rapport Amnesty International entreprises européennesinstruments torture Des failles juridiques permettent à des entreprises européennes de participer au commerce d'«instruments de torture» des failles juridiques permettent a des entreprises europeennes de participer au commerce d instruments de torture 7301

Un nouveau rapport d'Amnesty International et de l'Omega Research Foundation montre que des entreprises européennes prennent part au commerce mondial de matériel le plus souvent utilisé pour commettre des tortures ou d'autres formes de mauvais traitements.

Menottes murales, poucettes métalliques, ainsi que « manches » et « menottes » destinées à administrer des décharges électriques de 50 000 V à des détenus figurent parmi les « instruments de torture » dont il est question dans le rapport From Words to Deeds rendu public mercredi 17 mars.


 [Lire l'article complet sur amnesty.org]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :