HADOPI  Loi Création et Internet Hadopi, mon amie, ma chair et mon sang... hadopi mon amie ma chair mon sang 4309

Internet filtré, tous les ordinateurs surveillés par des mouchards qui espionnent tout ce qui s'y passe, une population soumise à des sanctions sans intervention judiciaire, sur une base totalement arbitraire fournie par des entreprises privées, avec très peu de recours possibles. Le tout sans aucun contrôle. HADOPI, mon amie...

Hadopi Big Brother

Imaginez qu'on vous propose, demain, de placer un boitier dans votre télévision. Les chaînes sélectionnées, les images projetées sur l'écran, de même que les sons ambiants seraient enregistrés : vos photos de famille, vos films de vacances, vos conversations personnelles, vos appels téléphoniques... Couplé à un GPS, ce système intelligent serait relié à un serveur central capable de détecter toute utilisation illégale de votre matériel. Et le gérant de ce système n'aurait aucun compte à rendre à personne. L'objectif ? Lutter contre la fraude à la redevance audiovisuelle. Accepteriez-vous ? Oui, car vous n'auriez pas le choix. Vos valeureux députés, ne reculant devant rien, ont déjà décidé pour vous.

Le gérant ?

Il s'agit de la "Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet", aussi appelée HADŒPI, et par voie de simplification : HADOPI. Celle-ci se voit, par la loi, attribuer le statut d'"Autorité Administrative Indépendante" : notion très pratique... puisque non définie. Son organisation, sa mission et ses pouvoirs dépendent exclusivement du texte qui la créée. Hadopi sera constituée d'un collège et d'une commission de protection des droits (CPD, oups...). Les missions seront réalisées par le collège, la commission exercera le pouvoir de sanction et mettra en oeuvre la riposte graduée. Les modalités de nomination au sein de ces deux entités ? Disons juste qu'à l'instar du CSA, le pouvoir en maîtrisera globalement la composition.

L'objectif ?

Protéger les auteurs et les créateurs. Rappelons juste - ne riez pas trop fort - que seuls ces auteurs et ces créateurs ne sont pas autorisés à saisir la Haute Autorité. Cette qualité étant réservée aux seuls "cessionnaires des droits d'exploitations patrimoniaux", organismes professionnels et sociétés de perception de droits. D'autant que la photographie est exclue du cadre de la loi et qu'un amendement attaque frontalement le droit d'auteur des journalistes. Cette loi aurait été écrite par les grands groupes économiques qu'elle n'aurait pas été rédigée autrement. Un hasard complet... et, surtout, un grand coup de chapeau à tous les artistes de l'Assemblée qui affirment sans rire que cette loi est faite pour défendre les auteurs !

Les moyens ?

Le filtrage d'Internet sur les connexions publiques, qui sera certainement dans un avenir proche généralisé à l'ensemble de la toile, comme l'a déjà évoqué Nicolas Sarkozy. Mais surtout, un logiciel espion sera installé sur la totalité des ordinateurs de France et de Navarre, afin de "prévenir l'utilisation illicite de l'accès à un service de communication au public en ligne ou de communications électroniques". Ne cherchez pas plus loin, toutes vos communications, publiques ou privées (messagerie instantanée, téléphonie, courriels...) seront espionnées. C'est nouveau, ça vient de sortir. Hadopi Version 2.0.

Les sanctions ?

La suspension de votre connexion Internet, à partir de votre adresse IP. Qu'importent les innombrables démonstrations prouvant que ce système ne tient pas la route une seconde. Il en sera ainsi. Mais qu'on ne s'y trompe pas. En français dans le texte, la loi Hadopi ne sanctionne pas directement le téléchargement illégal, qui est constitutif de contrefaçon, donc un délit. Elle sanctionne la détention de l'accès ayant permis ce téléchargement, nuance ! En bref, le téléchargeur - même sanctionné par l'Hadopi - pourra donc toujours être poursuivi pour ses actions de téléchargement illégal. Que celui qui comprend la pédagogie de la chose double-clique immédiatement.

Des contrôles, des recours ?

Aucun contrôle, à part peut-être l'avis consultatif de la CNIL, si on lui en donne les moyens. Toutes ces données hautement personnelles (donc sensibles) pourront être récoltées, transférées, stockées, analysées... selon le bon vouloir de nos "contrôleurs". Mais qui contrôlera les contrôleurs ? Aucun système n'est prévu. Ayez confiance... Un amendement proposant qu'un membre de la CNIL et qu'un représentant des utilisateurs siègent à l'HADOPI a été rejeté. Restons en gens sérieux... Les recommandations ne pourront pas faire l'objet de recours. Entendez par là que la Haute Autorité considère qu'elle ne peut se tromper. Dans le cadre de la suspension de l'abonnement Internet, il sera toujours possible de se rendre devant les tribunaux. Cette démarche judiciaire n'étant à priori pas suspensive du jugement (le Conseil d'Etat devra encore statuer), la plupart des procédures - encombrement des tribunaux oblige - ne devraient pas donner lieu à un jugement avant que la sanction ne soit terminée. Les coûteux recours sont donc pratiquement inutiles. Précisons, s'il en est besoin, que ce sera à l'usager de prouver que son réseau a été piraté. Bon courage.

Comme si c'était fait, sauf si l'Europe s'énerve (cf. élections dans quelques semaines)... Les auteurs de Science Fiction n'en reviennent toujours pas : les législateurs leur ont piqué leur business. De la pure... contrefaçon !

 

 

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

un grand pas de fait par les fascistes au pouvoir

la démocratie française est moribonde.

salut les fachos

Entièrement d' accord avec toi ! La France se fascise et pas grand monde n' a l'air de s'en inquiéter.
E t plus tard, on va encore entendre des jérémiades du genre "on savait pas"
SI ON SAIT : Sarko veut nous fliquer et c'est normal car c'est un ancien 1er flic de France.
Il veut contrôler la presse écrite: avec ses potes, c'est chose faite
Il veut contrôler l'audiovisuel : c'est presque fait
Il veut contrôler internet et Hadopi n' a pas d'autre vocation
Quant à moi, ils peuvent ALLER SE FAIRE FOUTRE : je ne mettrais pas de mouchard sur mon ordi
Et que le nain aille se faire mettre

droits des citoyens bafoués, écrasement des labels indéps

"Défilé Anti-Hadopi le 1er Mai accueilli par les syndicats des journalistes, à l’initiative de FDN et Libre Accès

RENDEZ-VOUS 14H00, METRO PORT-ROYAL, à l’angle de l’avenue Denfert-Rochereau et de l’avenue de l’Observatoire

Au prétexte de protéger la création musicale et cinématographique, le Président Sarkozy a décidé de remettre à l’ordre du jour un texte, portant rejeté par l’Assemblée Nationale, qui annihile les libertés fondamentales des internautes et fragilise la diffusion des labels indépendants et des artistes autorisant la libre diffusion de leurs oeuvres.

Cependant cette loi ne comporte aucune proposition concrète à la question urgente de la rémunération des artistes et de l’avenir de la création en France. Pire : le gouvernement et le rapporteur ont systématiquement repoussé toutes les propositions viables en ce sens !

La loi Internet et Création, alliance des industries culturelles et de M. Sarkozy vise à instaurer l’existence unique des catalogues d’artistes des majors tout en favorisant le contrôle des citoyens via l’installation de logiciels espions, la création de police privée, la délégation de pouvoirs de police à des entreprises privés.

Non content de bafouer les droits des citoyens, le gouvernement a profité de son coup de force sur le texte pour faire voter par une poignée de députés godillots des amendements contraires à ce qui se négocie en ce moment même aux états généraux de la presse.

M. Sarkozy et les majors de l’industrie du divertissement, imposent à nouveau un passage en force, auquel nous devons nous opposer, pour préserver nos libertés et favoriser une juste diffusion et rémunération des artistes." .........

http://www.libreacces.org/spip.php?article70

ils ont muselé leurs opposants en interne

"Tardy, Vanneste, Suguenot, premières victimes de la Hadopi
Couik !

Lionel Tardy vient de l’indiquer sur son blog : il n’aura pas de temps de parole ce soir. Même couperet pour Christian Vanneste ou Alain Suguenot, tous des députés UMP qui ont eu le mérite, le courage ou le défaut de marquer leur opposition au projet de loi Hadopi." ...

http://www.pcinpact.com/actu/news/50611-lionel-tardy-riposte-graduee-hadopi.htm

partis de pretextes, ils installent le fascisme

"1er mai, une nouvelle manifestation contre le projet Hadopi
Muguet ou chrysanthème ?

Alors que le projet de loi s’apprête à redémarrer, une nouvelle manifestation s’organise contre l’armada des dispositions. Un défilé Anti-Hadopi est prévu ce 1er mai, à Paris. Il sera accueilli par le syndicat des journalistes, à l’initiative de Libre-Accès et FDN (association-fournisseur d’accès à internet). .

Le mouvement est soutenu par plusieurs collectifs comme Artischaud, Attention Chantier, Copyleft Attitude, Cyber journaliste, Daltex Esprit Frappeur, FDN, INLIBROVERITAS, Kassandre, Libre Accès, Lonah, MACAQ, Musique Libre ! Musique Tangentes, Onde parallèle, Oxyradio, Qwartz, Ralamax Prod. Traces, We are Unique Records... qui appellent tous à voter contre le texte. « La banderole Anti Hadopi sera portée pour rejoindre les cortèges à 14h00 par M. Patrick Bloche, M. Nicolas Dupont- Aignan, M. Alain Lipietz, M. Jean Pierre Brard ». Plusieurs personnages se joindront au cortège.

« Internet et les nouvelles technologies, révolution équivalente à celle de l'imprimerie de Gutenberg, ouvrent un nouveau monde d'échange et de partage de la création, de la culture, de l'Art, de la connaissance et du savoir.

Au prétexte de protéger l'industrie culturelle contre le téléchargement illégal, le gouvernement autorise la mise en place de milices privées du net, la surveillance a priori des réseaux et la coupure de la connexion Internet. Au prétexte de protéger le modèle économique dépassé de l'industrie du cinéma et de la musique, la France s'apprête à brader l'instrument moderne de la liberté d'expression »
expliquent les organisateurs qui évoquent « un monstre juridique », une loi d’exception « usant de procédures administratives jusqu'à présent réservées à la lutte antiterroriste (surveillance a priori, sanction avant, jugement, négation du principe de confidentialité des données de connexion et des communications privées...) ».

Pour les détails de la manifestation, on pourra se rendre sur le site de Libreacces.org."

http://www.pcinpact.com/actu/news/50629-manifestation-hadopi-mai-libreacces-snj.htm

Les porcs ne sont pas ceux que nous croyons

et cette grippe là est 100% mortelle.

Par célébrous,

Il s’agit de la « Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet », aussi appelée HADŒPI. en deux mots, UN MUR DE DESTIN, écartant définitivement le virtuel du papier et du support sponsor et matériel. Interdire à quiconque d’acheter un produit pour le livrer gratuitement le soir même sur la toile. Barrer la route entre le monde télévisé et numérique.

L’inconvénient vient du fait que : ET la TVSF est responsable, en éditant elle même son produit, comme Europe, 1, Rtl, Rmc, Fip, etc, qui diffusent en direct ou en poscast leurs émissions sur la toile. Celles ci ne peuvent nullement reprocher aux internautes de reprendre leurs incursions pour les diffuser sur Google et donc partout ailleurs. Ce mouvement leur apporte de l’audition en retour et elles n’ont qu’à y gagner qu’on les écoute : En retour, le numérique se charge d’aller chercher des morceaux choisis dont certains off, des photos compromettantes qui peuvent faire la « une » de Maris Patch ( à quarante mille euros...) dès le dimanche suivant. Ainsi, il se rembourse de la dette que le premier se donne de diffuser gratuitement, sans apport financier sur la toile.

Au contraire de cette loi, il faut autoriser le numérique et même l’encourager à ne produire que du off, et même mieux, plus la toile s’appliquera à produire elle même sa matière ( entre parenthèses, que la RNAP va chercher pour meubler ses longues soirées du samedi soir où l’on peut se réchauffer du recuit de bétisier, ( lequel d’ailleurs au début était réservé au soir de fins d’années ) . Et qui maintenant s’étale,,,,,, même dans les pubs où l’on peut voir pour rigoler un type se casser la gueule sur le trottoir d’une enseigne d’assurance...je vous laisse déduire du message subliminal que cela dispense...fin de parenthèses, mais en tous cas, ça en dit long sur l’usage que la TV s’octroie pour vendre des produits quine lui coûtent rien...

Donc, reste à savoir lequel est sanctionnable et si la sanction lui est retournée de droit.

Tout ceci est déjà arrivé et recommencera,encore et encore..

Ceci n'est qu'un prélude...

De toute manière il ne s'agit que d' "UN" premier pas qui s'inscrit dans une planification planétaire.

"Leur" conquête a commencé depuis belle lurette...

Désormais,"Ils" avancent sans prendre de gants et bas les masques.
Alors quoi ?(1)

Vous le dites vous même ici:

ex: "
vidéo Best-Of Frédéric Lefèbvre ...
Dati joue la parodie... mais depuis quand ?
Sarkozy, l'homme qui fait parler les muets "

Je continu ? non des exemples on en trouvera à foison...
Pecresse,Lang etc..

Sans oublier de dire,qu'il n'y a pas que chez nous que ce "phénomène" est apparu...Le monde se retrouve avec des "dirigeants" (ROIS ??),d'un genre nouveau...
Normal,ils ont été choisis par leur bailleurs de fonds,pour ça.
Fini les ténors politiques policés qui savaient nous retourner leur "discours politiques politiciens"...
Au moins,les "trépanés" de petit écran,en avait pour leur argent,tant pis s'ils ne saisissaient pas tout,au moins,ces ténors avaient de vrais discours.
Aujourd'hui,fini le "noyage" de poisson c'est du bagout avec un vrai mépris affiché...
Planétaire,je disais...
Alors quoi ?(2)
Allons nous continuer à "dénoncer" ces abus et les liberticides ?
A quoi cela sert-il aujourd'hui de dénoncer ?
Le peuple lobotomisé depuis des siècles,mais formaté depuis des générations par les médias,n'en a cure.
Le peuple,ne réagit que lorsque le danger est visible,identifié et prouvé.
Là,le danger est "invisible","caché" et "improuvable" !!!
De quel danger ?
Celui d'entrer à vitesse exponentielle ver une forme de pouvoir planétaire...
Nul besoin de citer des exemples,il y en a des milliers,voire,des millions
Alors,quoi ? (3)
La pyramide est en place:
3 niveau ---> trinité ? ---> rire sarcastique
- Niveau 3 le "BAS"---> rire jaune
(Souvenez-vous de la France d'en haut et celle d'en "BAS)
- Niveau 2 le "Milieu"---> rire froid
- Niveau 1 le "HAUT" ---> rire glacial

3)En bas,le peuple,sourd,muet et aveugle servants le "Milieu"
2)Au milieu ,la cohorte mondiale des dirigeants (banques,complexes industriels et militaires,politiques etc) au service du "Haut"
1)En haut,"l'élite" auto-proclamée,qui se sert de tout et de tous,pour concocter leur monde parfait (pour eux,bien évidemment)

ALORS QUOI ? (FIN)

Blah Blah Blah...
J'estime que très bientôt,nous ne pourrons plus faire:
Blah Blah Blah...
J'estime que très bientôt,des événements feront que tout ceci ne sera que du passé
J'estime que très bientôt
ce sera:
END OF GAME

Freeman.ffe

"Pour triompher, le mal n'a besoin que d'une seule chose...
que les gens de bien ne fassent rien!".....

Tiens... les écoles bloquées de leurs applications base élèv

Imaginons...
qu'est ce qu'il arriverait si une école avait malencontreusement son wifi activé, mal protégé, voir non protégé, et qui serait utilisé par un passant téléchargeant une musique pas forcement légale (un peu à la manière d'un parti politique trop favorable au pirate http://www.bhmag.fr/n7915-l-ump-condamne-pour-piratage-de-musique-30-000-euros.html
?
oh... on couperait la connexion adsl?.... oh... mais c'est qu'il y a des écoles qui risquent d'être contente d'avoir leur connexion adsl coupé....
je sent qu'il va y avoir des hotspots wifi qui risquent de fleurir autour des écoles anti-base élèves, euh.. non désireuses d'étendre le savoir qu'apporte l'internet au delà des murs de l'écoles.
mais qui est responsable? le directeur? la mairie? comment pourraient ils voir une borne wifi posé dans un coin du réseau (avec la miniaturisation de ces bornes, je ne vois pas comment ils pourraient s'en apercevoir?)

