américains assistent meetings Obama armés fusils armes chargés Des manifestants lourdement armés aux meetings de Barack Obama fusils assaut dans public meetings obama 5249

Une scène pour le moins étonnante : des citoyens américains assistent aux meetings du président des Etats-Unis, la fleur au fusil... d'assaut, chargé et prêt à l'emploi. Une situation inédite, de mémoire de journaliste. "Inquiétant" et "effrayant" selon les spécialistes.

Des armes dans les meetings d'Obama

Lundi 17 août à Phoenix (Arizona), Barack Obama tient un meeting pour défendre le bien-fondé de sa réforme du système de santé. Au beau milieu de la foule, un homme parade, un AR-15 semi-automatique chargé sur l'épaule, devant les caméras de CNN. A l'extérieur, une douzaine de manifestants aussi lourdement armés scandent des slogans hostiles au président. Une scène étonnante, mais tout à fait légale en Arizona, dans la mesure où l'arme est visible.

"Le sang des patriotes et des tyrans"...

C'est la troisième fois cet été que des hommes armés prennent part aux manifestations autour d'activités officielles du président. La semaine précédente, à Portsmouth dans le New Hampshire, un homme assistait à un meeting présidentiel, un revolver à la ceinture. Il arborait en outre une pancarte sur laquelle était écrit : "Il est temps d'arroser l'arbre de la liberté". Poète avec ça... sauf que selon The Guardian, cette prose faisait directement référence à la phrase de Thomas Jefferson : "L'arbre de la liberté doit être arrosé de temps à autre avec le sang des patriotes et des tyrans." Tout un programme...

En marge de ce rassemblement, deux hommes armés ont manifesté à l'extérieur d'une école secondaire dans laquelle Barack Obama discutait avec des citoyens. Les agents des services secrets ont également arrêté un homme qui avait un couteau sur lui. Un fusil a été saisi dans sa voiture.

"Inconscience"... ?

Le phénomène inquiète, aux Etats-Unis. Le journaliste Rick Sanchez de CNN n'en revient toujours pas. Que le fait de porter une arme soit un droit, soit. Mais la sécurité du président ne doit-elle passer avant tout ? De mémoire de journaliste, conclut le reportage, jamais un citoyen armé n'avait été laissé libre de ses mouvements à proximité d'un président. Mais que fait la police ? Elle surveille...

Fred Slop, un analyse politique d'Arizona, a déclaré que ces derniers incidents pourraient marquer le début d'une tendance "inquiétante". Paul Helmke, président d'un groupe favorable au contrôle des armes à feu, estime que la présence de manifestants armés près du président est le "meilleur moyen d'avoir des violences". C'est "juste de la folie" a-t-il dit.

Ce qu'on appelle, jouer avec le feu l'arme à feu ?

Lire aussi : liberation.fr, gardian.co.uk, nytimes.com, cyberpresse.ca

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Beau pays!

Mais bon, si ces crétins armés veulent se faire foutre du plomb dans la tête... qu'ils se risquent à seulement amorçer un geste vers la gâchette.

Sur le fond... on pourrait en profiter pour remarquer que de l'autre côté de l'atlantique on tente de créer une sécu quand chez nous un certain Sarkozy la saborde!

Afin de résoudre cette légère différence, notre nabot (trop-)national devrait assumer ses convictions et s'en aller lui aussi à un meeting de Barack avec un Famas en bagage à main.

Avec un peu de chance, nous serions en prime débarassé! C'est en effet pas en corvée de chiottes à Balard (l'armée ayant toujours bien su utiliser les compétances! Ce que les histoires de tout à l'égout du cap nègre confirment!!!) qu'il aura appris le maniement des armes... alors un accident (pas forçément cardiaque cette fois) est si vite arrivé.

Aux pays des merveilles l'ingnorant est roi !

"Sur le fond... on pourrait en profiter pour remarquer que de l'autre côté de l'atlantique on tente de créer une sécu quand chez nous un certain Sarkozy la saborde!"

Je t'invite vivement à te renseigner sur le projet de loi de sécurité sociale universelle du gouvernement Obama avant de te livré à des comparaisons.

Sinon, sur le fond... on pourrait se demander pourquoi des citoyens en armes sont présents lors des meeting d'Obama, la réponse se trouve peut-être dans le mécontentement du peuple américain envers la politique d'Obama sur la sécu à l'américaine et le plan de sauvetage des banques (voir l'affaire AIG - Goldman Sacks).

Le peuple Américain se méfie

Tout à fait d'accord avec toi, questionnons nous sur l'attitude de ces manifestants! Oui ils se méfient de ce "sauveur president" qui n'est qu'en fait le pire de tous les présidents américains, il est là pour faire rentrer son pays,voir le monde dans une nouvelle ère encore pire que ce que l'on conait déja, et peu etre bien qu'il faudra un jour prendre les armes quand toutes les lois les plus liberticides seront apliquées aux U.S.A ...