Jean Sarkozy Epad Hadopi validée Conseil constitutionnel Frédéric Lefebvre avocat jeudi Hadopi qui fait pschitttt, Sarkozy qui fait plouffff... hadopi qui fait pschitttt sarkozy qui fait plouffff 5924

Prince Jean renonce à l'EPAD, victime d'Internet, lui-même victime d'Hadopi. Internet 1 - Sarkozy 1... Frédéric Lefebvre, toujours 0. Heinh ?

Hadopi, Jean Sarkozy et Frédéric Lefebvre

Commençons par le meilleur, et le plus important, sans aucun doute. Frédéric Lefebvre, vous vous rappelez ? Celui qui estimait il n'y a pas si longtemps qu'Internet était un refuge pour "proxénètes" et autres "trafiquants d'armes, de médicaments ou d'objets volés", tandis que "les psychopathes, les violeurs, les racistes et les voleurs y ont fait leur nid". Celui, aussi, qui promettait de ficher les enfants de 3 ans pour prévenir les comportements violents ou qui affirmait sans ambages que la "dénonciation est un devoir républicain"...

Délicatesse, modération et courtoisie

Celui-là même vient de prêter serment, hier, le plus solennellement du monde, promettant d'exercer ses nouvelles "fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité" et d'y respecter "les principes d'honneur, de loyauté, de désintéressement, de confraternité, de délicatesse, de modération et de courtoisie". Vous avez deviné ? L'ex-futur ministre sévira désormais derrière les au barreau de Paris, comme avocat. Délinquants parigots, à l'avenir, réfléchissez-y à deux fois avant de demander un avocat commis d'office !

Hadoween

Non non... ne regardez pas votre voisin (plombier), en train de rouler son joint, c'est à vous que je parle. Le Conseil Constitutionnel vient de statuer. Il a validé le plus gros de la loi Création et Internet (nom de code : Hadopi) : la blitz justice qui statuera par ordonnances (comme pour les infractions routières) sur simple présentation d'adresses ip, l'interdiction de double abonnement (sanctionné par 30 000 € d'amende et deux ans d'emprisonnement, Frédéric Mitterrand bientôt sous les verrous ?), les suspensions d'abonnement Internet que les délinquants de haut vol continueront de payer, les mouchards incontrôlés qui surveilleront courriels, messageries instantanées, conversations téléphoniques, navigations Internet... "Meuh non, c'est pas obligatoire le mouchard : même en Chine, ils y ont renoncé !"

Recrudescence de délinquance chez les imprimantes

Tintin"... On s'autorise à penser, dans les milieux autorisés, qu'à peine la mise en service des plateformes Hadopi effectuée (début 2010), des centaines de milliers d'adresses ip usurpées seraient balancées aux trackers peer-to-peer (serveurs de téléchargement) pour enfumer les sniffers gouvernementaux. Rien de plus simple, comme l'ont montré des chercheurs de l'Université de Washington, qui ont réussi à faire accuser une imprimante installée en réseau d'avoir téléchargé des films piratés ! Et alors ? Des plaintes en pagaille, des recours à tous les niveaux... qui déboucheront peut-être, d'ici cinq ou dix ans, sur une annulation de toutes les procédures, puisque la justice a toujours considéré que l'adresse ip ne pouvait être considérée comme une preuve. Un détail, une broutille. Comme le fait que cette loi est de toutes les façons inapplicables, puisque l'ordonnance pénale n'est pas applicable aux mineurs, et que la Commission de Protection des Droits de la future HADOPI n'est pas en mesure de déterminer l'âge du fauteur de troubles.

Farce ou bonbons ?

Toujours est-il que pendant ce temps, des dizaines de milliers d'innocents (présumés) seront poursuivis, privés d'Internet qu'ils continueront toutefois de payer... à moins d'installer le gentil mouchard, qui sauvera (peut-être) les gentils utilisateurs de Windows (les autres n'auront pas cette chance). La boucle est bouclée. Sauf que dans deux ans et demi plus tard, les innocents condamnés pourront faire jouer leur dernier recours, dans les urnes, et se plaindre à l'Ordonnateur-en-chef de cette supercherie organisée. Brrr... A moins de rajouter un algorithme de détection de sensibilité politique dans les mouchards ? Pourquoi pas, puisque le code source sera connu des seuls développeurs. Hmmm...

