3 anciens otages FARC détention côtés Ingrid Betancourt Dans la jungle, Ingrid Betancourt "nous volait la nourriture" jungle ingrid betancourt nous volait nourriture 3515

Après leur libération dans la jungle colombienne, trois ex-otages des FARC publient un livre dans lequel ils racontent leur cinq ans et demi de captivité et égratignent au passage leur compagne Ingrid Betancourt.

Dans "Out of Captivity", publié jeudi par HarperCollins aux Etats-Unis, Keith Stansell, Thomas Howes et Marc Gonsalves, anciens otages des FARCS, évoquent leurs 1.967 jours de captivité aux mains des FARC : les longues marches dans la jungle, les journées enfermés dans des cages, la peur constante d’être tués, et, pour finir, leur libération par l’armée colombienne le 2 juillet dernier.

Mais ils n’épargnent pas non plus Ingrid Betancourt, notamment Keith Stansell, 44 ans, qui la décrit comme hautaine et égoïste, et affirme qu’elle volait de la nourriture, gardait pour elle les rares livres disponibles, et qu’elle a même mis leur vie en danger en disant aux guérilleros que les trois hommes étaient des agents de la CIA.


 [Lire l'article complet sur tdg.ch]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

et bien on sait pourquoi

elle est arrivée aussi en forme ...

Mauvais perdants

C'est toujours comme ça la TV réalité, l'émission s'arrête et les perdants s'attaquent aux gagnants dans des livres révélations pour que l'on parle d'eux. Trop facile !
Quand réalité et TV réalité s'entremêlent ça donne Moundir en Farc et Ingrid en Loana voleuse de paquets de gâteaux... C'est du joli !
http://regardencoin.blogspot.com/2009/02/mauvais-perdants.html

et pourquoi ce ne serait pas la réalité tout court ?

vous avez besoin d'icônes ?

bizarre, moi ça ne m 'étonne absolument pas ces révélations. Son côté "élue, de Dieu entre autre" m'a toujours fait froid dans le dos.