réchauffement climatique Polarbearman Vidéo Réchauffement climatique : du danger de ne jamais regarder par la fenêtre... Vidéo effets du rechauffement climatique planete polarbearman video 2439

Puisque l'on n'a pas l'air de se rendre compte des effets du réchauffement climatique, malgré les mises en garde des scientifiques, voici un (très) court métrage qui nous en donne un aperçu plus concret. Parce que détourner le regard n'empêchera rien. A apprécier sans modération...

Court métrage réalisé par l'équipe de BigTV, avec l'acteur Lee Pace, dans le cadre d'un documentaire sur l'extinction des ours polaires, pour l'association Liveearth.org. C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme...

Et si on regardait par la fenêtre, de temps en temps ?

 

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Merci la pensée unique !

Actuellement TOUTE l'économie mondiale repose sur la consommation .
Le pays des gendarmes du monde, les Yankee's, se fout totalement de l'avenir de la planète .
Les autres pays également dans la mesure ou "tout le monde fais comme le chef".

AUCUNE taxe ne pourra empêcher ou même freiner le phénomène !

Actuellement, la crise économique aurai tété une formidable opportunité pour réorienter le modèle écologique lié à l'économie .
Opportunité que personne ne saisit en dissociant la cause des effets, la cause c'est l'économie basée sur la consommation la plus absurde et les effets sont le réchauffement climatique .

Une nouvelle forme de Darwinisme est née, nos dirigeants ne sont pas "complètement fous" : Le réchauffement climatique offrira une opportunité de ne laisser vivre que ceux qui ont les moyens d'échapper à ses effets les plus meurtriers.
Plus de problèmes sociaux à s'occuper, plus de problèmes sanitaires, plus de problèmes de surpopulation, c'est tout bénef pour .... les riches !

Les autres, mon cher Monsieur, ils n'ont qu'à être riches ou ils ont le droit de mourir (mais en silence).

Il n'y a pas de

Il n'y a pas de réchauffement climatique dû à l'homme, arrêtez un peu vos âneries !
Je vous défie de trouver la moindre preuve scientifique que le CO2 soit le moteur du climat, bon courage !
Croire que le climat est figé une bonne fois pour toute et que nous le changeons, c'est DEBILE !
Quant aux malheureux ours polaires, leur nombre actuel est le triple de ce qu'il était dans les années 30, où il faisait plus chaud en arctique qu'aujourd'hui !
Il y en a marre de ces écolos qui s'approprient la Nature en croyant qu'elle leur appartient et nous empêchent de vivre, allez tous au Diable !

Claude ?

Claude Allègre est parmi nous... ?

Les preuves de l'influence de l'homme sur le climat sont établies, seuls quelques récalcitrants se refusent à y croire. Aujourd'hui, environ 90% des études le montrent contre 10% des études qui disent le contraire. Mais il est vrai que ce rapport s'est inversé en 30 ans. Incroyable... mais vrai.

http://www.lesmotsontunsens.com/rechauffement-les-poles-sous-influence-humaine-2442

Entendons-nous bien, il est de votre responsabilité de vivre comme vous l'entendez. Consommez, gaspillez, polluez, pillez... Personne ne vous en empêchera.

Mais il est aussi de la responsabilité des écolos de critiquer cette attitude.

Ca me parait dans l'ordre des choses. Non ?

"Les preuves de l'influence

"Les preuves de l'influence de l'homme sur le climat sont établies."
ça, c'est vous qui le dites. Sur quels faits scientifiques vous basez-vous ? Que montrent les 90% d'études que vous citez, si ce n'est qu'elles concluent sur des "modèles" et non des faits avérés ?
Je vous invite à lire le rapport du NIPCC ( en français : le "non-GIEC" ) rédigé par des scientifiques. Il analyse, dans une perspective totalement différente, c'est à dire sans a priori, les données du climat dont dispose le GIEC (IPCC) de l'ONU, tout en les complétant avec les résultats des découvertes récentes.
http://www.pensee-unique.fr/NIPCC_VF_04.pdf

Je vous invite même à effectuer la démarche suivante : regardez le film d'Al Gore "une vérité qui dérange", puis ensuite regardez le documentaire de Channel 4 appelé "the great global warming swindle" ( très facilement trouvable sur le net, en cherchant un peu...)

Votre lien sur les pôles est très amusant, surtout lorsqu'on connait les mesures officielles :
http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/current.anom.south.jpg
http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/current.area.jpg
http://www.ijis.iarc.uaf.edu/en/home/seaice_extent.htm
http://nsidc.org/data/seaice_index/images//daily_images/S_timeseries.png

D'accord pour respecter mère Nature, mais hors de question pour cela de se baser sur un mensonge.
On nous a déjà fait peur avec le refroidissement global, puis les pluies acides, puis le trou dans la couche d'ozone, le tout sans aucun fondement scientifique.
Maintenant, c'est le réchauffement climatique.

Une nouvelle entendue sur le JT de France 2 il y a deux jours : la France a subi un enneigement jamais vu depuis 28 ans... Au mois de juillet, il a neigé à Sydney, Australie, du jamais vu depuis...1836 !!! L'hiver dernier, l'Amérique du Nord a battu des records d'enneigement... Toujours le même hiver, en France, c'était le plus fort enneigement mesuré depuis 1966... l'Arctique est moins chaud actuellement que dans les années 30... le niveau des océans baisse depuis 2005... la température du globe a monté de la fin du 19ème jusqu'en 1940 ( il n'y avait pourtant pas de 4X4 à l'époque...), a chuté jusqu'en 75 ( le fameux refroidissement global !) puis a monté jusqu'en 98, et elle baisse depuis...( tous ces faits sont vérifiables...)

"les faits sont têtus", disait l'autre... Alors d'accord pour protéger mère Nature, mais il faudra trouver autre chose que le prétendu "réchauffement climatique", pour lequel on s'apprête à dépenser des fortunes COLOSSALES ( Barroso veut bruler 60 MILLIARDS d'euros par an pour ça !!! ) alors que tout cet argent pourrait être utilisé pour sauver des millions de vies humaines entre les famines et les recherches sur, au hasard, le SIDA ou le paludisme...

Je ne résiste pas à vous

Je ne résiste pas à vous copier ici un texte très interessant sur le principe de précaution et ses conséquences désastreuses.

Selon Fred Smith, président de ''Competitive Entreprise Institute'', l’origine du principe de précaution est de faire en sorte que ''le non agir'' devient une vertu, alors que dans l’ordre civilisé du droit, c’est ''l’action résonnée, donc prudente'' qui est une vertu. Ce principe de précaution a ses racines avec l’émergence des mouvements écologiques. A la Commission de Bruxelles, on présente le principe de précaution sous la forme suivante: afin d’éviter les dégâts irréparables à l’environnement et à la santé de l’homme, on doit s’engager dans une démarche de précaution lorsqu’on peut imaginer qu’une pratique ou un produit pourrait être nocif, même s’il n’y a aucune base scientifique – ni sur le plan empirique, ni sur le plan théorique - qui mette la pratique ou le produit en cause. Dans ce cas, il faut l’interdire ou le retirer. En bref, en cas de moindre doute, n’avancez pas.

Avec les nouvelles technologies, il y a 2 types d’erreurs possibles inhérentes à un éventuel changement : - Un changement en réalité dangereux est perçu comme améliorant la sécurité dans la société.
- Un changement qui améliore la sécurité est perçu comme étant dangereux.

Depuis des années, le principe de précaution est de nature politique et la pierre angulaire de dizaine de traités internationaux. Certains politiciens y font référence pour véhiculer leur politique sans auparavant tenir compte des conséquences de son application dans la société.
Ce principe est invoqué chaque fois qu'il y a un doute sur une réalité scientifique (explication d'un mécanisme, contestation sur la nature des conséquences d'un phénomène) et que l'on veut agir sans attendre d'y voir clair : or l'expérience a montré qu'une application inconsidérée peut entraîner des effets pervers graves, voire catastrophiques.

Mise en cause du principe de précaution :
Certes, le principe de précaution nous permet de faire un arrêt devant l’avancée d’une technologie dont les portées perverses sont mal connues comme l’émission des gaz à effet de serre. Mais, souvent on applique ce principe au détriment de milliers de vie humaine dans les cas suivants :

Malaria : Les centaines de milliers de morts dûs à la reprise de la pandémie de malaria, conséquence de l'interdiction subite et inconsidérée du DDT (que l'on aurait pu continuer à utiliser au moins jusqu'à l'éradication complète des anophèles vecteurs du fléau), on remarque en outre que ce drame planétaire n'a provoqué aucune émotion dans les opinions publiques, pourtant fortement mobilisées sur des questions relativement moins graves ;

Choléra : Les risques de recrudescence des épidémies de diarrhées et de choléra si l'on s'obstine, sous l'influence de Greenpeace, à vouloir interdire le chlore, principal outil des programmes d'eau potable dans les pays en développement.

haut

Des interdictions totales et aveugles
Il y a 15 ans, le paludisme était sur le point d’être éradiqué grâce à l’utilisation du DDT. A cette époque, par exemple, Donald Roberts, professeur des hôpitaux militaires aux USA, qui faisait sa thèse de doctorat sur la malaria, la dengue et la fièvre jaune dans la région de Manaus dans la forêt amazonienne du Brésil, a dû sortir à 30 km de la ville avant de trouver son premier cas de malaria.

Aujourd’hui, on compte 25 000 cas de malaria à l’intérieur de Manaus. Presque un demi-milliard de personnes dans le monde souffre de maladies tropicales et entre un et trois millions de personnes meurent de malaria chaque année. La malaria est à nouveau en croissance du fait tout simplement que le mouvement écologiste qui a réussi à obtenir un arrêt unilatéral des hostilités menées par l’homme contre les moustiques. En quelque sorte, la vie des insectes prédomine sur la vie humaine.

Certaines maladies bénéficient d’un statut préférentiel dans le système politique et elles sont donc médiatisées, comme par exemple le sida. D’autres continuent à tuer des dizaines de millions de personnes par an sans se faire remarquer. Tout simplement parce que les électeurs de ces politiciens ne sont pas exposés à ces maladies d’où cette négligence.

Concrètement, il n’y a pas de preuves que le DDT présente des dangers pour l’homme, mais il est meurtrier pour les moustiques, et en plus, son coût d’achat est minime.

Certaines conséquences inhérentes à l’utilisation du DDT étaient du fait de son utilisation massive à forte quantité au niveau de l’agriculture. 30 ans auparavant, les agriculteurs utilisaient le DDT contre les insectes d’une façon exagérée. Le DDT s’est infiltré dans le cycle alimentaire des êtres vivants et a causé l’amincissement de l’épaisseur des coques d’œufs de certaines espèces d’oiseaux.

Extrait de ce site : http://projetscours.fsa.ulaval.ca/gie-64375/DDT/enjeux.html

je vous rappelle que le principe de précaution est inscrit noir sur blanc dans la constitution française, grâce à notre Grand Timmonier...
En France, le principe de précaution a déjà été appliqué par Jospin, quand il a fermé super-phénix sous la pression des écolos...

@ il n'y a pas de From vive la pensée unique

Je suis ravi que vous apportiez la preuve içi même que les taxes façon Borloo sont une imposture, puisqu'il n'y a selon vous, pas de lien entre l'homme et le climat .
Cela irai donc à l'inverse de la politique libérale "made in Sarkozy", taxer pour faire de l'environnemental ?

Vous êtes en train de dire que le président le plus néo-libéral que la France n'ai jamais connu, dépense les fonds publics de ses caisses vides dans : Un grenelle de l'environnement, un ministère chargé de l'écologie, des moratoires etc...

Vos propos mettent en évidence l'absurdité de l'évocation de ce sujet par tous les gouvernements des pays les plus développés, vous devriez être conseiller gouvernemental .

Fichtre, à la lumière blafarde de vos propos aveugles vous venez de nous prouver que : Soit les dirigeants actuels sont des menteurs alarmistes, soit il y a réellement un problème mais que nous n'agissons pas faute de modèle économique de rechange !!!

Dans les deux cas vous êtes totalement à côté de la plaque : "réchauffement climatique ou imposteurs mondialement au pouvoir ?"

Faites votre choix et revenez en débattre !

Mon cher Anonymous, je vais

Mon cher Anonymous, je vais dans ce cas me faire un plaisir de débattre avec vous !

"Je suis ravi que vous apportiez la preuve içi même que les taxes façon Borloo sont une imposture, puisqu'il n'y a selon vous, pas de lien entre l'homme et le climat ."

selon moi... et des milliers de scientifiques aussi, mais qui n'ont pas accès en prime time à nos chers médias, hélas... Pourquoi ? Les tenants du réchauffement climatiques ont donc si peur de la vérité ?

"Cela irai donc à l'inverse de la politique libérale "made in Sarkozy", taxer pour faire de l'environnemental ?

Vous êtes en train de dire que le président le plus néo-libéral que la France n'ai jamais connu, dépense les fonds publics de ses caisses vides dans : Un grenelle de l'environnement, un ministère chargé de l'écologie, des moratoires etc..."

Tout à fait ! Vous n'imaginez en effet pas le nombre de personnes que cette gabegie fait vivre. C'est un énooooorme business ! Et entretenir la peur permet de faire passer toutes les taxes possibles, comme le fabuleux bonus-malus auto...
Un simple exemple : les 400 millions d'euros d'aide aux constructeurs français pour des voitures dites "propres". Au même moment, le groupe Bolloré présente au mondial de l'auto sa BO électrique... rhooo, quelle coïncidence !

"Vos propos mettent en évidence l'absurdité de l'évocation de ce sujet par tous les gouvernements des pays les plus développés, vous devriez être conseiller gouvernemental ."

Impossible, avec de tels conseils, je risquerais de finir "suicidé" dans les couloirs de l'Elysée...

"Fichtre, à la lumière blafarde de vos propos aveugles vous venez de nous prouver que : Soit les dirigeants actuels sont des menteurs alarmistes, soit il y a réellement un problème mais que nous n'agissons pas faute de modèle économique de rechange !!!"

Compte tenu de toutes les donnés disponibles, qui indiquent tout le contraire d'un quelconque réchauffement actuel, moi je penche pour la première solution. Et vous ?

"imposteurs mondialement au pouvoir ?"

Oui, et vous avez élu le pire d'entre eux en mai 2007 !

D'ailleurs, certains

D'ailleurs, certains dirigeants ou anciens dirigeants commencent à se faire entendre à ce sujet :
cherchez donc ce qu'en pensent messieurs Vaclav Klaus ( actuel président de la république tchèque ) ou José Maria Aznar ( ancien premier ministre Espagnol )

@ Mr "je vais"

Que j'aimerai que vous ayez raison ce serai rassurant !
Soyez béni si tel est le cas, la vérité finit toujours par se savoir.

J'admets que des relevés sur plusieurs siècles nous prouvent qu'il y a eu de grosses variations naturelles, même avant toute civilisation (le sol en garde des traces géologiques).

J'admets également que le catstrophisme fais vendre et est un super argument pour calmer les peuples, tout comme la guerre.
Je n'ai pas les compétences requises à m'avancer plus loin.
Mais si vous avez raison, cela signifie que non seulement nos politiques sont des imposteurs "à pendre haut et court" (perso je préfères la lapidation), mais aussi que la communauté scientifique n'a plus aucune crédibilité et est vendue à un pouvoir mondial .

J'avoue avoir fait erreur sur votre personne et vous prie de bien vouloir m'en excuser, vous n'êtes apparemment pas le troll sarkozyste que je m'imaginais ...

Mais ils sont où en 2008 les 54 % de Français qui ont veau-té pour lui ????
Faut dire qu'encore une fois cette élection ne nous a pas présenté beaucoup de choix ...
Bon, sur ces bonnes paroles on se la fais quand cette révolution sanglante, nos supermarchés sont remplis de potentiels explosifs, faudrait voir à couper des têtes pour abolir la taille et la gabelle ;-)

"Que j'aimerai que vous ayez

"Que j'aimerai que vous ayez raison ce serai rassurant !
Soyez béni si tel est le cas, la vérité finit toujours par se savoir."

L'avantage avec internet, c'est qu'il est très facile de la dénicher, il suffit de le vouloir et de chercher... ;-)

"J'admets que des relevés sur plusieurs siècles nous prouvent qu'il y a eu de grosses variations naturelles, même avant toute civilisation (le sol en garde des traces géologiques)."

non seulement le sol, mais aussi les glaces polaires. Elles ont ainsi montré que la courbe de température PRECEDAIT celle du CO2 d'environ 800 ans... Doit on ainsi croire que l'élévation actuelle du CO2 suit les températures relevées lors de l'Optimum médiéval, où il faisait si chaud que le sud de l'Angleterre était farci de... vignes ?

"Mais si vous avez raison, cela signifie que non seulement nos politiques sont des imposteurs "à pendre haut et court" (perso je préfères la lapidation), mais aussi que la communauté scientifique n'a plus aucune crédibilité et est vendue à un pouvoir mondial ."

Je préfère le pal, pour ma part, à réserver en priorité à notre bienfaiteur à tous Al Gore, dont le prix Nobel de la paix me hérisse les poils autant que celui reçu par Henry Kissinger avant lui...
Attention en revanche de ne pas généraliser sur les scientifiques : si certains ont hélas vendu leur âme au Diable, ce qui leur permet de recueillir les généreux crédits afin de poursuivre leurs "recherches", la majorité d'entres eux continuent, dans l'ombre, à rechercher les FAITS, et rien que les FAITS, afin d'oeuvrer pour le bien de nous tous.

"J'avoue avoir fait erreur sur votre personne et vous prie de bien vouloir m'en excuser, vous n'êtes apparemment pas le troll sarkozyste que je m'imaginais ..."

Il n'y a pas de mal ;-)
Je suis le premier à être ébloui par les merveilles de la Nature. J'ai encore séjourné récemment sur deux sites classés au patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO... Alors, de grâce, faisons attention, mais ne nous trompons pas de cible !

"Mais ils sont où en 2008 les 54 % de Français qui ont veau-té pour lui ????
Faut dire qu'encore une fois cette élection ne nous a pas présenté beaucoup de choix ...
Bon, sur ces bonnes paroles on se la fais quand cette révolution sanglante, nos supermarchés sont remplis de potentiels explosifs, faudrait voir à couper des têtes pour abolir la taille et la gabelle ;-)"

Patience, cela viendra, lorsque les gens crèveront bien de faim, ils se rappelleront ce qu'ont déjà fait leurs ancêtres en 1789... Et ce sera vilain...