agriculture biologique France échec La France a raté le virage Bio france rate virage bio 5200

Les distributeurs sont obligés d'acheter à l'étranger pour pouvoir répondre à la demande.

« Nous vivons parfois des moments compliqués pour trouver du lait bio, raconte Gilles Baucher, directeur des marques propres Monoprix , l’approvisionnement est tendu. » C’est la rançon du succès, car la marque bio Monoprix, lancée voilà quinze ans, explose : les ventes ont augmenté de 25 % l’an passé.

L’entreprise de surgelés Picard est confrontée, elle aussi, chaque jour à cette pénurie de bio. « Nous ne pouvons pas mettre un produit bio à la une de nos catalogues promotionnels. Nous serions incapables de suivre le boom de la demande », confie Delphine Courtier, directrice du marketing.


 [Lire l'article complet sur lepoint.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Si nos gouvernants n'avaient

Si nos gouvernants n'avaient pas cédé aux lobbies de l'agriculture intensive, on n'en serait pas là. Et puis, ce n'est pas fini cette affaire là...
Anne