Ecoute illégale téléphhone mobile GSM : Un système d'écoute illégal à moins de 50€ gsm un systeme d ecoute illegal a moins de 50 8845

Le 28 décembre 2010, deux chercheurs allemands bien inspirés ont démontré que quatre téléphones mobiles ordinaires couplés à un ordinateur portable et quelques logiciels open source suffisaient pour sniffer le réseau GSM... Intercepter les communications et pirater les téléphones mobiles pourrait bien rapidement devenir un jeu d'enfants...

Sécurité GSM

Que la sécurité du réseau GSM soit aussi efficace qu'une passoire, on le savait. Mais jusqu'à présent, jouer les James Bond 2.0 nécessitait du matériel pointu, et honéreux. Dépenser de 30 à 40 000 euros pour se payer le luxe d'écouter sa voisine... c'est un peu cher (enfin, tout dépend de la voisine). Mais le 28 décembre dernier, les choses ont radicalement changé : lors du 27ème congrès du Chaos Computer Club (CCC), le rendez-vous annuel des hackers du monde entier, deux chercheurs allemands ont démontré en quelques minutes qu'un matériel rudimentaire à moins de 50€ (ordinateur portable non compris) pouvait suffire...

Première étape. Karsten Nohl et Sylvain Munaut ont découvert comment, en quelques clicks, localiser n'importe quel téléphone mobile à l'échelle d'une ville ou d'un pâté de maison, selon la densité des antennes relais de la zone. Une précision suffisante pour qu'une barbouze en herbe puisse se rendre sur place. Deuxième étape : par l'envoi d'un SMS silencieux, la clé de cryptage du téléphone est crackée en une vingtaine de secondes. Il ne reste plus alors qu'à "sniffer" le réseau et intercepter les communications téléphoniques et SMS échangés par ce téléphone. De la belle ouvrage...

Les chercheurs soulignent qu'une des clés de cryptage utilisées pour la communication entre le téléphone et l'opérateur est bien protégée, "parce qu'elle protège leurs intérêts monétaires". L'autre clé l'est bien moins, "car elle protège seulement votre vie privée". Ils ont aussi précisé que les vulnérabilités mises à jour pourraient rapidement être supprimées par les opérateurs... Mais est-ce que ça les intéresse vraiment ?

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :