Résultats G20 circus bonus traders paradis fiscaux G20 Circus g20 pittsburgh resultats g20 5646

Des voltigeurs qui retombent toujours sur leurs pieds, des magiciens qui font disparaître les paradis fiscaux d'un claquement de doigts, des dompteurs de traders. Un spectacle "historique", du "jamais vu" ! Bientôt dans votre ville. Unanimement recommandé par la presse...

Résultats G20 Pittsburgh

Le spectacle du G20 s'est achevé vendredi 25 septembre. La piste est nettoyée, le chapiteau démonté, ne reste plus que quelques programmes négligemment jetés à même le sol, annotés par les participants et repris en choeur par les médias. Petit résumé de la représentation... Première constatation, la troupe est fière, très fière même. Elle avait décidé de "faire tout ce qui était nécessaire pour assurer la reprise et réparer le système financier" et de "se battre contre les juridictions non coopératives [paradis fiscaux]". Et vous savez quoi ? Tout cela a donné "des résultats impressionnants", en bref, "ça a marché" ! Un seul mot, Merci. Pour le reste...

Le scandale du Millénaire

Et d'abord, un véritable scandale ! Page 16, alinéa 37 : "Nous réaffirmons notre engagement historique à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement" (OMD). Petit rappel, la déclaration des OMD fut signée en l'an 2000 et vise à réduire la pauvreté et la faim, développer l'éducation, réduire la mortalité infantile, améliorer la santé, combattre les maladies... Concrètement, le premier objectif était de réduire de moitié, entre 1990 (date de définition des OMD) et 2015, la part des individus souffrant de malnutrition et de pauvreté extrême. Or, depuis la signature de ces Objectifs, la situation s'est largement dégradée et, selon les évaluations de la FAO, au rythme actuel, cet objectif ne sera pas atteint avant 2150 ! Clownesque...

G20 institutionnalisé, FMI réformé et recapitalisé

Ce sont les seules décisions fermes du document final. Le G20 devient le "forum prioritaire" et remplace le G7 (et le G8) dans la gestion des affaires économiques. Simple officialisation d'une mesure positive qui existe déjà dans les faits. Le FMI bénéficiera en outre de 500 milliards de dollars supplémentaires, quelques mois seulement après les précédentes annonces de triplement des ressources du Fonds. A part ça, tout va bien. Mais le plus important reste le transfert de représentation d'"au moins 5% des droits de vote des pays surreprésentés vers les pays sous-représentés", à savoir les pays émergents. Selon Mediapart, les Etats-Unis (qui se maintiennent à 17%), la Chine (3.7%) et le Brésil (1.4%) y gagnent aux dépends des européens.

Les paradis fiscaux

Le communiqué final nage en eaux troubles. Les paradis fiscaux seront sanctionnables dès mars 2010, dit le communiqué. Quels critères, quelles sanctions ? Aucune information là-dessus. D'autant que l'annonce intervient alors que les listes de l'OCDE se sont vidées, comme par magie, quelques jours avant le début du sommet. Quant aux paradis fiscaux de Hong-Kong et de Macao (parmi les plus actifs de la planète), entre autres oubliés ? Silence radio...

Les bonus des traders

Le G20 "approuve totalement" (sic) le fait que le montant global de la rémunération variable d'une entreprise pourra "désormais être limité à un pourcentage des revenus nets totaux, lorsque celui-ci n'est pas compatible avec le maintien d'une base de capital solide", ce qui laisse une grande marge de manoeuvre, vu les résultats actuels des banques. On pouvait difficilement faire plus vague. Le reste des "recommandations", puisqu'il s'agit uniquement de cela, donne aux "superviseurs" un pouvoir absolu. Charge à lui de se mettre en accord avec lui-même sur les mesures concrètes à prendre...

Exemple (prenez votre respiration) : "Les superviseurs doivent avoir la responsabilité d'examiner les politiques et les structures de rémunération des entreprises en gardant à l'esprit les risques institutionnels et systémiques et, si nécessaire pour désamorcer des risques supplémentaires, d'appliquer des mesures correctives, telles que des exigences accrues en termes de fonds propres, aux entreprises qui échouent à mettre en oeuvre des politiques et des pratiques de rémunération saines". Ouf... Avec ça, nous sommes sauvés !

Flou total

Malheureusement, l'ensemble du document est de cet acabit. "Il faudrait", "il devrait", "il est recommandé", "nous demanderons"... Sans aucun risque, puisque qu'aucune mesure contraignante n'est formulée. D'autant qu'un doute énorme subsiste, ce document évoquant constamment des "objectifs communs", que se passerait-il si au moins un pays décidait de ne pas appliquer ces recommandations ? Théoriquement, les autres pays seraient alors libérés de tout engagement, aussi flou soit-il...

Et le spectacle continue, bientôt au Canada et en Corée du sud en 2010, et en France en 2011. Les réservations sont ouvertes. Dépêchez-vous, il n'y aura pas de places pour tout le monde...

[Mise à jour 14h30 : ajout du dessin de Lacombe]

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

oui, le grand foutage de gueule

à l'affiche avec auto congratulations de ces sinistres comédiens. Comment peuvent ils se regarder dans un miroir sans avoir la nausée ?

"Enfin un économiste qui parle clair"

"Frédéric Lordon : “A l’automne 2008, il aurait fallu nationaliser tout le système bancaire”

http://www.telerama.fr/monde/frederic-lordon-a-l-automne-2008-il-aurait-fallu-nationaliser-tout-le-systeme-bancaire,47428.php

on fait diversion, on cherche des boucs emissaires et on attend.

http://www.omegatv.tv/video/41389882001/societe/politique/gouvernement--la-technique-de-la-diversion