Incendie centre rétention CRA Vincennes expulsions sans papiers Expulsions : des vies se brisent, un centre de rétention s'enflamme, les affaires suivent leur cours... expulsions des vies se brisent un centre de retention s enflamme incendie vincennes

Joris, 11 ans, sera orphelin pour la deuxième fois. Après le suicide de sa mère, l'expulsion de son père, son seul soutien, était planifiée hier après-midi. Un homme meurt suite à une intervention de police, au CRA de Vincennes qui dans la nuit est parti en fumée. Les détenus ont mis le feu à leur enfer. C'est la france qui tousse. Mais le coupable est tout trouvé pour l'UMP : les associations de défense des sans-papiers.

Joris a 11 ans, il est français, comme sa mère qui a mis fin à ses jours. Son père, Aboubacar Coulibaly, s'occupe de lui à plein temps. Auteur de quelques délits mineurs, il y a plusieurs années, il a été condamné et a purgé sa peine. Il travaille dans une imprimerie et son employeur souhaitait l'embaucher en CDI, c'est d'ailleurs lui qui a réglé les frais d'avocat... Car Aboubacar Coulibaly a fait l'objet d'une procédure d'expulsion. Il devait être expulsé, hier, victime de la double peine. A cette heure, il doit avoir passé la Méditerranée. Joris sera certainement orphelin pour la deuxième fois. Merci la France.

Expulser, briser des vies

L'expulsion d'un parent d'enfant français qui participe à son éducation est illégale. Tant pis. Séparer un enfant de son parent unique est totalement immoral. Tant pis. Il y a en France des responsables, sous-préfets, préfets ou ministres, qui signent des avis d'expulsion de ce genre sans cligner de l'oeil, ils n'ont pas de problèmes d'insomnie. Ils préparent déjà le prochain discours de leur ministre préféré, Brice Hortefeux. Et les chiffres seront encore meilleurs... Alors tout va bien.

hortefeux expulsions sans-papiers vincennes

Une histoire parmi tant d'autres. Combien de jeunes mariés ou de futurs parents prendront-ils l'avion qui les séparera de leurs familles dans les semaines qui viennent. Combien de malades seront renvoyés dans des pays incapables de leur fournir les soins adéquats. Combien d'immigrés parfaitement intégrés, travaillant depuis 20 ans ou plus en France, seront-ils expulsés ? Combien de bébés emprisonnés ? Combien d'absurdités administratives, combien de vies brisées ? Pour des chiffres, simplement des chiffres... et des discours triomphants.

La police en arrive à mentir à la justice pour pouvoir faire du chiffre. A Roissy par exemple, où un juge a dû se déplacer sur place pour constater que l'avocat de la défense disait vrai : la police avait menti délibérément sur les conditions de rétention des personnes impliquées. Un ministre, Hortefeux, invente des chiffres totalement infondés pour pouvoir passer à la télévision, le fameux "nombre de sans-papiers en France" qui serait en chute libre. Des préfets expulsent, tout en reconnaissant l'absurdité des expulsions, et en promettant de régulariser les personnes dès qu'elles reviendraient en France, comme c'est arrivé à Landry, 23 ans. On chasse les futurs mariés, sans se préoccuper des situations personnelles. Le droit au mariage est garanti par la Constitution ? Tant pis... On chasse les étrangers jusque dans les préfectures. La machine s'emballe sans que personne ne puisse plus l'arrêter. Plus aucun responsable n'ose se référer à un autre concept que la loi du chiffre, sauf peut-être dans les restaurants chics de Neuilly.

Incendie au CRA de Vincennes, la faute à RESF

Trop nombreux sont les sans-papiers qui préfèrent le suicide à l'expulsion. Empêchons-les de se suicider. Cette nuit, le centre de rétention de Vincennes a brûlé, un CRA qui a déjà fait parlé de lui pour ses conditions de vie lamentables et ses violences à répétition. Empêchons les associations d'aide aux sans-papiers d'en parler... c'est la rengaine de l'UMP qui dénonce ce matin les "provocations" des collectifs d'aide aux sans-papiers tels RESF et qui demande que les "responsabilités de membres des collectifs comme RESF" soient mises au jour. Un homme est mort, hier, d'une crise cardiaque lors d'une intervention des forces de police. Une mutinerie a éclaté... le centre est parti en fumée. La faute à RESF. Forcément...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Hortefeux remet ça

Il nous aura tout fait: un ministère au nom qui sent bon l’occupation sous Vichy, des tests ADN pour les étrangers, des descentes de police musclées, des immigrés clandestins qui préfèrent mourir plutôt que de retourner dans leur pays et maintenant ces maudits chiffres. Hortefeux a dû avoir la médaille Fields (équiv. Prix Noble de Maths) option immigrés!

Le Pen en plus jeune ni plus ni moins.

Quelques parodies sous Photoshop de notre Hortefeux National:
http://cpolitic.wordpress.com/2008/06/23/hortefeux-un-ministre-de-limmigration-qui-vous-veut-du-bien/