N'oublions pas les effets pervers...

Sur les e-mails, il est probable que la généralisation mondiale de ce genre de mesures aurait pour effet... de voir enfin PGP bien intégré aux clients mails et que les internautes feraient du cryptage un critère de choix (renvoyant également les webmails au placard, dont le décryptage impliquerait un serveur tiers, ce qui fera du business publicitaire en moins) sur tous leurs logiciels de communication.

Au final? Une course a l'armement qui coutera cher vu les volumes à traiter en temps réel et des difficultés pour les services de l'état à cibler les gens qui ont réellement des choses à cacher et qui sont pour l'instant souvent simples à cibler: Ce sont les seuls utilisant au quotidien ces solutions de dissimulation!

Bref, une loi contre pirates mais aussi pédophiles voire terroristes... qui fera leur bonheur en noyant leurs communications cryptées et anonymisées dans la masse.

Nous sommes vraiment gouvernés par des gros (et un petit, aux rondeurs de kayakiste du dimanche photoshopées!) cons!!!

un ans et quasiment un mois après...HADOPI2

Je me permets de faire le point un an et pas tout à fait un mois après. D’abord petite mise au point sur la capacité de nos chers fonctionnaires à manipuler la structure internet en elle même. Sachez que la plus part de ses grands spécialistes sont encore sous windows 95 et qu’ils sont toujours en attente de validation d’accord pour passer a service pack 1 de XP !
Plus sérieusement, en France nous somme noyé sous des lois inutiles, obscure et souvent inapplicable. Crée des lois ça justifient le politiqueux et le coût qu’il représente. Pour en revenir a ADOPI ce système est surtout basé sur la délation, des F.A.I et de diverse faux site soit disant de peer to peer, méthode courante en France et beaucoup moins couteuse. Et oui voila le tabou inavouable : le coût. Une cellule d’observation de la pédophilie et du terrorisme sur le net est utile et existe. Elle est très couteuse mais protège l’intérêt commun. Hors il faudrait mettre en place des dizaines et des dizaines de cellules pour protéger les trésors des lobbies de la culture. Ils refusent de mettre la main au porte feuille s’appuyant sur le copinage avec le gouvernement pour sortir une loi au frais du contribuable. Mais rien n’est fait, et pire, cela reste impossible a faire au vue du flux de données journalier du net.
Mais le plus efficace ne sera pas cette simulation de structure technologique anti pirate, la plus efficace des méthodes reste la peur du gendarme de nos chers concitoyen (dont le courage n’est plus a démontré) entretenu par les médias et appuyé par des opérations coups de poing aussi spectaculaire que honteuse (« on te chope et tu serviras d’exemple », il me semble que dans les villages pendant l’occupation c’était pareil, non ?) le décor est planté ! Dans un premier temps, le pirate débutant ou occasionnel retient son souffle, arrache violement la prise RJ45 de son modem et s’autoflagelle avec en hurlant « je le ferais plus, je le ferais plus ».
Un an après, l’évocation même du mot HADOPI2 fait éclater de rire les pros de la décadence culturelle (pirate) et oubliant d’évoquer de se fait le départ du gouvernement de son investigatrice pour siéger à la tête de France Telecom (ah bon ton F.A.I, c’est orange^^). HADOPI2 a permis de renforcé les dispositifs d’invisibilité et de cryptage sur le net qui bien qu’encore a leur balbutiement sont de plus en plus efficace. Certes des cites de partage on fermés, parmi eux des gros, Pirate Bay n’est plus que l’ombre de lui-même, Mininova est devenu vide et d’autres noms trop connus, trop cités on disparut. Mais pour réapparaitre quelleques mois plus tard, plus anonyme, identique et discret !
CQFD