résultats Elections PS parti socialiste explosion Aubry Royal Élection PS : ce Parti Socialiste qui fait PS-chit... election ps resultats consequences parti socialiste fait ps chitt 2613

42, 18 ou 12... voix d'avance. Du grand n'importe quoi qui ne fait plus rire grand monde, car si le décompte n'est pas définitif, la fracture l'est. Les déclarations qui ont suivi l'officialisation des résultats resteront dans les annales du PS. Le parti sombre et la gauche modérée française se noie. Vite... un Grenelle du parti socialiste !

résultats et conséquences de l'élection du premier secrétaire du PS

résultat élections PS 12 voix d'avance...

42 voix d'avance pour Martine Aubry annonçait-on jusqu'à samedi 18h. Correction faite d'erreurs de saisie en Moselle et à la Réunion, il n'en resterait plus que 12... sur 137 000 personnes qui se sont déplacées, parmi les 233 000 votants potentiels. Des chiffres aussi étonnants les uns que les autres, car sur les 233 000 "votants potentiels", selon Stéphane Le Foll à la sortie d'une réunions du Bureau national du PS le 30 octobre, seuls 168 000 sont à jour de cotisation. Les statuts du parti considèrent en effet qu'un militant qui n'a pas payé sa cotisation reste tout de même adhérent pendant deux ans, et il conserve son droit de vote moyennant paiement le jour même du scrutin. Simple, non ? Et s'il faut éplucher le dossier de chaque votant pour vérifier la légitimité de son vote, le premier secrétaire risque de ne pas être désigné avant mai 2012...

La nomination du premier secrétaire, et donc les résultats définitifs, devraient être actés dans la semaine par les instances du PS. Si cette élection est validée...

élections parti socialiste - résultats et déclarations Les déclarations...

Mais d'ores et déjà, les déclarations sont explosives. Pour Manuel Valls, interviewé sur RTL, et soutien de poids de Ségolène Royal, "il faut organiser un deuxième vote dans la plus grande transparence", mettant donc ouvertement en doute l'honnêteté de cette élection. Sur France 2, un peu plus tard, il  enfonce le clou et annonce la volonté de Royal d'utiliser "tous les moyens politiques, juridiques et judiciaires" pour que les résultats actuels ne soient pas validés. Même son de cloche du côté de Jean-Pierre Mignard, avocat de Royal, qui déclare que la "seule proposition digne et acceptable" serait un nouveau vote. Julien Dray ajoute que pour son camp, "Martine Aubry n'a pas gagné". et Ségolène Royal déclare elle-même : "Je ne vais pas me laisser faire", dénonçant une "atteinte au code de l'honneur" et des méthodes "totalement insupportables", "je serai premier secrétaire" a-t-elle aussi annoncé.

"C'est un scrutin serré, mais c'est un scrutin démocratique" selon François Lamy qui reprend le refrain des proches d'Aubry sur la validité des principes démocratiques. La candidate en "appelle à la responsabilité de chacun", annonçant vouloir être la "première secrétaire de tous les socialistes" et rejetant d'un revers de la main la proposition d'un nouveau vote. Pierre Moscovici, soutien de Bertrand Delanoë, déplore sur son blog une élection catastrophique qui laisse le parti "plus uniquement fragmenté", "pas seulement divisé", mais bien "écartelé".

Du côté de l'UMP, on raille "le talent d'autodestruction du PS" et "une démonstration d'un art consommé de la volonté de disparaître".

Anecdote parmi d'autres... Gisèle Halimi, ancienne députée, et militante féministe notoire, prise au piège sur Europe 1. Invitée au micro de "Faites comme chez vous", se croyant hors-antenne, elle déclare... "Ségolène Royal, très vite, je n'en ai plus voulu, c'était pas possible, elle était nulle"...

Conséquences de l'élection au PS Et pour la suite ?

L'avenir s'annonce sombre pour le PS. Si l'élection est contestée en justice, l'affaire risque de durer plusieurs mois, pour ne pas dire plusieurs années. Autant de temps perdu pour la cause politique, et il ne resterait plus aux socialistes souhaitant se faire entendre au niveau national qu'à s'éxiler dans une autre formation. Quoi qu'il en soit, le parti est bel et bien coupé (au moins) en deux, et qu'il explose ou pas n'y changera rien. La gauche modérée restera un bon moment enfermée dans son combat interne, à moins que certains ne se retirent délibéremment et "définitivement de la vie politique". Les gagnants ? UMP et MODEM en premier lieu, mais aussi le PC, le  NPA, Les Verts... Et du côté des perdants ? Les tenants de la gauche modérée, et la démocratie, un peu, aussi...

Quoi qu'au PS, on ne peut jamais jurer de rien !

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

La gauche caviar et les éléphants expliqués :

Nos élus de gauche ne sont plus du tout de gauche .
Une fois élus à la tête d’une ville ou d’une région, ils ont un budget décentralisé à gérer et deviennent des chefs d’entreprise.

S’ils laissent tout passer ils diminuent le nombre de chômeurs (électeurs contents), payent moins de prestations sociales, récupèrent des taxes professionnelles etc...

Ceci explique donc que même un élu de gauche deviens un patron de droite .

Difficile dans ces conditions de mener des luttes, c’est contre leurs propres intérêts.
Pour eux l’avenir est tout tracé, je n’ai jamais vu un politique licencié, ils sont inamovibles jusqu’à la mort !

Il faut cesser de se demander pourquoi la gauche n’est plus la gauche, je viens de donner partie de l’explication que je puis développer ...
Je comprends que le cynisme de mon commentaire puisse dérouter mais je suis totalement opposé au chantage libéral passé, actuel et à venir.
Ce à un point que vous n’imaginez même pas .(le GIPN frappe à ma porte...)

NON, je ne faisais pas l’apologie de ce système, j’expliquais pourquoi nos villes et nos collectivités locales "de gauche" ne sont plus tout autant à gauche que cela .

Les élus de gauche ont un budget, chaque impôt local, chaque taxe est bonne à prendre.

Plus vous avez de gens "actifs" plus vous récupérez de taxes, peu importe pour eux la qualité de vie, le respect du droit du travail etc...
(les "pauvres" sont insolvables donc ils ne rapportent rien)

Les élus de gauche ont le cœur à gauche et le portefeuille à droite. Bien au delà de l’idéologie, certaines mesures Sarko les arrangent au final.

C’est que ces "gens de gauche" ont un budget à gérer depuis la décentralisation .

C’est très arrangeant pour tout le monde :

Les associations qui justifient de "placer" des gens.
Les centres de formation qui forment les demandeurs d’emploi (pas gratos) Les ASSEDIC et CAF ont moins à verser.
Les élus se vantent d’avoir fait reculer le chômage, à quel prix ?
L’ANPE ont "placé" des gens.
Les entreprises privées de placement touchant le "jackpot" pour avoir trouvé un emploi à un demandeur.

Bref, l’emploi des personnes âgées, la modification des règles sociales arrangent même nos élus de gauche.

Donc Olivier, OUI, j’affirme que les élus de gauche sont beaucoup moins à gauche que ce qu’ils affirment donc soulever des foules dans des mouvements sociaux c’est pour "amuser la galerie" .(se faire passer pour un type de gauche)

Les seuls types de gauche existant encore sont des citoyens mordants ou des syndicalistes, point barre.

Les élus gèrent le budget de leur ville, plus il y a d’actifs à n’importe quel prix, plus ils récupèrent des taxes .

Je n’approuve pas du tout, je démontre que les élus de gauche ne sont plus si à gauche que cela ...
Demandez donc aux personnes travaillant pour les collectivités locales de gauche ce qu’ils en pensent ...

Je puis continuer encore à développer ou vous avez compris le cynisme dénonciateur de mes commentaires ?

Pourquoi Séglolène a perdu les présidentielles :

Le PS n’a RIEN retenu de la leçon:

Faire passer un vieux politique pour un jeune bébé ne fonctionne qu’une seule fois.
Sur ce point Ségolène est grillée et Sarko a ramassé ce paquet.
Cette aubaine ne fonctionnera plus jamais, se faire passer pour un nouveau alors qu’on est un vieux crapaud.

Même si je suis idéaliste je suis aussi réaliste, quand Ségo parlait de régulariser jusqu’aux grand parents des sans papiers elle s’est totalement plantée. (2 générations dans une France vieillissante)
Elle ne jouait pas des élections mondiales, le Français moyen s’est dit "déjà pour moi il n’y a plus de boulot ni de social. Elle veut me faire croire que nous arriverons à partager avec plus de monde ce que nous n’arrivons déjà plus à assumer actuellement."
(là elle amputé toute chance de récupérer une seule voix du FN n’aimant pas Sarko, de la droite instable, des indécis, au passage a perdu nombreuses voix au PS qui l’ont trouvée hallucinée)

Le tout sur arrière plan de révolte des cités, qui dans l’inconscient collectif nous avait marqués .
L’intégration était remise en question, ceux qui se faisaient bruler leur voiture vivaient dans la cité, non pas des gros bourgeois des quartiers friqués .(là, la révolte des banlieues j’aurais applaudit )
Là sur le coup elle a perdu partie de son électorat, pensant se créer une nouvelle manne d’électeurs mais les étrangers en situation irrégulière ne votent pas...

Sur ce coup là elle s’est suicidée, à se demander si par l’UMP elle était payée.

Après tout ça, il y a a eu de gros défauts de communication.

Elle n’a pas su sortir "des gens de gauche" pour agrandir à la nation.(pas assez)

Il faut à tout prix que TOUTE la gauche soit plus tolérante, le citoyen a le droit à l’ignorance.
Le citoyen n’est pas politiquement assez cultivé, pour ne pas se laisser abuser.

Il faut à tout prix pouvoir intégrer et séduire les gens de droite comme de gauche sans leur reprocher leur passé.
D’où que vous veniez welcome et faisons table rase du passé, à ce jeu là Sarko il a gagné.

Critiquer ceux de gauche qui ont rejoint ce gouvernement n’a pas non plus été très intelligent.
Cela fait un peu "anti intérêt général" et super vindicatif, (comme les USA) ceux qui ne sont pas avec nous sont forcément contre nous ?
Ces comportements nuisent au PS, ça effraie les gens pouvant y migrer venant d’autres sensibilités.

Les notions droite gauche le citoyen s’en foutait complètement (mais la crise est en train d’inverser cette tendance).
Le citoyen voulait du concret bien loin de l’idéologie politique, dit en mots très simples.
Des réponses à ses maux et être entendu sur du concret, bien au delà du débat d’idées.

Sarko a volé les voix du PS par ces quelques petites phrases, même si c’était des paroles usurpées sa recette a fonctionné, il a su parler aux gens dans la souffrance:

*Règlement du problème des sans papiers (là il a ramassé le FN mais aussi des milliers de Français modestes voyant qu’il n’y avait déjà plus de social pour eux)

*Les patrons voyous (terme simple compréhensible par tous, il suffit de regarder le nombre d’affaires aux prud’hommes)

*Les lunettes et les soins dentaires mieux remboursés parce qu’il n’est pas possible d’aller bosser avec une dent en moins.(en face encore on ne donnait que des notions vagues "la santé pour tous")

*Il ne faut pas faire des victimes les coupables et des coupables les victimes.(ça a parlé à plus d’un Français, tous ont pu l’interpréter à ce qu’ils vivaient)

*Il s’en est pris aux fonctionnaires. (ce n’est pas bon du tout en soi mais nombre de citoyens voient les fonctionnaires comme des gros privilégiés. "
Pour 1/100 ème de leurs erreurs, eux seraient virés".
Là il faut aller regarder dans les archives du contentieux des caisses pour comprendre que les erreurs de l’administration sont trop souvent à la charge de l’administré, là où la loi dit exactement l’inverse)
Ségolène à la place a proposé de les multiplier, pas une mauvaise idée, mais cella a sonné comme agrandir la cohorte de "privilégiés" aux oreilles des plus défavorisés.
Dans bien des entreprises privées il n’existe même plus de vraie représentation syndicale ... (jalousie oui)

La décentralisation était partie d’une bonne idée mais la réalité l’a largement dévoyée.
Des élus de gauche comme de droite sont devenus encore plus des patrons d’entreprise soumis à un budget local.
Que ce soit pour les formations, les aides, tout le social, "premiers arrivés premiers servis", à la fin de l’exercice comptable de l’année les caisses sont vides et beaucoup se voient refuser ce qui à leur voisin a été accordé.
Amertume là aussi, des élus de gauche ont payé pour cette réalité, subie par le citoyen comme une inégalité.
Les régions sont obligées de se comporter comme des services en entreprise, dépenser le budget avant la fin de l’année pour ne pas se voir diminuer ce même budget pour l’année d’après.
Il ne faut jamais dire j’en ai eu assez !
Qu’une région de droite refuse à un citoyen de l’aide sociale ça passe, mais qu’une région de gauche refuse du social à un citoyen cela ne passe pas, le citoyen se dit que la gauche n’est plus la gauche.
(les problèmes de comptabilité et de décentralisation lui passent au dessus de la tête)

Prévisible...

Prenez Bush contre Gore en 2000: 2 candidats qui se sont retrouvés en situation de quasi ballotage car ils représentaient pour l'electeur et pour des raisons différentes un mauvais choix (même si au final, le vaincu aurait sans doute mieux valu).

Résultat: Une situation de quasi ballotage avec recomptage pendant des semaines, tricheries etc...

Au PS: On nous sort Sarkolène contre Aubry. Super. Résultat, une fois de plus une belle fonction random qui décide du vote chez un electeur qui ne sait qui choisir car les 2 déplaisent: Macroscopiquement, ça donne jamais bien loin de 50/50%

Et pendant ce temps, la protection sociale, le droit du travail, les retraites... et même l'école maternelle... ne seront bientôt plus que des souvenirs pendant que des socialos décidément cons comme des manches s'écharpent.

Besancenot va être content... mais au delà de l'affichage de son mécontentement, est-ce bien un remplaçant crédible?

US

Bush / Gore : "situation de quasi ballotage"...

Mais au niveau national, pas au sein d'un parti. Au final, vous aviez un parti uni contre un autre parti uni, le débat restait démocratique, malgré ce résultat quasi-scandaleux...

Avec une telle situation de blocage au sein du deuxième grand parti du pays, ça pose problème...

@micalement

Certes sur le nombre...

Il y a moins de militants du PS que d'electeurs US... mais néanmoins suffisemment pour en arriver selon moi a un bilan semblable avec des causes similaires à l'intérieur du "pays PS".

Et qualifier le cas de l'election de Bush comme démocratique... il y a assez eu de documantaires démontrant le contraire. D'ailleurs il n'a été élu que par le truchement des grands electeurs avec un décompte des voix des vrais electeurs pourtant défavorable (en plus de tricheries familiales dans des états clef)!

Reste que dans toute election ou se présentent 2 candidats sans charisme ni programme clair, on n'est jamais loin du 50/50 parfait.

Et dans le contexte sarkozyste actuel, il est évident que ça pose un gros problème: Il faudrait un deuxième poids sérieux dans la balance et on a le plus grand (pour l'instant) parti d'opposition qui se pignole et ne joue pas du tout son rôle.

Pas dit que ça serve Sarko sur le moyen terme, ceci dit: Quand l'opposition démocratique ne peut s'organiser, le risque de manifestation violente augmente. Surtout combiné a une crise que sarko est trop bête pour comprendre.

