contourner rentrée difficile attention Grippe A à l'école : un virus providentiel grippe ecole virus providentiel 5240

Comment contourner une rentrée difficile en distrayant l'attention ? C'est ce à quoi s'emploie le ministre de l'Education nationale avec ses interventions répétées sur la grippe A.

Face à une maladie sur la gravité de laquelle le monde médical apparaît divisé -en France, pas plus d'un millier de personnes touchées, pas un seul mort imputable à la grippe- les mesures annoncées relèvent d'un catalogue à la Prévert plus que d'une politique de santé scolaire bien pensée.


 [Lire l'article complet sur rue89.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Je m'apprête à me

Je m'apprête à me désabonner de ta newsletter puisque tu es sur Facebook. Pour ne rien louper, mets tu TOUTE ta newsletter sur FB ? Merci de ta réponse ici.
Anne

Non, du tout. Juste deux ou

Non, du tout. Juste deux ou trois articles par jour, pas plus. Je ne souhaite pas saturer les murs...

La newsletter reste le meilleur moyen de ne rien louper.

@micalement

Je garde la lettre donc et

Je garde la lettre donc et partagerai éventuellement sur FB.
Merci. J'apprécie beaucoup tes analyses et tes sélections d'articles sur les sujets précisément qui me préoccupent le plus.
Amitiés,
Anne

Et les crèches...

... Visiblement aucune mesure de fermeture systématique, dès 3 cas en 1 semaine, ne semble envisagé.

Pour une grippe A moins féroçe que la grippe saisonnière, ceci parait tout à fait logique.

Ce qui l'est moins, c'est la politique annonçée pour les écoles. Avec en prime une population plus agées et moins sensible qu'en crèche.

Enfin c'est moins logique d'un pur point de vue santé publique.

D'un point de vue financier ça l'est sans doute:

-Pour la crèche, les parents paient (assez cher). Des fermetures représenteraient donc souvent un manque à gagner...

-Pour les écoles, sans doute des fermetures representent qq gains de frais de structure... mais aussi des frais de garde alternatifs qui n'auraient pas eu lieu d'être et sur lesquels l'état prélève sa dime.

Je pense que nos politiques au pouvoir sont assez minables pour avoir ceci en tête. C'est d'ailleurs la seule explication logique à cette différence de traitement que je puisse immaginer!

Il faut sans doute bien payer des tétrachiées de doses de vaccins faites à la va vite (innocuité?) pour le plus grand profit de firmes pharmaceutiques (déjà exonérées de toute responsabilité en cas de pépin aux USA)?