gouvernement Sarkozy Fillon vacances Michèle Alliot-Marie MAM assure intérim Le pouvoir en vacances... Am stram gram, pique et pique et colégram gouvernement sarkozy fillon en vacances mam alliot marie interim 2881

Nicolas Sarkozy au Brésil, François Fillon en Egypte, Jean-Louis Borloo au Maroc. Dans l'ordre protocolaire, vient ensuite Michèle Alliot-Marie. Am stram gram, ce sera donc toi... et l'ultragauche libertaire anti-capitaliste et pro-afghane n'a qu'à bien se tenir !

MAM - Michèle Alliot-Marie assure l'Intérim pendant les congés de Noël du gouvernement

En ces temps de regain de terrorisme fourchu, il ne fait pas bon rester en France passer ses vacances. Ultragauche, Front révolution afghan, chasseurs bigleux... tous ces agités du bocal font peser de graves dangers aux gentils vacanciers oisifs et contemplateurs de notre beau pays. Ironie du sort, pour financer ses empiètes de fin d'année, l'Elysée a dû piocher dans la caisse de... la Sécurité Nationale ! La tranquillité a un prix. Ajoutez à cela qu'en France, on ne peut pas lécher de la vitrine le dimanche, et le calcul est vite fait. Liliane, fais ta valise...

Am stram gram... Nicolas Sarkozy passera donc de paisibles vacances à Rio de Janeiro. Pique et pique et colégram... François Fillon soignera son lumbago en Egypte. Bourre et bourre et ratatam... Jean-Louis Borloo sifflera quelques litres de sirupeux cocktails marocains. Pic dam(e)... Dans l'ordre protocolaire, ne reste plus que Michèle Alliot-Marie, Madame "L'Enquête Avance Vite". La France est entre de bonnes mains, citoyens !

Retour anticipé

"L'important, c'est de pouvoir rentrer dans les délais les plus rapides [...] s'il le fallait, je serais à Paris dans un délai de quatre heures" a déclaré François Fillon. Et ce ne sont pas des paroles en l'air ! Déjà en Août dernier, le premier des ministres avait dû écourter ses vacances, en raison de la crise financière et de l'augmentation massive du chômage. Dans l'urgence, il avait alors convoqué une réunion interministérielle de crise qui devait annoncer un plan choc. Las, le conseil de guerre avait finalement décidé... de ne rien décider, les "réformes" mises en place depuis 2007 étant alors jugées suffisantes ! C'était il y 4 mois. Le premier ministre devrait cette fois-ci y réfléchir à deux fois avant de renoncer aux plaisirs du farniente...

Plouf, plouf, ce sera toi qui sera chat (mais comme le roi ne le veut pas, ce ne sera pas toi)

Mise à jour 17h : On comprend (peut-être) mieux, maintenant, pourquoi tant de précipitation à quitter le territoire - Lire : "Sarkozy gracie partiellement Marchiani, qui peut maintenant demander une libération conditionnelle !"

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :