ITER projet impossible financer mythe abandonner ITER : une folie impossible à financer ! iter une folie impossible a financer 7636

ITER : un projet impossible à financer, un mythe à abandonner tant qu’il est encore temps !

Ce lundi, les ministres européens doivent se réunir pour adopter une feuille de route sur le financement du projet ITER, qui sera ensuite présentée fin juillet à Cadarache aux partenaires internationaux du projet.


 [Lire l'article complet sur sortirdunucleaire.org]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

quel article médiocre

Bien sur c'est un article de propagande, mais même sous cet angle, il n'est pas très bon :
"Les partisans de la fusion font face à une contradiction insurmontable." : variante rhétorique sans imagination de "ferme ta gueule si t'es pas d'accord" et on cherche encore la contradiction, laquelle suppose deux éléments et, là, on en a qu'un : le manque de pognon.

C'est d'autant plus faible que ce raisonnement : "c'est trop cher on laisse tomber" est le même qui a si longtemps retardé le développement des énergies dites propres et retardera désormais le développement des parcs éoliens sur le sol de collectivités qui ne percevront plus un € supplémentaire de taxe professionnelle pour ça. Une "contradiction insurmontable" pour l'éolien ? Espérons que non...

Sur la toxicité du tritium : "hello les gars", il est utilisé dans les traitements contre le cancer, merci de vous renseigner avant de propager des rumeurs anxiogènes.

Ce qui est sur, c'est que la recherche sur la mise en place de ce genre d'équipements comporte des risques phénoménales, qu'il faut être ignorant pour ne pas en avoir peur, ne serait-ce qu'un peu.

Ce qui l'est tout autant c'est que comme tous les "porteurs de drapeaux" -pour emprunter une expression chère à Brassens- ces gens sont prêts à n'importe quoi pour imposer leur façon de voir, y compris à jouer avec ces peurs, procédé répugnant s'il en est, et quitte à travestir ou déformer un peu la vérité qui passe au second plan : leur orgueil d'abord.

longue vie tout de même à LMOUS