Combien d’esclaves travaillent-ils pour vous ?

Partant du constat que nous portons, mangeons et consommons chaque jour des produits fabriqués par des hommes, des femmes et des enfants exploités à travers le monde, le site SlaveryFootprint.org, sponsorisé par le ministère des affaires étrangères américain, propose de calculer l'impact de notre consommation quotidienne sur l'esclavagisme moderne.

À l'heure où le commerce équitable et les énergies renouvelables font de plus en plus partie de notre quotidien, SlaveryFootprint.org veut attirer l'attention sur ce fléau que demeure le trafic humain. "Combien d'esclaves travaillent-ils pour vous ?" affiche le site sur sa page d'accueil. Quelques minutes et une dizaine de questions plus tard, la réponse s'affiche en indiquant même les différents pays d'où sont originaires "vos" esclaves. Sur le modèle de l'empreinte écologique, "l'empreinte esclavage" se calcule à partir du lieu de résidence, l'âge, le nombre d'enfants ou encore nos habitudes alimentaires, le sport pratiqué et le contenu de nos armoires.


 [Lire l'article complet sur bigbrowser.blog.lemonde.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

votez pour cet article : WIKIO    partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : LIVE partagez cet article : MYSPACE partagez cet article : NETVIBES partagez cet article : TWITTER partagez cet article : VIADEO partagez cet article : SCOOPEO partagez cet article : Strumble Upon 

Catégories :