Internet Poubelle Internet en procès internet en proces 6331

Faut-il avoir peur d'Internet? "Poubelle", "Pire invention jamais vue", "Paradis du soupçon et de la rumeur", "Asile pour les informations volées...". Depuis plusieurs semaines, les critiques pleuvent, de plus en plus violentes.

Des politiques et des intellectuels n'hésitent plus à accuser ce média de tous les maux. Le web est soupçonné d'assassiner la culture, la vie privée et le monde politique.


 [Lire l'article complet sur tempsreel.nouvelobs.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

controler le peuple citoyen, son acces à l information et

à la libre expression, et controler à tout prix ; le controle d'internet est le dernier dada des castes sociales et politiques.

A rapprocher de l inflation du fichage policier :

"Inflation du fichage policier : l’énorme hypocrisie

Deux décrets du 18 octobre ont donc donné naissance aux nouveaux fichiers des ex-Renseignements généraux, qui remplacent le funeste fichier EDVIGE, abandonné l’an dernier par le gouvernement sous la pression de la société civile et du collectif Non à EDVIGE.

L’un est destiné à la "prévention des atteintes à la sécurité publique" (PASP), et l’autre devra nourrir des "enquêtes administratives liées à la sécurité publique" (EASP).

Ces fichiers sont tout aussi scandaleux qu’EDVIGE :

- PASP cible toujours des personnes "susceptibles" de commettre un délit, atteinte flagrante à la présomption d’innocence ;
- par "dérogation", leurs "activités" politiques, syndicales ou religieuses, y compris leurs "déplacements", en feront toujours partie (avant il s’agissait de "comportements", nuance insignifiante) ;
- les mineurs de 13 ans restent concernés sans réel aménagement particulier ;
- il sera toujours aussi long et difficile d’exercer son droit d’accès ;
- l’ajout de critères "géographiques" — détaillé dans une circulaire encore confidentielle — est un moyen fallacieux de contourner l’interdiction d’enregistrer des éléments ethno-raciaux, et risque d’aggraver la stigmatisation de certaines zones urbaines ou quartiers périphériques.
- le nombre d’items prévus est beaucoup plus large que ceux de l’ancien fichier des RG (ajoutant "adresses électroniques", "agissements susceptibles de recevoir une qualification pénale"), sans oublier de fichier l’entourage : "personnes entretenant ou ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec l’intéressé".
- la création d’EASP pour les besoins d’enquêtes de moralité vont produire les mêmes effets secondaires que le STIC ; près d’un million de personnes en France sont concernés par les erreurs de fichage et les mises à jour inexistantes (source : CNIL).

Soulignons également une durée de conservation quasi indéfinie, puisque l’article 4 du décret PASP précise que les données « ne peuvent être conservées plus de dix ans après l’intervention du dernier événement (...) ayant donné lieu à un enregistrement », ce qui conduira de facto à conserver l’intégralité des faits de certains militants sur 20 ou 30 ans. La même formulation appliquée aux mineurs, qui bénéficieraient d’un "droit à l’oubli automatique" « trois ans après l’intervention du dernier événement (...) », apparait dès lors comme une mascarade.

Enfin, ces deux soeurs jumelles d’EDVIGE cachent encore l’ombre de CRISTINA ("Centralisation du renseignement intérieur pour la sécurité du territoire et les intérêts nationaux"), le fichier de l’ex-DST qui n’a jamais été retiré de la circulation, qui reste toujours confidentiel, y compris pour le Conseil d’Etat, puisqu’il a réclamé une copie du document cet été (lire l’arrêt du 31 juillet), suite au recours formé par les associations du collectif Non a Edvige.

Privacy France tient aussi à rappeler trois points récurrents sur ce type de dossier : l’inflation des fichiers policiers ; le leurre du "contrôle" de la CNIL ; et les absences du Parlement."

http://bigbrotherawards.eu.org/Inflation-du-fichage-policier-l-enorme.html