Pour cela il faudrait que le roquet se calme pour prendre du recul et que sa politique arrête d'amplifier la crise: On remarquera que pendant ce temps, Brown fait l'inverse et diminue la TVA au minimum europpéen admissible, qu'il compense en haussant le taux d'imposition de la tranche haute... de même sa politique de refinancement des banques s'est faite avec l'entrée au capital de l'état qui peut dès lors orienter leur politique.

la coupe est pleine!

Si le PS s'était relativement radicalisé il n'en serait pas là. A trop vouloir pratiquer la pensée dominante, ou croire en elle, on se fait dominer par elle. Hamon/Mélenchon + alliance avec les Verts/NPA, PC et d'autres = solution?
Le 31 juillet 1914 fut assassiné Jean Jaurès, véritable progressiste et rassembleur politique, vrai homme d'État, pas un gestionnaire des affaires courantes!
Trois jours avant s'était ouverte la première guerre mondiale. Ceux qui la déclenchèrent la perdirent. Seuls, essentiellement, les banquiers, les financiers, les hommes d'affaires, les industriels des pays concernés en tirèrent profits.
Ainsi, cette guerre 'fratricide' bénéficiera aux éternels larbins ou copains des forces droitières.

De plus, étant entrés dans une période de déflation ( réaction en chaîne des explosions des bulles : subprimes, hedge funds, CDS, LBO, consécutivement les 'gré à gré' ), associée à la fin d'une phase ( B, de Kondratieff; la Financiarisation de l'économie ) destructrice des avoirs, prémisse de la Grande Dépression systémique du capitalisme c'est-à-dire La Conjonction Économique Terminale , nous n'allons pas pouvoir être défendus contre l'emprise État/Puissants, ne serait-ce que relativement, du fait de ce fiasco démocrate. La machine politicienne et politique de l' Entente Sacrée précitée étant bien huilée et agissant depuis plus d'un an : cadeaux fiscaux, restrictions, affaiblissements de la démocratie par des atteintes à la séparation des pouvoirs et des droits syndicaux, du travail, de la presse; peu ou prou mais sournoisement insensibles dans leur progression.
Finalement, la Grande Trahison politicienne du peuple républicain.

salut cela vaudrait

salut

cela vaudrait peut-être le coup de faire une mise en perspective avec quelques précédentes crises historiques du mouvement socialiste:
_ le SFIO à sa naissance avec l'union de deux tendances qui s'opposaient jusqu'alors
_ le congrès de Tours en 1920 avec le départ des révolutionnaires
_ les remous pdt la 4e répblique qui aboutissent en 1969 à la création du PS "moderne" et le congrès de 1971 qui intronise mitterand

juste pour faire un contre-point sur les positions politiques de fond qui étaient à l'origine de ces qq moments clés

par opposition à la vacuité de la simple lutte pour le pouvoir interne au parti, sans réelle démarcation sur des idées de fond, de la bagarre dans la cour de récréation d'aujourd'hui

a+
matrix

Effectivement...

C'est noté, merci de la remarque

@+

scrutin démocratique"? Si

scrutin démocratique"? Si l'on revote on arrivera au même résultats, mais en plus on va montrer au monde entier qu'il y a 20 fédés qui truandent dans tous les sens.. http://img149.imageshack.us/img149/262/imgls5.jpg (canard enchainé).Nous n'avons pas la même conception de la démocratie.

SEGOLENE ROYAL MARTINE AUBRY

La Parti Sociale est toujours dans des bagarres perpétuelles les rassemblements pour gagner on ne connaît pas ?????????

Le résultat est là , quand comprendrez - vous que l'union fait la force et que nous autres n'avons plus envie d'aller voter

De plus à 15 jours des élections pas de courrier à ce sujet pas informé
et allez donc cela fera le jeu de qui ???????? devinez ????????

tout le monde y va de son discours c'est bien décevant tout le monde souhaite devenir PRESIDENT eh bien bravo au lieu d'être tous unis !!!!
remarquez ne vous bousculez pas ! la crise elle a bon dos et tant que vous ne serez pas unis pas la peine d'aller aux urnes !!!!!!!