Eau potable une nouvelle preuve du scandale des analyses privées Eau potable : une nouvelle preuve du scandale des analyses privées eau potable une nouvelle preuve du scandale des analyses privees 14289

Du nouveau sur un scandale de santé publique en devenir. En complément de l’enquête sur les analyses de l’eau potable, publiée jeudi 6 juin (lire ici), les laboratoires publics départementaux chargés du contrôle sanitaire de l’eau et les personnels de certaines agences régionales de santé tirent la sonnette d’alarme et mettent en cause, preuve récente à l’appui, les laboratoires privés.

Ce devrait être une bonne nouvelle pour la commune de Saint-Paterne-Racan (Indre-et-Loire) : il n’y aurait plus de pollution aux nitrates et par conséquent « l’eau d’alimentation [serait] conforme aux exigences de qualité en vigueur pour l’ensemble des paramètres mesurés », peut-on lire dans le document daté du 23 mai qui nous a été transmis par les agents de l’agence régionale de santé (ARS) Centre et par les personnels de du laboratoire public de Touraine, qui a perdu récemment le marché des prélèvements et des analyses du contrôle sanitaire de l’eau au profit d’Eurofins, un groupe privé.


 [Lire l'article complet sur politis.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :