Communiqué RSF loi HADOPI 2 HADOPI 2 : la répression au nom de la création (Communiqué de RSF) hadopi 2 la repression au nom de la creation communique de rsf 5496

Le 15 septembre 2009, la nouvelle version du projet de loi relatif à la protection pénale de la propriété littéraire et artistique sur Internet ("HADOPI 2") sera soumise au vote de l’Assemblée nationale.

Vidéo complémentaire à l'article.

Le gouvernement, suivant la volonté du chef de l’Etat d’"aller jusqu’au bout", revient en urgence en cette rentrée parlementaire avec la suite de la loi "HADOPI 1", votée le 12 juin 2009. Son volet répressif avait été censuré par le Conseil constitutionnel, le 10 juin 2009, au motif que les sanctions, et notamment la coupure d’accès à Internet, ne pouvaient être ordonnées que par un juge. Etant donné que des solutions alternatives existent pour protéger la création littéraire et artistique, Reporters sans frontières attire l’attention sur le fait que la répression à outrance qui imprègne cette nouvelle mouture risque de mettre en péril l’accès à l’information.


 [Lire l'article complet sur rsf.org]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

"Internet, notre dernier espace de liberté"

"Tribune : Internet, notre dernier espace de liberté. Jérôme Bourreau-Guggenheim, licencié de TF1 pour avoir fait connaître à sa députée UMP son hostilité personnelle à la loi Hadopi, a choisi Numerama pour publier cette tribune qui est à la fois une charge contre le traitement que réserve le gouvernement à Internet, et un message d'espoir et de solidarité pour ceux qui souhaitent défendre un internet libre et porteur d'avenir" ...

http://www.numerama.com/magazine/13916-tribune-internet-notre-dernier-espace-de-liberte.html

"Parlons net déroule le tapis rouge à Henri Guaino

je viens de visionner les vidéos de Parlons net, de david Abiker, dont l'invité était Henri Guaino. Nous avions un Henri Guaino nerveux, clignant de l'oeil à n'en plus pouvoir, venu défendre l'indéfendable Brice Hortefeux au sujet de son dernier dérapage. Sa posture était claire et il a réussi à maintenir la dragée haute aux journalistes présents sur le plateau tout au long de l'émission.

Henri Guaino a tout de même réussi à dévier la polémique, lors de cet émission, au sujet de Brice Hortefeux vers une soit-disant dangerosité d'internet. Aucuns des intervenants n'a osé le couper dans ces associations-là. J'ai donc assisté à un spectacle digne de grand guignol. Des propos absurdes et grotesques ont été tenu uniquement pour conserver la maitrise de la parole. Et à ce jeu-là, les journalistes présents sur le plateau ont fait choux-blanc. Pas la moindre trace de tranchant dans leurs propos et devant de telles accusations anachroniques. J'ai noté ces quelques assertions qui valent leur pesant d'or : ......."

http://www.peuples.net/post/Parlons-net-d%C3%A9roule-le-tapis-%C3%A0-Henri-Guaino