Jeremy Corbyn élu Labour parti gôche britiche Corbyn : l’Obs « frôle la syncope » ! corbyn l obs frole la syncope 15768

Jeremy Corbyn a été élu à la tête du Labour, le parti de « gôche » britiche. Ils sont fous de rage, ils ne décolèrent pas... Qui donc ? Les « commentateurs », les « éditorialistes », les « journalistes »... qui sont au bord de l'apoplexie.

Jeremy Corbyn Nouvel Obs

L’élection de Jeremy Corbyn à la tête du Labour a fait couler beaucoup d’encre. Difficile d’en rajouter. Quoi que… à la lecture d’un article de Matthieu Croissandeau, journaliste de renom aujourd’hui directeur du Nouvel Observateur, canard de gôche par excellence, une petite explication de texte s’impose.

Commençons par le début :

« Sitôt désigné, sitôt enterré ? C'est le curieux sort que les commentateurs politiques ou médiatiques semblent réserver au nouveau leader de la gauche anglaise, Jeremy Corbyn. » nous explique Croissandeau.

« Curieux », « curieux »… ces commentateurs politiques qui se citent les uns les autres comme principal argument. Mais attention, ce n’était qu’une introduction, destinée à donner un peu plus de poids à son discours, car les vrais raisons de sa colère arrivent :

M. Croissandeau s’avoue un tantinet « désarçonné ». Pourquoi ? Because… ce « député radical [était] jusqu'alors marginal dans son propre camp » et que « cet hurluberlu milite pour une renationalisation du transport ferroviaire et de l'énergie, réclame des hausses d'impôts pour les riches, s'interroge sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Otan, prône un désengagement unilatéral du nucléaire, on frôle la syncope. »

Hé oui, Jeremy Corbyn ne serait qu’un hurluberlu trotskiste nageant en plein délire ! Et qu’importe si les privatisations des transports ferroviaires et de l’énergie sont un échec cuisant, comme l’admettent même les libéraux travaillistes, dont beaucoup sont aussi favorables à une renationalisation, comme une écrasante majorité de britanniques (voir ici, ici, ici ou ). Une hausse d’impôts pour les riches ? Non… un véritable scandale ! Quant au désengagement du nucléaire… comme en Allemagne ? Un sacrilège ! Effrayé par ce retour en fanfare du trotkisme en Europe, l’Obs « frôle la syncope »… Beau comme l’antique. A ce sujet, quelqu'un se rappelle d'une tribune incendiaire de Mister Croissandeau lorsque le Royaume-Uni a partiellement renationalisé ses banques en 2008 ?

« Corbyn n'est pas un perdreau de l'année, c'est vrai. Ses promesses lorgnent davantage le passé que l'avenir, c'est vrai aussi. »

Une jolie formule rhétorique permettant à l’auteur de faire croire qu’il se contente de confirmer ce que tout le monde sait déjà.

« Il est le révélateur d'une gauche européenne qui se cherche et ne comprend plus. »

C’est donc cela, la gôche est totalement perdue, elle ne pige plus rien, la pôvre...

Et notre courageux éditorialiste de dégaîner l'explication ultime : « Dans les plus vieilles démocraties du monde, en Europe comme aux Etats-Unis, les électeurs en ont assez des favoris qu'on leur impose. Ils cherchent à prendre la tangente, à "faire turbuler le système", comme disait autrefois Jean-Pierre Chevènement. »

Pas faux, mais une citation de Lénine aurait été d’un meilleur effet, cher Matthieu Croissandeau.

Le journalisme (de gôche) est (en train de devenir) un sport de combat (politique) !

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Corbyn

Bonjour,

Surpris de lire venant de vous ces lignes critiques auxquelles on ne s'attend pas du tout... n'auriez-vous pas perçu l'ironie et le second degré qui transparaissent pourtant d'évidence entre les lignes de Matthieu Croissandeau ? Cordialement, Keizer Soze

Euh, non.Remarquez,

Euh, non.

Remarquez, maintenant que vous le dites... Vous pensez que la presse française nous livre un grand morceau d'ironie organisée ?

http://www.arretsurimages.net/breves/2015-09-12/Corbyn-chef-du-parti-travailliste-effroi-de-la-presse-francaise-id19237

http://www.acrimed.org/Vous-allez-adorer-hair-Jeremy-Corbyn-candidat-a-la-direction-du-Labour?recherche=Corbyn

Concernant Croissandeau, peut-être, hein... pourquoi pas ? Je serais tombé (bien bas) dans le panneau.

Remarque : Keyser Söze, aussi, était un grand ironique :-)

@micalement

Si la politique était...

un signe d'intelligence cela ce saurait !

Pour une fois que des élections amène quelqu'un de ni trop vendu ni trop con à un poste de responsabilité ceux qui ont été achetés ne le supportent évidement pas, en même temps il faut bien regarder à qui appartiennent vraiment les journaux aujourd'hui en Europe pour comprendre le pourquoi de ce genre d'articles d'une propagande trop évidente...