Jean Sarkozy : Même pas élu, qu'il démissionne déjà...

Et tout ce bordel pour... pas grand chose, puisque (comme prévu) les artistes ont déjà annoncé qu'ils n'y trouvaient pas leur compte, et qu'il faudrait rapidement dégoter de nouvelles sources de revenus (des taxes sur les FAI par exemple) pour leur permettre de survivre. Quoique, remarquez... tous les artistes ne sont pas logés à la même enseigne. Sarkozy, Jean, en l'occurrence. Le fiston vient d'achever le scénario le plus abouti du troisième millénaire. On annonce même que les producteurs de 24 heures connaud chrono, X-Files et Cold Case se l'arrachent à coups de propositions d'embauche d'élection tonitruantes. Notre héritier déchu serait même nominé éligible aux Oscars, dans la catégorie "premier premier rôle raté". "Un peu" raté, puisque le prince continuera de rouler dans son confortable carosse, en tant qu'administrateur de l'EPAD et certainement bientôt à l'Assemblée nationale. Même lorsque minuit sera passé. Les citrouilles, ça n'existe pas en Sarkozye, sauf le jour de la fête aux sorcières.

Amusant : l'État français vient d'investir 7,5 millions d'euros dans Dailymotion. Problème : le site de streaming vidéo a été condamné à plusieurs reprises pour "contrefaçon". Ne faudrait-il pas couper Internet au gouvernement ?

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Hadopi et les mouchards

sur ce point je me suis souvent demande pourquoi ce courageux gouvernement ne met pas des mouchards dans les bagnoles ? au fond c'est plus grave de tuer qq'un par exces de vitesse que de telecharger qq mp3, non ? En plus techniquement c'est facile et pas cher.

Suffit de mettre un compteur dans la voiture qui s'incremente chaque fois qu'on depasse 130 (pour faire simple, c'est toujours interdit ou que l'on soit). Et puis, comme pour EDF, des gens passent avec un appareil et relevent les compteurs. Paf, contravention, facile. Pas besoin de radars onereux, de reconnaissance d'image, le compteur a fort peu de chance de se tromper.

Ah oui, en meme temps ca ne toucherait que les bagnoleux, c'est a dire 100% de l'electorat de l'UMP. Bon, ben non, alors. Protegeons plutot la societe contre les dangereux telechargeurs de blockbusters americains, que contre les papys completement bourres qui passent dans un bled a 130, il faut avoir le sens des priorites...

et f. mitterrand de se feliciter de cette loi "pedagogique"

c est qu il s y connait en pédagogie, lui qui s'insurge contre un connard qui chante son envie de se faire la police (mais ne s insurge pas contre les producteurs et les distributeurs dudit connard) et defendait il y a peu, au nom de l'art, un autre connard qui chante son envie d eventrer sa copine à l opinel.

sarkosy n arrive meme plus à cacher

ce que sont, pour lui, les citoyens : des consommateurs.

extraits du commmuniqué de l Elysée :

"Le Président de la République félicite l’ensemble des participants à cette entreprise de responsabilisation collective. La France, pays inventeur du droit d’auteur, nation protectrice des artistes, montre sa volonté d’adapter cette protection sans nuire aux droits des consommateurs"

"Ces lois dessinent un cadre et offrent une protection. Il appartient désormais à tous - auteurs, artistes, entrepreneurs, consommateurs – de promouvoir activement l’art et la culture sur la Toile de l’internet, en développant des offres attractives, en faisant circuler les œuvres"

et les medias pour la plupart se contentent d'annoncer

la validation de l'aberration hadopi et pour certains seulement, l'investissement sur dailymotion. Sans questionnement, sans frémissement, sans état d'âme.

et quand on voit qu'un site comme Mediapart n'en parle pas du tout ...

pleins pouvoirs

"hadopi, amendement 138, non de l Irlande et à present taxe sur les banques : quand le resultat ne convient pas on annule et on refait !

Hier, vendredi, il y aurait eu comme un petit couacs à l'Assemblée... Les députés ont adopté une taxe de 10% sur les bénéfices des banques pour l'année 2010, alors que le gouvernement était contre (44 voix pour, 40 contre).

Problème : le député UMP Jean-François Lamour affirme qu'il s'est trompé de bouton. Il dit avoir voté "non" alors qu'il était pour. Christine Lagarde, ministre de l'Economie, veut que le vote soit annulé."

http://www.lepost.fr/article/2009/10/24/1757070_les-deputes-votent-la-taxe-sur-les-banques-contre-l-avis-du-gouvernement.html

de +, ça ne fait que 84 votants

Qu est ce que foutaient les autres Députés ?

où est passée notre démocratie ?

ben, bien sûr.... Où est donc passée notre démocratie ??? Nous sommes en DICTATURE parce qu'un voyou étranger s'est fait élire dans notre pays ! Français depuis 1 ou 2 générations, il ne connaît pas les lois de la démocratie (il faut dire que s'il prend modèle sur la Hongrie.....) et ne maîtrise même pas la langue du pays qu'il prétend "gouverner" !!!! Comment peut-on le laisser bafouer à tout bout de champ cette démocratie qui fut l'objet de luttes sociales et politiques !!! Va-t-on le laisser détruire la France, casser tout ce que nous avons acquis depuis des générations ? Ca suffit comme ça !!! Résistons et, "si yen a qu'ça les démange...", (dixit Sarko, chef mafieux et inculte de la France....) qu'ils foncent, ils seront soutenus..... "Cass'-toi, pauv' con" !!!!

la mise sur orbite du pouvoir est reussie

"1) Mettre Jean SARKOZY dans une posture de création de carrière politique « indépendante » de son père président (sic) vient d’être atteint. Avec la polémique voulue et en y ajoutant son retrait calculé a fait le travail.

2) L’autre objectif est aussi atteint et de quelle manière. Le mettre en orbite comme Administrateur de l’EPAD lui ouvre la route pour son ambition de devenir président du Conseil Général de Hauts de Seine ce qui était le véritable but !

Au passage l’affaire « prince » Jean gomme les autres dossiers brûlants du moment comme ceux de Frédéric MITTERRAND et Roman POLANSKI.

Et cerise sur le gâteau, l’Elysée en profite pour marteler ses bons messages au bon peuple comme quoi l’Internet est un espace dangereux qu’il faut absolument réguler car sinon comme l’a affirmé Jacques SEGUELA, l’internet est une « saloperie » inventée par l’homme !" ...

http://www.lepost.fr/article/2009/10/23/1755719_nicolas-et-jean-sarkozy-viennent-de-gagner-vous-pas.html

"La suggestion de Gaëtan Gorce, reprise par Y.Chatel sur Europe 1 et l'ensemble des membres du Gouvernement, proposant que les administrateurs représentant l'Etat s'abstiennent de voter, aurait probablement privé Jean Sarkozy de la présidence de l'Epad. En effet 2 votes UMP n'étaient pas assurés!

1. Celle de Jacques Kossowski (UMP) qui a déjà voté contre l'extension de l'Epad;
2. Et surtout celle de Joëlle Ceccaldi (UMP) qui pourrait voir son fauteuil de député "confisqué" par Jean Sarkozy, qui brigue la présidence du Conseil Général en 2011 et la circonscription de Neuilly-Puteaux actuellement tenue par Joëlle Ceccaldi...selon le journal Les insdicrets

Ces deux "mécontents" pouvaient, en s'abstenant, faire basculer le vote et permettre à Patrick JARRY, qui postule aussi à la présidence de l'EPAD, d'être élu.

Inconcevable pour l'UMP locale!

C'est ainsi que d'après Le Monde, "le 19 septembre, M. Kossowski et Mme Ceccaldi-Raynaud ont été reçus par Nicolas Sarkozy. Le lendemain, Claude Guéant, le secrétaire général de l'Elysée, les a conviés, en présence de Jean Sarkozy."

Et de la rencontre nait l'action...

Jean Sarkozy ne postule plus à la présidence de l'EPAD, laissant la place à celle qui, dans moins de 2 ans, lui laissera son siège de député ( si les électeurs le veulent) , à savoir Joelle Ceccaldi-Raynaud...qu'il faut bien dédommager pour son sacrifice à venir, non?

http://www.lepost.fr/article/2009/10/23/1755433_presidence-de-l-epad-and-the-winner-is.html