L'industrie musicale victime des jeux vidéo (pas du piratage)

L'industrie musicale serait-elle en réalité victime des jeux vidéo, plutôt que du piratage ? C'est la conclusion à laquelle aboutit Charles Arthur, spécialiste des nouvelles technologies au Guardian. Et il faut bien dire que les chiffres qu'il a dégottés, non sans mal, sont plutôt... Rock'n'roll !

L'industrie de la musique minée par les jeux vidéos

La musique adoucit les moeurs ? Pas sûr...

En Grande Bretagne aussi, le débat sur le piratage Internet fait rage. Les représentants des Majors braillent tous les jours un peu plus fort que leurs ventes baissent, tandis que les téléchargements n'ont de cesse d'augmenter. Mais Charles Arthur, spécialiste des nouvelles technologies au Guardian, vient de leur asséner un sacré coup aux cordes vocales. Légèrement indisposé par le lénifiant petit air de pipo ambiant par lequel l'industrie musicale tente de convaincre son public que chaque téléchargement représente une perte sèche pour le secteur, il a tenté d'y voir plus clair. Il a fouiné, un peu partout, à la recherche des chiffres d'affaires de chaque secteur multimédia.

Tambour battant

La chose ne fut guère aisée, certaines organisations ne lui fournissant que des chiffres incomplets, partiels, ou difficiles à interpréter. D'autant que les méthodes de calcul changent au gré du vent : avant 2004, l'industrie optait pour une méthode maximisant les revenus. Par la suite, elle a plutôt choisi de les minimiser, allez savoir pourquoi... Bref, notre bonhomme a finalement vaincu, il a recollé les morceaux et en a tiré un joli tableau, que nous vous fournissons sous forme de graphique ci-dessous.

 

chiffres d'affaires de l'industrie musicale et multimedia
Source : Charles Arthur

 

Première constatation : entre 1999 et 2008, le chiffre d'affaires global du secteur multimedia s'est envolé, passant de 3,7 à 6,7 milliards d'euros. Il a presque doublé, rien que ça ! Quel autre secteur économique peut afficher de tels résultats ? Deuxième constatation : les ventes de musique ont nettement baissé : de 1,6 en 1999 à 1,1 milliards d'euros en 2008. Troisième constatation : les revenus de l'industrie cinématographiques ont doublé, passant de 1,1 à 2,2 milliards, mais, surtout, les ventes de jeux vidéo ont littéralement explosé, de 1 à 3,4 milliards d'euros !

Juste un changement des habitudes de consommation...

Conclusion : On assiste à un changement important des habitudes de consommation. Le porte-monnaie du consommateur étant limité (ça ne fait pas de mal de le rappeler), celui-ci se retrouve confronté à un choix. Aujourd'hui, note Charles Arthur, "la réalité est qu'on peut choisir entre un jeu vidéo à [40 euros] qui durera plusieurs semaines et un CD à [15 euros] avec deux bons morceaux et huit autres ratés". Dans ces conditions, "beaucoup de gens choisissent les jeux et téléchargent les deux chansons". Que cela choque l'industrie musicale n'est pas une surprise, c'est même légitime, mais "est-ce une raison pour utiliser de faux arguments" ?

Autant pisser dans un violon... Citation du jour : "l'industrie de la consommation produit des cons sans sommation" (L'Homme Parle). Et en musique, s'il vous plait...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

HOME, le film : gratuit = ventes ?

HOME sera le nouveau contre-exemple que les oeuvres les plus diffusées gratuitement ne sont pas les moins achetées :
http://tuxicoman.jesuislibre.net/2009/06/home-le-film-gratuit-ventes.html

Super article

Merci à toi pour cette article.
La lecture de "post" pertinent est de plus en plus rare.

Jeux video

Le telechargement illégal souvent montrer du doigt et maintenant le jeux video, moi je dis foutage de gueule, il y a peut être des chiffres à l'appui mais il n'y a pas de lien apparent qui explique la baisse, seulement le fait que les gens en ont marre de payé un pauvre CD 9/15 euros pour 11 chansons qui se batent en duel et en plus C'EST LA CRISE, a savoir que l'artiste touchera pas grand chose sur son album. Merci les compagnies comme universal qui sont trop gourmandes.

Mais ils peuvent aussi evolué car actuellement nous avons de la musique de qualité dans les jeux video ils n'ont cas se convertir