Faillites banques américaines Faillites de banques US : toujours plus haut, toujours plus fort... faillites de banques us toujours plus haut toujours plus fort 7709

La vérité (si je mens) sur les faillites de banques américaines en quatre images.

FDIC, c'est le petit nom de la Federal Deposit Insurance Corporation. Il s'agit de l'agence fédérale américaine chargée de garantir les dépôts bancaires faits aux États-Unis. En clair, quand une banque yankee fait faillite, c'est la FDIC qui sort le chéquier pour rembourser les clients malheureux, à concurrence de 200 000 $. Et le chéquier, en ce moment, il surchauffe, à en croire les derniers chiffres publiés.

Premier graphe : mauvaise nouvelle, le nombre de faillites bancaires continue de progresser. Au 12 août 2010, nous en sommes déjà à 108, contre 77 l’année dernière à la même date. Soit 40% de plus.

faillites banques UEtats-Unis

Deuxième graphe : pas de quoi paniquer pour autant, les amis. On est loin des sommets des années 80.

faillites banques UEtats-Unis

Troisième graphe : Humm... quoi que. La somme des pertes essuyées par la FDIC à l'occasion de ces défaillances risque de dépasser dans les prochains mois les pires chiffres jamais enregistrés. Pour info, les chiffres de l'année 2010 n'apparaissent pas sur le graphique, ils n'ont pas encore été calculés...

faillites banques UEtats-Unis

Quatrième graphe : tous aux abris ! Les actifs cumulés des banques défaillantes crèvent le plafond. Et au dessus du plafond, il y a quoi ?

faillites banques UEtats-Unis

En conclusion, tout va bien... Cest en tout cas le message de nos valeureux dirigeants, qui ont décrété que les stress tests (ces simulations de crise bancaire réalisées aux Etats-Unis et en Europe) avaient été positifs. Tout va bien, donc... Ouf ! On a failli paniquer.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

BALLE DES COMPTES

Je pousse la porte d’une banque avec ce machin, en déclarant : ceci n’est pas un pistolet. D’abord ça risquerait de produire plus d’effet que si je me comporte comme une forcenée.
Mais j’aurais du mal après à expliquer aux gardiens de la paix que c’était juste pour rire…
Je serais coffrée sur le champ, même si je leur explique tout sur le fossé qui existe entre signifiant et signifié, entre sérieux et pas sérieux. Entre pipe et nom d’une pipe.
Quand un homme politique chargé de veiller à une virgule près, sur notre état de santé financier, nous laisse entendre qu’il est honnête avant d’être un homme, on se pose des questions : est-ce qu’il fait exprès ou est-ce qu’il nous prend pour des demeurés ?
Dans tous les cas de figure, nous passons pour des niais. Comme les clients de la banque que je viens de braquer.

http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20des%20comptes

Les banques !

C'es compliqué mais moi j'aime bien !

https://soundcloud.com/sexy-sushi-1/retour-de-baton-remix

GOLDMAN SACHS ET LA FRANCE

Une rumeur circule selon laquelle la prochaine crise de dette souveraine serait dans un pays qui aurait eu recours à Goldman Sachs ces dernières années.

Le 19 janvier 2010, nous avons autorisé ce groupe à exercer l’activité de fourniture de gaz naturel en France.
En 2007, Atemi, filiale de Goldman Sachs a racheté «Marseille République», à Lone Star Funds.
Ça n’a peut être pas de rapport ?

http://legueduyabboq.blog.lemonde.fr

... et pour la faillite, qu'en est-il ?

Avec du recul et le Nasdaq qui atteint des records de 2008, n'avez vous pas surfer sur la vague du pessimisme ?