concept impôt invisible.Franchises médicales Impôts Pouvoir d achat Protection sociale Sécurité Sociale L'impôt invisible, concept dangereux impot invisible secu securite sociale concept dangereux france

Après les baisses d'impôts pour les plus riches, il serait de très mauvais goût d'augmenter l'impôt des classes moyennes. C'est pourtant ce qui est en train de se passer. La TVA sociale est trop impopulaire, il faut donc inventer plus subtil, moins visible, quitte à renier sa parole. Mode d'emploi...

Sarkozy défiscalise à tout va : paquet fiscal, heures sup', RTT... pour les plus connus. En contrepartie de quoi, les caisses de l'Etat s'assèchent, mais pas seulement. La caisse de la Sécurité Sociale aussi, par exemple, y perdrait de 3 à 5 milliards d'euros en 2008. L'Etat devrait, dans un monde parfait, rembourser à la Sécu ce manque à gagner. Mais nous ne vivons pas à Disneyland et l'Etat, au 31 décembre 2006, devait plus de 9 milliards d'euros à la Sécu, sans parler des subterfuges qu'il s'autorise pour échapper à ce remboursement.

Alors comment faire ? Laisser les déficits s'accroître ? Comptablement catastrophique et de surcoit impopulaire ! Alors il faut trouver... Et on trouve. Quelques euros par ci, quelques euros par là... ça passe.

solidarite impot securite sociale

Certes, concernant la Sécu, on a beaucoup parlé des franchises médicales : 50 centimes par boîte de médicaments, 50 centimes pour tous les actes paramédicaux et 2 euros pour tous les transports sanitaires. Pas grand chose en somme. Mais aussi... le forfait 1 euro pour chaque consultation depuis 2005 (max 50 euros). la franchise de 18 euros depuis 2006, qui s’applique aux actes médicaux d’un montant supérieur à 91 euros. Le forfait hospitalier depuis le 1er janvier 2007, 16 euros sont à la charge du patient pour tout séjour supérieur à 24h. Le ticket modérateur : Hormis pour certaines personnes, la Sécurité sociale ne prend pas en charge à 100% les dépenses de santé. Restent en général à charge de l’assuré 30% du montant des honoraires médicaux et 35% du prix de la majorité des médicaments remboursables. Les franchises médicales depuis le 1er Janvier 2008, l’assuré paie de sa poche 50 centimes par boîte de médicaments et par acte paramédical, et 2 euros pour tous les transports sanitaires (max 50 euros). La réduction de plus en plus rapide de la liste des médicaments pris en charge.

A chaque fois, quelques reportages, quelques chiffres et ça passe. Quelques centimes, quelques euros, pas grave... Tout va bien donc, sauf qu'au final, la charge du financement se déplace, discrètement, des sociétés et des cotisants vers les cotisants et les malades. Les sociétés exonérées sont très peu rattrapées par les sommes en question, les salariés qui ont la chance de pouvoir cotiser à une mutuelle sont rattrapés par le coût de la cotisation à cette mutuelle, qui augmente d'autant que les prises en charge augmentent aussi, et les malades... tant pis pour eux. Sélection naturelle. Notons que le haut conseil pour l'avenir de l'assurance-maladie estime déjà, hors "franchises", que le "reste à charge" atteint en moyenne 400 euros par personne et par an. Une somme ramenée à 110 euros avec la prise en charge par les mutuelles. Petit détail, selon le rapport sur le bouclier sanitaire de septembre dernier, 5 millions d’assurés sont sans complémentaire.

La Sécurité Sociale n'est qu'un exemple. Les logements sociaux... les taux du livret A, récemment portés de 3 à 3.5%, étaient, en vertu d'un mécanisme élaboré en 2003, attendus à 4%. Tant pis, on baisse. Ce n'est pas grand chose, 0.5%. Le reste ira au financement des HLM. Toujours ça que le gouvernement n'aura pas à sortir de sa poche.

Et la suppression de l'exonération de la redevance télé pour les personnes âgées les mois fortunées (reculée à l'après municipales). Pas grand chose...

Etcetera...

"Une bonne action invisible n'est pas rentable"
(Maria Jotuni, Extrait du journal Le Pèlerin - 1933)

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :