Croissance pouvoir achat 2007 moral des français reste en berne Croissance forte, pouvoir d'achat en forte hausse. Mais de quoi se plaint le peuple ? croissance forte pouvoir d achat en forte hausse elle est pas geniale la france

Après le chiffre de la croissance revu à la hausse à 2.1%, l'INSEE annonce que le pouvoir d'achat des Français a connu en 2007 la plus forte hausse depuis 5 ans, 3.3% ! Rien que ça. Mais alors citoyens, pourquoi donc broyez-vous du noir ? Tout va bien, puisqu'on vous le dit !

Elle est géniale la France

La croissance est bonne, revue à la hausse pour 2007 à 2,2%. Le chômage baisse de façon radicale, tous les mois des milliers de Français retrouvent du travail. Et le pouvoir d'achat, en 2007, a connu une hausse exceptionnelle : 3,3%. Chiffres INSEE... et si on faisait rembourser l'INSEE par la sécurité sociale !? Allons, Enfants de la Patrie, réveillez-vous ! La France va bien ! Puisqu'on vous le dit...

insee croissance pouvoir d'achat

Jubilation en haut lieu

Au sujet de la croissance, l'Elysée et le gouvernement jubilent, dixit madame Lagarde. Jubiler : Éprouver une joie intense. Synonymes : exulter, triompher. Madame Lagarde promettait une croissance de 3% au mois de juin 2007, elle n'est que de 2,1%, malgré tout supérieure aux prévisions. C'est donc une jubilation. Résumons... lorsque le gouvernement prévoit 3% et qu'on arrive à 2,1%, ça jubile en haut lieu. Ça promet...

Et si une croissance de 30% inférieure aux prévisions fait exulter nos élites, alors qu'en sera-t-il pour les chiffres exceptionnels du pouvoir d'achat ? On sort les feux d'artifice ?

Mais au final... pourquoi le moral des Français baisse-t-il autant ? Au niveau le plus bas jamais enregistré depuis la création de l'indice en 1987... par l'INSEE. Et celui des chefs d'entreprise... pas mieux ! Alors pourquoi mâme Chabot ? Parce que les Français ne comprennent rien ! Nous y voilà. Les Français ne comprennent pas que la France va bien. Ils ne comprennent pas que leur porte-monnaie se remplit, tous les jours un peu plus. Ils ne comprennent rien, de toutes façons, les Français. Tout juste bons à se plaindre et à faire la grève.

Enrichir l'eau du robinet en antidépresseurs

Mais si des chiffres macro-économiques aussi exceptionnels ne suffisent pas à remonter le moral des Français, que faire ? La seule solution possible est de les dé-déprimer de force. En faisant les choses bien, ils ne s'en rendront même pas compte : dissoudre quelques tonnes de cachets d'antidépresseurs dans l'eau du robinet. Résultat attendu sous 3 mois, selon les médecins les plus perspicaces. A moins, qu'en fait, les choses ne soient un peu plus compliquées ?

Extrait de l'interview (Chabot - PPDA) de Nicolas Sarkozy du 29 novembre 2007 :

Sarkozy : "Les gens qui font leurs courses voient parfaitement que la vie a augmenté beaucoup plus vite que n’augmentent leurs revenus..."
PPDA : "L'INSEE leur dit le contraire, donc, euh..."
Sarkozy : "C'est la raison pour laquelle je demande qu'on crée un indice du pouvoir d'achat qui corresponde enfin à la vie quotidienne des Français (...) pour que les Français aient le sentiment qu'on ne se moque pas d'eux (...) et non pas qu'on leur raconte des fariboles."

Faribole : Propos sans valeur, frivole. Synonyme : baliverne, bricole, fumisterie. On nous mentirait ? Impossible... car si les mots n'ont plus aucun sens, alors le mensonge n'existe plus.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

à propos de moyenne

Au passage, l'augmentation d'une moyenne ne signifie pas grand-chose pour l'ensemble des français. L'augmentation de pouvoir d'achat des plus riches peut suffire à faire augmenter la moyenne du pouvoir d'achat. Il faudrait savoir plus de choses sur le calcul (qu'est-ce qui rentre en ligne de compte, sur quelles stats/chiffres il est basé etc.). Connaître l'évolution du pouvoir d'achat médian serait déjà plus intéressant.

Bref, ne jubilons pas trop vite à propos de l'augmentation de la moyenne du pouvoir d'achat !

croissance du pouvoir d'achat

C'est exactement ça = un simple effet de moyenne , utlisé sans précaution par les médias.

Considérons 8 employés à 1000€/mois et 2 cadres à 4000€/mois, ça fait une masse salariale globale de 16000€

Maintenant disons que les employés ont peau de zob comme augmentation, et les cadres 6,5%, soit 4260€

La masse salariale passe à 16520€, soit une augmentation moyenne de 3,14%

Vu ce que les plus privilégiés se sont goinfré, pas étonnant que l'INSEE trouve une augmentation, qu'elle appelle à tord "de pouvoir d'achat"

Les fonctionnaires de l'INSEE sont, avec ceux des ministères et des préfectures, les seuls qu'il soit possible de supprimer.

Quelques pistes

En fait si je me souviens bien ce chiffre qu'on appelle l'inflation est calculé par rapport à l'évolution du "panier de la ménagère". Mais qu'est-ce ? Et bien on classe les produits en différentes catégorie et pour une année de référence on a enregistré les prix et les quantités consommées. Et d'une année sur l'autre, on regarde comment ont évolué les prix en général en fixant les quantités consommées à l'année précédente par exemple. Il en résulte un indice merveilleux sensé être représentatif de l'évolution du coût de la vie.

Sauf que plusieurs points où on nous prend vous et moi pour des cons méritent d'être abordés. D'une, l'indice ne nous apporte rien sur la qualité de ce qu'il y a dans notre panier (y a 50 ans on allait chez le boucher acheter sa viande... aujourd'hui on va chez Liddl, c'est bien aussi mais bon). Ensuite cet indice est globalement vu à la baisse puisque les consommateurs s'adaptent en fonction de l'évolution des prix : en gros si le prix des pâtes double, tant pis j'achète plus de riz et au final l'augmentation du prix des pâtes a moins de poids dans le calcul.

Conséquence de ceci : le prix des composants informatique, des lecteurs dvd baisse... fort bien. Et la fameuse inflation aussi du même coup, enfin du moins on nous fait croire qu'elle est moins forte que ce qu'elle est en réalité pour le smicard qui s'achète rarement 2 écrans plats par an. Voilà un petit aperçu de l'art et la manière de manier des chiffres qui tiennent sur une base en mousse et de les faire passer pour représentatif de quelque chose. Heureusement qu'on ne parle pas du PIB.