avocat Ligue droits homme Roms ADN Des Roms ont subi des tests ADN illégaux des roms ont subi des tests adn illegaux selon la ligue des droits de l homme 8085

Un avocat militant de la Ligue des droits de l'homme a confirmé que nombre de Roms du camp du Val d'Oise où le reportage est réalisé avaient subi des tests ADN, sans pour autant avoir été arrêtés ou placés en garde à vue.

Les autorités ont procédé à des prélèvements ADN sur des Roms qui occupaient un terrain de façon illégale à Méry-sur-Oise. C’est ce qu’a pu constater Hélène Frade, reporter à France 24, qui s’est rendue il y a quelque jours dans ce camp du Val d’Oise.


 [Lire l'article complet sur france24.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

réaction au conseil municipal de méry

voici la déclaration qui a été faite lors de la séance du _ Octobre 2010 :
e désire prendre la parole à la suite d'événements récents qui se sont passés ici, dans notre voisinage et dans toute la France. Hier, j'ai appris que la gendarmerie était intervenue sur le campement des roms dans notre commune. Cette opération a été signalée par la presse car les gendarmes ont pratiqué systématiquement des test ADN sur cette population. C'est illégal, la ligue des droit de l'homme a tout de suite réagi.
Je relie ce point au fichier ethnique de la gendarmerie que "le monde" a dénoncé cette semaine
Enfin je signale que la gendarmerie d'Auvers , le mois dernier est allée enquêter dans les écoles, le 7 septembre, pour recenser les grévistes, cette démarche ayant lieu dans d'autre communes du département, entrainant immédiatement un courrier de protestation du maire.
Il y a à être vigilant sur la qualité du zèle déployé par nos gendarmes sur le territoire.
Il faut certes de la sécurité, mais sans rabotage, rognage, grignotage des droits fondamentaux. Sans ça nous n'auront ni l'un ni l'autre.

Hugues Vessemont, conseiller municipal PS