Vidéo France 24 crise financière "Des vérités indicibles" sur la crise financière ? Vidéo des verites indicibles sur la crise financiere video france 24 2421

Est-ce que le public est correctement informé ? Sommes-nous en mesure d'évaluer la profondeur de la crise ? Ou plutôt victimes de mensonges ? Autant de questions posées dans l'émission "face à face" (France 24) du mardi 21 octobre. Les réponses sont intéressantes. Elles illustrent les deux positions dominantes du moment : les dirigeants (économiques et politiques) sont incompétents ou menteurs...

crise financière vidéo france 24

Dans l'émission "face à face" de France 24, mardi 21 octobre, deux commentateurs s'affrontent courtoisement : Béatrice Mathieu et Jean-Michel Quatrepoint, tous deux journalistes économiques. Pour une fois, la question est posée sans détour : "Nous cache-t-on des choses sur l'ampleur de la crise financière ?"

Sur le plateau, deux conceptions s'opposent : Pour Béatrice Mathieu, les dirigeants nous mentent. Le problème financier est connu depuis longtemps, mais rien n'a été dit, et rien n'a été fait. Car l'Etat n'a ni les moyens, ni la volonté d'agir. Pour Jean-Michel Quatrepoint, les dirigeants financiers et politiques ne comprennent pas la finance mondiale, ils n'étaient pas au courant. En clair, ils sont incompétents. Et de toutes les façons, la crise étant psychologique, il est impensable de dire qu'il y a un problème, ça ferait peur.

Conclusion commune : le pire n'est pas passé et on ne sait rien de ce qui peut arriver maintenant. La "boite noire" de la crise ne s'ouvrira pas de sitôt.

 

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Ce qui est saoûlant dans

Ce qui est saoûlant dans cette vidéo, c'est que les 2 intervenants disent finalement la même chose mais ne cessent de s'interrompre et d'être agressifs. C'est instructif, mais on se rend compte que, comme ils disent, l'économie c'est de la psychologie... ;)