dark pools bourses privées contrôle Dark pools : Les bourses occultes ont le vent en poupe dark pools bourses occultes opaques dans le vent 5973

Imaginez des places boursières privées, sans régulation, sans contrôle, où les ordres d'achat et de vente seraient anonymes. Un rêve de capitaliste décomplexé... devenu réalité, grâce à une innovation financière génialissime : les dark pools.

Dark pools

"Plus jamais ça !" dit l'alcoolique à la gueule enfarinée, un lendemain de cuite... tout en vérifiant que son stock de vinasse lui permettra de passer la journée. "Il faut moraliser le capitalisme !" hurle le monde politico-financier à peine remis de son orgie spéculative... tout en développant de nouveaux stratagèmes, toujours plus obscurs, toujours plus immoraux.

"Transparence" et "régulation" : ces deux mots à la mode apparaissaient à 50 reprises dans le rapport du dernier G20. Ô surprise ! Ils se révèlent aujourd'hui n'être que de pieuses incantations passées par pertes et profits sur l'autel du capitalisme le plus débridé.

Trader in the dark (pools)

Les dark pools sont des plateformes boursières alternatives aux bourses réglementées (Wall Street, Londres, Paris...). Elles permettent à leurs clients d'acheter ou de vendre de (très) grosses quantités d'actions, de façon anonyme et en gardant secret le prix des transactions jusqu'à leur finalisation. Ce qui implique que les gros ordres ne perturbent plus les cours des marchés officiels, et que, accessoirement, les délits d'initiés deviennent indétectables.

Aux Etats-Unis, le système existe depuis une dizaine d'années. Il représenterait actuellement entre 10 et 25% des ordres passés sur les marchés actions. Et près de 50% en volume : Les échanges étant en grande partie automatisés, plusieurs millions de titres peuvent par exemple s'acheter et se vendre en moins d'une seconde. Beep-beep...

Les banques en raffolent

En Europe, la directive Marché d'instruments financiers entrée en vigueur le 1er novembre 2007 marque le coup d'envoi de la chasse au trésor. En quelques mois, une petite dizaine de plateformes ont vu le jour. Pour exemple, citons Turquoise, la plus emblématique, fondée par neuf banques : BNP Paribas, Société générale, Citigroup, Credit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, Merrill Lynch, Morgan Stanley et UBS. Ou encore Smartpool, créée en association avec NYSE Euronext, JP Morgan, HSBC et BNP Paribas. Que du beau monde... que l'on voit pourtant régulièrement applaudir des deux mains les communiqués du G20.

La SEC conseille...

La SEC (Securities and Exchange Commission), le gendarme de la bourse américaine, vient tout juste de réaliser que l'existence de ce genre d'établissements pouvait poser problème. En juin dernier, elle déclarait que les dark pools risquaient de "saper la confiance du public dans l'équité des marchés". Quelle perspicacité... Et la semaine dernière, elle a voté à l'unanimité quelques "propositions" destinées à rendre ces plateformes plus transparentes. Des conseils tout au plus, qui n'ont rien de contraignant, pourtant immédiatement dénoncés par les banques, Goldman Sachs en tête qui estime que les dark pools sont une évolution technologique gagnant-gagnant, puisqu'elle bénéficierait à la fois aux investisseurs institutionnels et aux particuliers en réduisant les coûts de transaction. On ne se refait pas...

En Europe, aucune régulation n'a jamais été évoquée. Pour quoi faire, puisque le capitalisme est maintenant moralisé ? The show must go on...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Rhhoooo... me dites pas que

Rhhoooo... me dites pas que ce titre est un jeu de mot !?
:-)

"saper la confiance du public"

non non rien à craindre, ni la confiance ds l'équité des marchés, ni la confiance dans ces gouvernements de rapaces et leur Gerbant20.

LE SCOOP !!!

Matt Tiabi a sorti un nouveau papier dans Rolling Stone : Le SCOOP !!! Merci à P. Jovanovic.
le scoop est que ces enfoirés de vampires, non contents d'avoir vendu 20 lingots d'or pour un seul dans le coffre, non contents d'avoir prêté 35 dollars pour 1 seul dans la caisse, ils ont cette fois vendu 500 fois plus d'actions qu'il y en a en circulation... Oui, vous avez bien lu, Taibi expose sur 8 pages la plus grande arnaque de tous les temps, les fausses actions, celles qui ont proliféré par exemple au moment de la chute de Bear Sterns et surtout de Lehman Brothers.
http://www.rollingstone.com/politics/story/30481512/wall_streets_naked_swindle/1

Merci..

