génome humain nombreux animaux séquences génétiques microbiennes acquises transfert horizontal cours évolution étude publiée 12 mars Colonisés par des gènes étrangers colonises par des genes etrangers 15357

Le génome humain, comme celui de nombreux animaux, renfermerait des séquences génétiques microbiennes acquises par transfert horizontal au cours de l'évolution, selon une étude publiée le 12 mars dans la revue Genome Biology.

Genes étrangers

En clair, si nos gènes sont majoritairement hérités de nos ancêtres, certains ont aussi été acquis par transfert, en provenance directe de bactéries ou de micro-champignons. Et certains de ces gènes sont impliqués dans des fonctions cruciales, notamment le métabolisme des lipides (digestion et utilisation des graisses) et le système immunitaire.

Déjà observé dans des cas spécifiques, ce transfert horizontal de gènes a été mis en évidence pour les 40 génomes d'espèces animales étudiées (dont 10 primates, 12 mouches, et 4 nématodes). De quelle façon ces gènes ont-ils pu s'immiscer dans notre génome ? Difficile à dire. Mais le phénomène continue. Chez les primates, les drosophiles et les nématodes, la colonisation des chromosomes par des gènes étrangers s'avère très récente, seules les dernières espèces apparues possédant ces séquences.

Le mécanisme avait déjà été observé chez certains vers, dont le génome possède des gènes issus de plantes et de micro-organismes. Aujourd'hui, ces observations sont donc généralisées à l'ensemble du règne animal.

Petit bémol, certains chercheurs remettent en cause les conclusions de l'étude. Ces gènes pourraient par exemple avoir été générés de façon aléatoire, lors de la reproduction, et leur ressemblance avec des gènes étrangers serait purement fortuite.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :