Contrôles radars route vacances gare averses points Il y a des points qui se perdent... humour controle radar averse de points 4965

Une "averse de points" peut en cacher une autre. Gare aux publicités mensongères, sur la route des vacances...

Il n'est pas frais mon poisson (malgré son oeil vif et brillant) ? Mais il est drôle, au moins... La photo a été publiée sur Internet fin 2008.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

drole, oui ; j'ai vu moins drole à l instant

défilé tropical dans le 11e arrondissement de Paris, au niveau de la mairie et d'une tribune, à quelque metres, vers le coté du rond point, tribune où siège un jury (déjà le principe d un jury, d un classement ... mais bon). Des barrieres sur plusieurs mètres autour de l'endroit où se trouve la tribune empechent les gens de circuler dans le périmètre ou de s aligner le long de l avenue pour profiter du spectacle.

on attend les groupes qui arrivent de Nation ; c est un peu long, à cause dudit jury devant lequel chaque groupe doit s arreter un bon moment, ce qui casse l'ambiance (ben oui, un defilé tropical ou autre, ça défile en principe et c'est la surenchère de costumes de danses de musiques et de couleurs, les uns de suite apres les autres, qui en fait le charme) ; des voitures de police attendent en demarrage de cortège, au niveau toujours de la tribune du jury ; étrange ... déjà. Plusieurs crs sont dans l'avenue ; encore + étrange ; et un service de securité tres étoffé, ils portent des gilets fluos orange ; bizarre. Les voitures de police démarrent, les crs restent sur l avenue, puis un des gars de la sécurité me pousse assez fort en disant de reculer ; je lui dis qu'il n'a pas à me pousser, qu'il suffit de le dire ; il me pousse à nouveau ; je monte le ton et lui dis que je ne suis pas un animal et qu'il n'a pas à me pousser ; il me répond "dégage" ; la dessus je monte encore le ton et lui demande pour qui il se prend. Du coup il me tourne le dos et s'installe devant moi et mon appareil photo, en jetant qq coups d oeil en arriere pour verifier s'il me gene bien.

peu apres une petite bonne femme (encore + petite que moi)veut s installer contre une barriere il la repousse violemment ; elle lui dit qu'il n'a pas besoin d etre brutal, rebelote du type qui lui balance "dégage" ... ce qu'elle finit par faire apres qq protestations, écoeurée.

je m'étonne que qq uns des crs, tout près, n'aient pas entendu les altercations ; en tous cas ils n'ont pas bougé. A leur décharge, ils viendront plus tard demander poliment aux gens de s'éloigner du bord de l'avenue où ils attendent (les barrieres les empechant de se mettre sur le trottoir, ils s'étaient postés sur le bord de l' avenue).

l'ensemble est bizarre, la sensation curieuse, désagreable ; du pain et des jeux, mais au rythme des officiels venus décider des groupes les + à leur goût et sous haute surveillance ...

drôle de défilé ; drole de fête ; drôle d'époque ...