crise économique La crise encore loin de son paroxysme crise encore loin son paroxysme 4000

L'Irlande, l'Espagne et la Grande-Bretagne s'enfoncent dans la crise. Les déficits explosent. Le G20 n'apporte que des réponses d'urgence, pour pallier à d'éventuelles défaillances d'Etats. La tension sociale monte tous les jours un peu plus... 45% des Français jugent maintenant "acceptable" la séquestration des patrons !

Doigts dans la crise

Les doigts dans la crise...

L'Irlande et l'Espagne happées par la crise

Vendredi, quelques heures avant l'ouverture du G20, la Banque d'Espagne a annoncé une prévision de déficit public de l'ordre de 8,3% du PIB pour 2009 et de 8,7% en 2010. La même institution a par la même occasion estimé que la récession atteindrait les -3% en 2009, pour se recaler sur un "petit" recul de 1% dès 2010. Le chômage frôlerait alors les 20%. L'Irlande ne va pas mieux. Ce même vendredi, Jean Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, a qualifié la situation économique du pays de "grave". La Banque centrale d'Irlande venait d'annoncer une prévision de récession de l'ordre de 7% en 2009 et de 3% en 2010. Ces chiffres seront certainement encore révisés à la baisse. "Une crise sans précédent", selon la Banque centrale irlandaise. L'Irlande a d'ailleurs vu, lundi 29 mars, sa note de dette souveraine à long terme dégradée de "AAA" à "AA+" par l'agence de notation financière Standard & Poor's.

L'OCDE dans tous ses États

Samedi, au lendemain de l'accord du G20, c'était au tour de la Grande Bretagne. Le ministre des Finances Alistair Darling a déclaré que "la récession en Grande Bretagne était pire que ce à quoi le gouvernement s'attendait". Attendue d'abord à la mi-2009, la reprise n'interviendra qu'à la fin de l'année 2010, selon le gouvernement. Pour la France, l'OCDE prévoit une récession de 3,3% en 2009 et un déficit public de plus de 8% du PIB en 2010. Partout dans le monde, la croissance s'effondre, l'activité se raréfie, l'emploi se désagrège. L'OCDE prévoit une aggravation de la crise durant l'année, provoquant une contraction de l'activité comprise en 4 et 7% dans ses pays membres.

Et le pire reste à venir : le business des LBO tient encore, même si les premiers signes de faiblesse se font sentir. La bulle des CDS/CDO évaluée à 68.000 milliards de dollars, mille fois plus grosse que celle subprimes, menace de lâcher à tout moment, violemment. L'Economie des pays d'Europe de l'Est tangue, et cette "Europe des Subprimes" menace les banques de l'Union Européenne, à hauteur de 1600 milliards de dollars.

Le G20 anticipe la pluie, mais la tempête a déjà commencé

La lutte contre les paradis fiscaux ? Une avancée... bien timide. Ni Macao ni Hong Kong, ni les Etats américains (Delaware notamment) pratiquant le dumping fiscal et le secret bancaire n'apparaissent dans les listes de l'OCDE. Ils font pourtant partie des paradis fiscaux les plus actifs de la planète. Les mesures anti-crise ? On prend les mêmes, et on recommence... plus vite, plus fort. Le FMI est renfloué et renforcé, dans l'objectif de pallier aux défaillances des Etats. Pour le reste, beaucoup d'annonces mais très peu d'actes.

Obama crée des sociétés écran

Les Subprimes, les Hedge Funds ? Toujours pas interdits. L'administration américaine aide d'ailleurs les ultra-spéculateurs défaillants pour qu'ils participent in fine au rachat des actifs toxiques, qu'ils ont créé... Ça ne s'invente pas. Autre anecdote croustillante, rapportée par le Washington Post et relatée par Bakchich : alors que le G20 trinquait à la santé du capitalisme enfin moralisé, à Washington, deux jours après la fin du sommet, la Maison-Blanche prenait l'initiative de créer des sociétés écran pour contourner les règles votées par le Congrès imposant des restrictions aux entreprises subventionnées par le gouvernement fédéral.

La séquestration des patrons jugée "acceptable"

Un peu partout, la tension monte. Les manifestations deviennent violentes, les gouvernements chancellent. Les patrons se font séquestrer. Deux sondages aussi étonnants l'un que l'autre ont été publiés, lundi et mardi, en France : le premier commandité par 20 minutes et France Info et réalisé par Infraforces montre que 89% des salariés français trouvent leurs conditions de travail "bonnes", bien que 25% ont peur de perdre leur emploi. Le second, un sondage CSA / Le Parisien, conclut que 45% des Français jugeraient "acceptable" la séquestration des patrons... cherchez l'erreur.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

tant va la cruche à l eau

qu'à la fin elle pètera.

prétendre que 89% de satisfaits de leurs conditions de travail, c est prendre les gens pour des cruches.

bon un petit cadeau, cher Napak, modeste remerciement pour vos excellents papiers. Un peu de soleil dans l eau si froide ...

http://www.youtube.com/watch?v=BYlOUI4LAU8

"La bulle des CDS/CDO

"La bulle des CDS/CDO évaluée à 68.000 milliards de dollars, mille fois plus grosse que celle subprimes, menace de lâcher à tout moment, violemment."

