Emeutes Algérie En Algérie, l'«incendie» se propage en algerie l incendie se propage 8851

L'«incendie» ne s'éteint pas en Algérie. Les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont repris, hier, dans la plupart des grandes villes du pays.

«Le pouvoir est déconnecté de la dure réalité sociale de la population. Il ne réagit que lorsqu'il y a de la casse!» Difficile pour ce jeune participant aux émeutes de donner entièrement tort aux commerçants clandestins qui les ont déclenchées pour protester contre la décision des autorités d'interdire la vente sur les trottoirs.


 [Lire l'article complet sur letelegramme.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Levez-vous !

C'est aussi contre la dictature ces émeutes, non !?

Cette crise est une occasion historique non seulement pour l'Algérie mais aussi pour la Tunisie, la Grèce, l'Irlande, l'Espagne, et tous les autres pays dans le monde à qui les banques font supporter leurs pertes de se révolter et de dire juste "non !" à ce vol éhonté des établissements bancaires qui ont - comme d'habitude - privatisés leurs profits et externalisés leurs dettes, les faisant supporter au plus grand nombre : nous les peuples !

Ne nous laissons pas plumer par ces tours de passe-passe bancaire qui font exploser artificiellement les dettes pour les plus grands profits des banques. Faisons comme en Islande : tout le monde dehors si vous avez merdés, alors c'est chômage ou prison si vous avez fait les cons avec l'argent des autres... Constituante et nouvelle constitution avec prise en compte des dangers de la finance.

De nouvelles constitutions sont nécessaires dans tous les pays. L'UE doit cesser de s'occuper que de frics et de libre circulation des marchandises, ils se prennent pour un supermarché :o L'UE se moque complètement des droits humains ! Les pays doivent reconquérir leurs indépendance financière et leur pouvoir d'émettre leur monnaie, de se prêter à eux-mêmes en cas de besoin et de cesser d'être juste les larbins de la finance.