Crise financière crise alimentaire cynisme remplace humanisme Crise financière - Crise alimentaire : le cynisme comme philosophie officielle crise alimentaire crise financiere relation l humanisme contre le cynisme

Qui pourra prétendre le contraire ? Au moment où les gouvernements dépensent des centaines de milliards de dollars pour sauver les banques, le tiers-monde a besoin de 750 millions d'euros pour survivre à la famine, mais rien ne vient ! Les maux s'enchaînent et les morts s'empilent...

Crise financière : 945 milliards de dollars

crise financiere crise alimentaire

C'est le bilan actuel (et temporaire) de ce que pourrait coûter la crise financière, selon le FMI. C'est un bilan partiel, car la crise s'étendra certainement à d'autres domaines (LBO, investissement, collectivités...). En une année de crise, les inconséquentes "innovations" des acteurs financiers mondiaux auront donc fait disparaître 945 milliards de dollars de la surface de la terre. En réponse à cette terrible nouvelle, les Etats et les organismes accrédités "réinjectent" de l'huile dans les rouages, régulièrement, depuis presque un an. La FED (Etats-Unis) et la BCE (Europe) ont déjà envoyé quelques vailses pour un montant global de "plusieurs centaines de milliards de dollars". La BOE (Angleterre) a annoncé qu'elle allait s'y mettre à son tour, à hauteur de 100 milliards de dollars. Des centaines de milliards de dollars... l'argent coule à flot, quand les banques en ont besoin.

Crise alimentaire : 756 millions de dollars

Le Programme alimentaire mondial (Pam) avait lancé pour l'année 2008 un appel initial de 2,9 milliards de dollars aux pays donateurs. Mais devant l'ampleur de la crise alimentaire, l'organisation a demandé à deux reprises des rallonges depuis février, pour un montant global de 756 millions de dollars. Mais l'argent ne coule plus, la source s'est tarie. Depuis févier, seulement 250 millions de dollars ont été promis, en intention de dons. Rien de mieux.

Certes, des annonces ont été faites, Bush a promis une rallonge de 200 millions de dollars, Sarkozy a annoncé 50 millions de dollars (30 millions d'euros). Mais ces montants sont de belles promesses, qui restent floues. Depuis leurs annonces, aucune information concrète sur ces sommes n'a été fournie et le PAM ne sait pas à quoi s'en tenir. Car, concernant l'aide public au développement (APD), les promesses ne valent rien. Depuis 1970, les Etats se sont engagés à augmenter leurs subventions à 0.7% de leur produit intérieur brut (PIB), et, régulièrement, les sauteries du G8 s'achèvent sur des promesses tonitruantes, qui restent toujours lettres mortes. Depuis quelques années, cette APD baisse régulièrement, et la moyenne, aujourd'hui, au lieu des 0.7% promis ne dépasse pas 0.3% !

Coût des guerres africaines : 284 milliards de dollars

Il ne faudrait pas oublier que l'Afrique n'a pas que des pauvres affamés, elle a aussi des soldats bien armés. Le coût cumulé des guerres qui se sont déroulées sur le continent africain entre 1990 et 2005, est évalué à 284 milliards de dollars. Cela correspond à peu de choses près à l'ensemble des sommes de l'aide au développement pendant la même période.

Coût de la guerre en Irak : 3000 milliards de dollars

Sans commentaire...

Du cynisme...

Le plus cynique dans cette histoire, est-ce vraiment le rapport des chiffres ? Certes, les centaines de milliards de dollars ont été "injectés" sans autre débat. C'était nécessaire pour sauver l'économie mondiale, dont acte ! Certes, les centaines de millions de dollars qui pourraient sauver des dizaines de milliers de vies humaines tardent  à arriver... Mais quand on y regarde de plus près, on s'aperçoit que la crise alimentaire est en partie (reste à savoir laquelle) due aux mouvements des capitaux qui se réfugient dans des secteurs rentables et porteurs, les matières premières, dont les denrées alimentaires. Et que fait-on ? On renforce ce secteur ultra-spéculatif et dénué de toute notion d'humanisme à coups de centaines de milliards... quitte à ce que la situation de famine généralisée empire encore... Crise financière contre crise alimentaire, l'humanité a choisi le cynisme, et l'humanisme attendra...

Si les mots ont (encore) un sens, les chiffres n'en demandent pas moins.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Nous avons traité ces sujets

Nous avons traité ces sujets lors de deux café- philo, dans le petit village de Cucuron, Luberon

Voir :
Spéculations philosophiques sur la crise financière, a propos de la pièce de Frédéric Lordon, d'un retournement, l'autre
http://seulsdanslecosmos.hautetfort.com/archive/2012/04/04/speculations-philosophiques-sur-la-crise-financiere.html

Espèce humaine - espèce nuisible
http://seulsdanslecosmos.hautetfort.com/archive/2012/01/29/espece-humaine-espece-nuisible.html
Bonne lecture