MMM la bulle des CDS/CDO a deja eclate, elle etait lie directement aux subprimes mortgages et Lehmann a depose le bilan en raison d'un write off massif de CDS/CDO la mettant en cessation de paiement. la situation de Citigroup, BofA, Wells Fargo, JP Morgan, Goldman Sachs qui ont eut besoin de l'aide de l''etat federale est directement lie a la devaluation des CDS et CDO... De meme que Fannie Mae, Freddie Mac ou AIG sont en difficultes du fait de l'imbrication directe entre subprimes et CDS/CDO.

Les bulles qui menacent vraiment sont celles des credit cards (3000 milliards de dollars en circulation prepaye qui vont permettre aux menages en difficultes de tenir la tete hors de l'eau en s'endettant un peu plus et qui vont laisse des impayes consequent) les LBO comme tu le signales, et aussi le marche des Jumbo Loans qui commence a lacher totalement (emprunt superieur a 680 000 dollars , generalement pour les foyers les plus aises).

Cafe-croissant

La crise encore loin de son paroxisme.

“ Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis ».

Ce texte est une lettre écrite par Thomas Jefferson, second président des Etats Unis, au secrétaire du trésor, Albert Gallatin, en 1802 !

Comment jouer la surprise de la "crise" en sachant cela ?
Le "libéralisme" était déjà craint il y a 200 ans. Nous somme apparemment en "récession".
La mondialisation permet d'étendre davantage leurs tentacules au-delà de leurs propres frontières. Il n'y a pas de soi-disant concours de circonstances, de crise générale ou quoi que ce soit mais une longue préméditation de la situation actuelle.

Jefferson ne parle pas de la réaction des peuples dépouillés, mais on doit d'ores et déjà y penser car effectivement, la crise est loin de son paroxisme.

lilou.

Danger ?

Excellente composition . Je connaissais les photos, et chapeau bas la réalisation ....
hip ! hip ! hip ! HUZZAH ! HUZZAH! HUZZAH !

Bon....
Maintenant, arrêtons de dire des conneries : Les institutions financières et consors ne sont des dangers , que si... le politique les cautionnent ( ce qu'il fait depuis 2 siècles au minimum) .
Quand mes semblables auront réfléchi ... et décidé qu'on n'a plus besoin d'eux .... Ca ira , IMMEDIATEMENT , beaucoup mieux !!!!
Qui plus est, nos frères soldats, nous rejoindront ( parce qu'ils auront, aussi , pour une fois et enfin, réfléchi...) alors, un nouveau fonctionnement sera né ....
C'est l'UNION , qui fait la force !

PS : Ne vous inquiétez pas ! Le mouvement a déjà commencé .... Il s'intensifie .... il se structure ... demandez à ceux qui nous lisent , en ce moment ( DGSI, DGSE; DST, police gendarmerie, politiciens, sociologues, economistes, scientifiques, écrivains.... Caïds de banlieue, proxenetes, dealers, trafiquants en tout genre- drogues, cds, argent blanchi...- .
De plus en plus de gens réfléchissent.... et adoptent une attitude de résilience, de désobéissance civique créative ...
Je prends un exemple : Voir sur site 20MINUTES , ou les gens d'ATHENES s'associent pour récolter des fonds, retire le bitume au bas de l'immeuble et du parking ... pour planter des arbres ... et pas seulement des arbres ... des légumes .... et bientot élevage de volailles, moutons, bovins.... Ces gens ont même effectué des démarches auprès des instances juridiques de leur pays , pour faire reconnaitre le bien fondé de leurs actions.... Ces gens s'organisent en milices ... pour veiller à ce que personne ne détruise , durant la nuit , ce qu'ils sont en train de réaliser .... D'anciennes "monnnaies d'échanges" reviennent donc jusqu' à nous .... en 2009 ! Et c'est un très bonne chose ... personne ne les en empêchent. Et surtout pas les élus politiques, policiers...
La nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre ... De nombreux quartiers adoptent la même attitude .... DANS UNE CAPITALE !!!! EXCELLENT ! INCROYABLE?????
Mais non ... arrêtez de dire des bêtises : PREVISIBLE !!!!Aisément prévisible !!!! c'est TOUT !

NOS HABITATIONS ? Elles sont à NOUS ! ( emprunt remboursé ou pas partiellement ou en totalité) . Elles n'appartiennent pas aux banques ! Vous croyez quoi ? Que les banques, aidé par les politiques, vont pratiquer un génocide ???
Vous rêvez !!!!

Bonne journée !

réver ? non, cauchemarder !

Votre fraîcheur d'âme est touchante, mais l'être humain est veule, jaloux, envieux et surtout capable de n'importe quoi.

En parlant de génocide, comment voyez-vous les famines,(Mosanto se prépare à asservir la planète) les épidémies,(Sida et trithérapies inaccessibles),les colonisations avec leurs cohortes d'exterminations, de vols ? Les guerres, les camps d'exterminations, les produits sanguins contaminés et administrés fissa aux malades chroniques afin de s'en débarrasser, je parle en connaissance de cause. La liste n'est malheureusement pas exhaustive et ne va que s'amplifier.

Nous, les peuples ne sommes là que pour les servir, les enrichir, les distraire, leur servir de gibier. "les", sont nos prédateurs et tels les vampires, ils ont leur "goules"!

Je n'ai aucune confiance en mes congénères car ils ont tous un prix et la trahison est leur "dada"!

Je souhaite sincèrement avoir tort, mais vous n'avez pas fini d'être déçu !

bonne soirée.

Lilou