...Pour cette info énaurme et e façon plus générale pour la qualité, la diversité et l'intérêt de cette revue de presse.

D'autres sources ont-elles déjà enquêtées sur ces dark pools : Attac, Transparency international, Denis Robert ?

Leur développement ne serait-il pas dû en particulier à la mise à jour des méthodes "douteuses" de Clearstream par le susdit ?

Un pékin du ouaibe

De rien. Non, plutôt lié

De rien.

Non, plutôt lié au besoin de passer la surmultipliée. Les banques sont aujourd'hui très friandes de "high frequency trading", qui permet de passer des millions d'ordres en très peu de temps (moins d'une seconde).

Ce qui permet de faire des aller-retours ultra-rapides et de cumuler les micro-profits sans prendre trop de risque.

Seuls ces marchés le permettent... Spéculation, quand tu nous tiens.

Pour d'autres articles, voir dans Google Actu US. En Europe, on en parlera dans 4 ou 5 ans, je pense :-)

@micalement

Lagarde et Fleuriot

La ministre de l'Economie Christine Lagarde entend profiter de la révision en 2010 de la directive européenne sur les marchés d'instruments financiers (MIF) pour renforcer la transparence des marchés financiers et a lancé une mission en ce sens, et a confié à Pierre FLEURIOT, Président de Crédit suisse France, une mission pour concerter et faire des propositions en préparation de la révision de la directive européenne Marchés d’instruments financiers (dite directive MIF) qui est attendue en 2010.

C'est quoi la MIF?
Alors en language verlant la mif c'est la famille.. et c'est alors qu'un ami rencontre ces potes et il dit: "Wesh la mif bien? ou quoi?"

BIP!! NON dans ce cas, c'est pas ca!
Ici la Mif c'est la grande famille des marches financiers Made in Europe..

Rendez-vous apocryphe entre christine et pierre:

- Pierrot, heu.. la Mif? c'est quoi? un truc Made in Europe..?
- He bien je te racconte en deux mots christine, dit Pierre. Alors... depuis 2005 ca sentait pas bon dans les couloirs du CAC40, alors fin 2007 -crise subprime- et comme on ne voulait pas l'avoir dans l'ECU (!), est entrée en vigueur cette directive qui a entraîné "une multiplication des plateformes et (des) systèmes d'échange d'instruments financiers et le développement des échanges gré à gré".
Lancée pour libéraliser le marché boursier, la directive MIF (ou MiFiD) a permis l'essor de plateformes alternatives, qui sont devenues pour certaines de véritables concurrentes des Bourses traditionnelles, ainsi que des "dark pools", ces systèmes d'échanges accusés de manquer de transparence.
- Heu, plateformes d'echanges, manque de transparence, Dark pools ?? Kesako pierrot? dit christine
- Mais si les dark pool christine!! Tu te rappelle pas? je t'avais fait lire l'article sur lesmotsontunsens.com
- Ah si je me rappelle... Bon et bien en tant que Ministre je te nomme chef du rapport sur la concertation pour la refonte de la MIF en 2010..
Bon voila ca c'est fait, et au fait pour revenir sur le dossier "G20-Paradis Fiscaux", t'aurais pas sur une cle usb la liste des 3000 francais de chez toi? pardon.. du Credit Suisse à zurich?.. Eric a perdu le fichier excel ;)

merci pour cet article. On le

merci pour cet article.
On le sait bien que c'est que de l'annonce les coups de "régulation". Et puis c'est pratique ce genre de marchés si notre belle europe veut mettre en place une taxe sur les transactions financières...

réponse d'un (semi)pro au néophyte ayant écrit cette aberration

bravo, l'auteur du billet vient de découvrir les marchés de gré à gré. Grande découverte, au moins aussi capital que les acariens qui ronge ce qui lui reste de bon sens...

cela existe depuis des siècles.

Quand à l'anonymat et le secret des prix de transactions (avant exécution j’entends, c'est aussi garanti par les marchés organisés (il suffit que vous ayez trader une fois dans votre vie et ça deviendra limpide à vos yeux de sauveur anti conspiration bancaire).

Vous comprendrez peut être un jour qu'un homme privé de sa liberté cherchera toujours à la récupérer. c'est vrai pour un condamné, et aussi sur les marchés financiers. Au moins autant que quand votre mère vous prenait votre bonbon quand vous aviez trois ans. Les adultes ne font pas de caprice eux. Ils détournent les lois, et les financiers sont très bon pour faire ça légalement. Parce qu'ils ont autre chose qu'un pois chiche pour cerveau et des valeurs plus ouvertes que celle basé sur la collectivité.