arrestation Hannibal Kadhafi Genève juillet 2008 mauvais traitement Suisse Libye crise diplomatique Kadhafi réclame le démantèlement de la Suisse à l'ONU kadhafi reclame demantelement suisse onu 5386

Depuis l’arrestation d’Hannibal et d’Aline Kadhafi à Genève en juillet 2008 pour mauvais traitement sur leur personnel de maison, la Suisse et la Libye traversent une grave crise diplomatique.

En représailles contre ce qui a été ressenti comme un crime de lèse-majesté, la Libye a multiplié les coups bas. Suspension des exportations de pétrole, fermeture des lignes aériennes, interdiction de sortie du territoire à l’égard de deux citoyens Suisses et dernièrement, demande officielle auprès de l’ONU du démantèlement de la Confédération.


 [Lire l'article complet sur lamouette.blog.lemonde.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

le + fou dans tout ça

c'est que " ...Comble de malchance pour les Suisses, la Libye prend en effet, pour un an, la présidence tournante de l’assemblée générale de l’ONU. Et ça pour le quotidien Helvéte Le Temps, d’habitude trés tempéré ça ne passe pas : ” La Suisse ne vient qu’allonger la liste avilissante des pays contraints aux courbettes de vassaux devant le représentant de l’immense richesse du sous-sol libyen. Non, le fait inadmissible, c’est que ce despote ridicule, au visage bouffi par les drogues, sans légitimité démocratique puisque issu d’un coup d’Etat, cet irresponsable, méprisant depuis quarante ans les lois internationales les plus élémentaires, ce pourvoyeur de fonds aux organisations terroristes, oui, celui-là en personne, Mesdames et Messieurs, présidera l’Assemblée générale de l’ONU pour sa 64e session annuelle fin septembre à New York!“

La communauté internationale paye aujourd’hui au prix fort la nouvelle respectabilité internationale offerte au Guide de la Révolution en grande partie par Nicolas Sarkozy en 2007. A l’occasion des 40 ans de pouvoir de Kadhafi une cérémonie grandiose s’est tenue à Tripoli avec la présence de fanfares militaires de 17 pays, dont celle de la France.

Si par prudence les chefs d’Etat occidentaux avaient décliné l’invitation, Nicolas Sarkozy était représentée par son secrétaire d’État à la Coopération, Alain Joyandet. Tout un symbole."

Joyandet et la patrouille de France. Notre pays n'en finit pas de bananierer ...