notre démocratie ?

Imaginons un instant que Dâme Boutin obtienne ce qu'elle veut ; on la verra alors pendant 6 mois se pavaner devant les caméras, le sourire aux lèvres, pour convaincre le bon peuple qu'elle sera une présidente super-géniale, tandis qu'elle conservera jalousement un secret susceptible de faire exploser notre belle République... Et tout cela en affichant, en gros, en gras et en première page de son site Internet : "Il y a certaines choses qui ne s'achètent pas". Le silence, par exemple ? Ça ne s'invente pas...

Et la loi dans tout ça ?

Article 40, alinéa 2, du Code de procédure pénale :

"Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs".

Or, de mai 2007 à juin 2009, Christine Boutin fut ministre du Logement. De 1986 à 2007, elle fut députée des Yvelines, sans compter ses différents mandats municipaux (de 1977 à 2001) et départementaux (de 1982 jusqu'en juillet 2009). En décembre 2009, elle accepte une mission sur "les conséquences sociales de la mondialisation", et en avril 2010, elle devient dans la foulée collaboratrice de cabinet du ministre du Travail Éric Woerth. Bref, difficile de trouver une période pendant laquelle elle ne fut pas "officier public"... A moins que la "bombe nucléaire" ne concerne ni un délit ni un crime. Auquel cas, on s'en fout... quoi que du coup, on tomberait tout de même sous le coup de la législation sur le chantage.

Article 312-10 du Code pénal (modifié) :

"Le chantage est le fait d'obtenir, en menaçant de révéler ou d'imputer des faits de nature à porter atteinte à l'honneur ou à la considération, soit une signature, un engagement ou une renonciation, soit la révélation d'un secret, soit la remise de fonds, de valeurs ou d'un bien quelconque. Le chantage est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende".

Dans une République normale, un procureur s'autosaisirait de l'affaire et règlerait la question en deux coups de cuillère à pot (de vin). Mais nous vivons dans une République irréprochable...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

"Le problème aujourd'hui

"Le problème aujourd'hui n'est pas l'énergie atomique, mais le cœur des hommes".

-- Albert Einstein

"Et des femmes"

-- Moi

Me Boutin, hystérique, ne doit-elle pas être protégée d'elle mêm

Une personne qui :
-escalade le perchoir de l’Assemblée en vociférant et en agitant la Bible,
-qui fonce sur un plateau TV pour insulter Madame Chantal Sébire,
-qui avoue avoir voulu étrangler M. Sarkozy (Christine Boutin aurait bien étranglé Nicolas Sarkozy » ! Publié le 09-09-11 à 12:54 par Le Nouvel Observateur avec AFP),
-qui, il y a quelques semaines, sollicitait la signature des maires de gauche après les avoir humiliés en évoquant leur faiblesse dans le paysage politique,
-qui persiste en proclamant à la TV qu’elle détient une « bombe atomique »,
-qui (d’après Rue 89) choisit comme conseiller un jeune auteur gay de 21 ans, Charles Consigny (alors qu’elle a attaqué les homo il y a quelques mois ou années) qui l’invite à s’habiller comme Ségolène en 2007, à jouer à la hippie …,
-qui se prend pour un ange chez elle en vivant nue (Elle a déclaré : « J'aime être nue, libre de mes mouvements. C'est mon côté direct. Et ça évite de se faire tailler des costards !" interrogée par Frédéric Ferrer. V. Internet),
ne serait-elle pas de tendance hystérique ? !
Je présume que les catholiques, que l’UMP, que M. Sarkozy, vont bientôt chercher, pour son bien, à l’hospitalier : que se passera-t-il quand ses délires s’estomperont, quand elle atterrira ? ! Prenant conscience de telles âneries, n’aura-t-elle pas envie de se suicider ? !
En tant que catholique qui est opposée à tout suicide, ne faut-il pas obligatoirement la placer dans un institut sécurisé ? !
That is the question !

je n'aime pas plus Mme Boutin

je n'aime pas plus Mme Boutin que vous mais pourquoi faut-il que ,systématiquement, quand une femme se comporte comme un homme, on la qualifie d'hystérique ? Rien n'a donc évolué depuis le moyen âge ?

A partir du moment où on se

A partir du moment où on se permet de briguer un poste lié à la représentation populaire en étant à la tête du "parti chrétien démocrate" (1905 anyone ?!), on n'a de toutes façons rien à faire en politique. Ou alors on peut aussi fonder un parti musulman démocrate, un juif démocrate, un agnostique démocrate, un partisan de la licorne rose démocrate, et puis bien se marrer ?