France paradis fiscal présidents africains  La France, paradis fiscal pour présidents africains france paradis fiscal presidents africains 4065

Mercredi 1er avril, le jour même où le G20 se réunissait à Londres, on apprenait que la justice française refusait d'enquêter sur les biens immobiliers de trois dirigeants africains soupçonnés d'avoir été acquis grâce à des fonds publics détournés. Belle morale en Sarkofrance !

Le parquet de Paris a estimé que les faits incriminés étaient trop anciens (sic !), que l'infraction éventuelle n'a pas eu lieu en France (sic !), et que les plaignants n'étaient pas lésés... Comble de l'ironie, c'est le parquet de Monaco qui semble plus actif en ordonnant, mercredi 30 mars, l'ouverture d'une enquête sur des comptes qui auraient été ouverts dans la principauté monégasque au nom d'Edith Bongo.


 [Lire l'article complet sur sarkofrance.blogspot.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

merci

merci pour la citation !
Juan (Sarkofrance)

ah mais c est que

les motifs des plaintes sont des moyens d enrichissement normaux pour la mafia gouvernementale et son parquet qui lui cire les pompes.

..." "Cette plainte avec constitution de partie civile, déposée le 2 décembre par Transparence International France (TI), Sherpa et un ressortissant gabonais, accuse les chefs d'Etat de "recel de détournement de fonds publics", "blanchiment", "abus de biens sociaux" et "abus de confiance". Elle vise "les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en France par Denis Sassou Nguesso (Congo), Omar Bongo (Gabon) et Teodoro Obiang (Guinée Equatoriale) ainsi que des membres de leur entourage", affirmaient les deux organisations non gouvernementales dans un communiqué commun, le 2 décembre" (source).

En juillet dernier, une autre plainte avait été déposée, contre 5 chefs d'Etats africains : l'association internationale Transparency International, a accusé le Gabonais Omar Bongo, le Congolais Denis Sassou Nguesso, l'Equato-Guinéen Teodoro Obiang Nguema, l'Angolais Eduardo Dos Santos et le Burkinabè Blaise Compaoré de « recel de détournement de biens publics »... Une plainte rapidement mise au placard par la justice de Sarkofrance." ....

et en parlant de mafia, légion d honneur pour les amis

"Légion d'honneur : Vincent Bolloré et Max Gallo promus
LEMONDE.FR avec AFP | 12.04.09 | 11h12 • Mis à jour le 12.04.09 | 11h17

De grands noms des affaires, Claude Bébéar et Vincent Bolloré, du cinéma (Agnès Varda), de la mode (Agnès B, Mme Carven), et de l'édition (Antoine Gallimard) figurent dans la promotion de l'Ordre national de la Légion d'Honneur publiée, dimanche 12 avril, au Journal officiel, à l'occasion de la promotion de Pâques.

Plusieurs personnalités qui ont affiché leur soutien à Nicolas Sarkozy pendant la campagne de 2007 sont distinguées : Vincent Bolloré, promu commandeur, a notamment prêté son yacht au président de la République juste après son élection. L'écrivain Max Gallo, également nommé commandeur, a prononcé l'un des premiers discours du quinquennat Sarkozy, le réalisateur et producteur Dominique Faruggia, soutien fervent du candidat Sarkozy est promu chevalier." ...

http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/04/12/legion-d-honneur-plusieurs-proches-de-sarkozy-promus_1179810_823448.html

où y a d'la gêne, hein ...