greek crisis Terre brûlée Greek crisis: Terre brûlée greek crisis terre brulee 13086

« Lorsqu'on est ministre on ne compte plus ses heures », phrase jadis stéréotypée, un cliché presque.

Chez nous par contre, on les compte, surtout depuis l'investiture du gouvernement Samaras. Déjà deux ministres ont démissionné, Rapanos à l'Economie, officiellement pour des raisons de santé et Vernicos à la Marine marchande, depuis le « rappel » fait par SYRIZA sur ses activités offshore.


 [Lire l'article complet sur greekcrisisnow.blogspot.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :